Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

En Asie Centrale, les Présidents chantent, les opposants aussi

Dans l'Asie Centrale post-soviétique, les Présidents cultivent leur image de chefs forts et paternalistes. Du haut de leurs millions de portraits, ils regardent leurs populations qu'ils instruisent par écrans de télévision et pages de journaux interposés. Certains d'entre eux sont immortalisés en statues et monuments. et pourtant certains de ces “pères” et “leaders” [anglais] de leurs nations aiment rappeler à leurs peuples qu'eux aussi sont des êtres humains. Ils dansent et chantent.

Tadjikistan

Au Tadjikistan, une vidéo du président Emomali Rahmon dansant au mariage de son fils est devenue virale en mai 2013. Si des internautes n'ont pas apprécié [anglais] l'exubérance de leur chef d'Etat à cette noce, d'autres ont estimé [anglais] que la vidéo montrait que le président était après tout “un vrai homme, normal”. 

Une partie de la vidéo controversée montre le président Rahmon en duo avec un populaire chanteur tadjik. Ils chantent en tadjik la beauté de leur pays, pendant que plusieurs hauts personnages dansent :

En commentaire sous la vidéo, quelqu'un écrit [tadjik] :

зур месарояд неки. хаккатан зур. агар президент намебуд, ситораи эстрада мешуд, дар туйхо баромад мекард.

Il chante bien. Vraiment bien. S'il n'était pas président, il aurait pu devenir pop star et chanter aux mariages.

Kazakhstan

Le “leader de la nation” Nursultan Nazarbaiev ne se contente pas de chanter, il joue aussi d'un instrument de musique.

Les internautes qui réagissent à la vidéo semblent aimer sa façon de chanter. Farida Salmenova commente [russe] sous la vidéo :

Ya priyatno udıvlena!!! ne znala, 4to on tak klassno poyet!!!

Je suis agréablement surprise !!! Je ne savais pas qu'iI chante aussi classe !!!

Ouzbékistan

Islam Karimov, l'indéboulonnable dirigeant de l'Ouzbékistan préfère ne pas chanter en public. mais il danse :

Mais qu'il danse laisse froids les internautes de son pays, en effet la plupart des commentaires sous la vidéo sont acerbes. Ainsi, Kate Malaïev écrit [russe] :

Urod. Vsyu stranu iskalechil. Narod v nishete sidit a on plyashet.

Le monstre. Il a estropié tout le pays. Le peuple est dans la misère et il danse.

Si Karimov s'abstient de chanter en public, les gens qui désapprouvent sa façon de gouverner chantent contre lui. Une chanson en anglais récemment chargée sur YouTube invite le “roi des rois au pays du coton” à céder la place :

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site