Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Portugal : “Merci la troïka”, vraiment ?

"There are no dead ends - Screw Troika!" Poster of the national demonstration called for October 26.

“Il n'y a pas d'impasses – que la troïka se fasse f… !” Affiche de la manifestation nationale convoquée le 26 octobre. A la publication de ce billet, 5.866 personnes avaient annoncé sur Facebook participer à la manifestation de Lisbonne ; 14 villes ont organisé des événements.

Subvertissant le discours d'austérité, une action à Lisbonne a “remercié” le fonds Monétaire International, la Banque Centrale Européenne et la Commission Européenne pour le plan actuel de sauvetage de l'économie portugaise.

L'opération a eu lieu le 21 octobre 2013, avec les honneurs des médias généraux, dont les journalistes ont été surpris de constater que les protestataires étaient seulement ironiques :

De forma a: 1. mostrar, usando uma linguagem clara e sem subterfúgios o que realmente a troika e o governo querem, 2. tornar clarinho como água o que já sabiamos, que só 2% dos portugueses acredita que a austeridade está a funcionar; e 3. divulgar a manifestação de dia 26 de Outubro, o grupo Que se Lixe a troika, organizou este protesto recorrendo à ironia e ao humor.

Afin de 1. montrer, en usant d'un langage clair et sans subterfuge, ce que veulent réellement la troïka et le gouvernement ; 2. rendre clair comme de l'eau de roche ce que nous savons déjà, que seulement 2 % des Portugais croient au fonctionnement de l'austérité ; et 3. annoncer la manifestation du 26 octobre, le groupe Que se lixe a Troika (Que la Troïka se fasse f…) a organisé cette protestation en recourant à l'ironie et l'humour.

Dans une vidéo de l'action du 21 octobre, on entend des messages de “soutien” comme “485 euros par mois ?? Ça n'est pas un peu trop ? 150 ou 200 auraient suffi !” ou encore :

nous sommes venus dire merci à la la troïka, merci à l'austérité, je crois que nous devons nous appauvrir, parce que tout le monde ne peut pas avoir des droits, n'est-ce pas ?

L'affiche ci-contre donne des détails pour la manifestation nationale du 26 octobre. 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site