Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La Bulgarie, débordée par les réfugiés syriens, demande l'aide de l'Union Européenne

La Bulgarie pays membre de l'Union Européenne le plus proche de la Syrie, récolte plus que sa part des quelques 5000 réfugiés qui fuient chaque jour ce pays . Souffrant d'un manque de préparation et d'une inexpérience de la gestion d'un tel afflux de réfugiés en quête de logements, nourriture et protection, la Bulgarie a sollicité un soutien technique et financier de l'Union Européenne. Cependant certains ministres du gouvernement bulgare auraient proposé (lien vers Euronews en anglais) qu'une partie de ce financement soit utilisé pour construire un mur de plus de  30 km le long de la frontière avec la Turquie de façon à empêcher l'immigration  illégale.

Open Democracy nous explique le problème:

Du point de vue géographique, la Bulgarie n'est pas si éloignée que cela de la Syrie. Ayant une frontière commune avec la Turquie, la Bulgarie est l'État membre de l'Union Européenne le plus proche de la Syrie pour celui qui voyage par route ou par le train. Par conséquent, au titre  de point d'entrée le plus probable dans l'Union, la Bulgarie devrait être bien équipée pour faire face au défi que représentera dans les mois qui viennent, les nouvelles vagues attendues de réfugiés syriens. Malheureusement cela ne semble pas être le cas […]

Une décision de la Commission Européenne pour attribuer une aide éventuelle à la Bulgarie lui permettant d'affronter cette situation est attendue cette semaine. On sait déjà que Kristalina Georgieva, commissaire européenne pour la coopération internationale, l'aide humanitaire et la réponse aux crises, a fait remarquer que les autorités bulgares manquent d'expérience dans la gestion de ce type de situation et viennent déjà d'échouer dans l'anticipation de cette crise.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site