Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Espagne : L'Association des victimes du terrorisme s'en prend à Amnesty International

The Minister of the Interior, Jorge Fernandez Diaz, receives the president of the Association of Terrorism Victims, Angeles Pedraza. Photo from the Ministry of the Interior website.

Le ministre de l'Intérieur, Jorge Fernandez Diaz, reçoit la présidente de l'Association des victimes du terrorisme, Angeles Pedraza. Photo du site Internet du Ministère de l'Intérieur.

Quelques heures avant que la Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH) émette un verdict pouvant entraîner la sortie de prison de plusieurs membres de l'organisation terroriste basque ETA incarcérés en Espagne, l'Association des victimes du terrorisme (AVT) a publié nombre de tweets critiquant ce qu'elle considère comme le manque de soutien d’Amnesty International.

Dans son verdict, rendu public le 21 octobre, la CEDH a déclaré illégale ce qu'on a appelé la “doctrine Parot“, qui permettait l'application rétroactive de la version du code pénal amendée en 2003, rallongeant les condamnations pour les crimes commis avant son entrée en vigueur. Le verdict invite également les autorités espagnoles à remettre l'Etarra Ines del Rio en liberté “aussi rapidement que possible.”

Le jugement n'a pas seulement déchaîné une vive polémique sur les réseaux sociaux ; avant même qu'il soit publié, de nombreux internautes réfléchissaient déjà à ses possibles effets. Dans ce contexte, l’Association des victimes du terrorisme [espagnol, comme les liens suivants sauf mention contraire] a publié ce tweet :

Les portes de l'AVT sont ouvertes à Amnesty International s'ils veulent connaître la réalité des victimes. Mais ils sont plus pour ETA.

Un tweet qui a provoqué une avalanche de ripostes indignées comme celles-ci :

Que vous ayez subi le fléau du terrorisme @_AVT_ ne vous donne pas le droit d'insulter une organisation qui a passé 40 ans à sauver des vies innocentes.

Pendant la dictature argentine, Jorge Rafael Viela était d'accord avec @_AVT_: “Amnesty International est une entité pro-terroristes.”

L'AVT est une organisation répugnante contrôlée par l'extrême-droite qui utilise les morts comme moyen de pression.

@_AVT_ Vous faites se retourner les victimes dans leurs tombes.

Les internautes ont aussi laissé des commentaires sur les sites internet d'information et les journaux en ligne, pas seulement sur Twitter. Falcatruadas a écrit sur le Huffington Post :

Cuando dejaran de prostituir a las victimas estos malnacidos. Se les acabo el chollo.

Quand ces vils individus arrêteront-ils de prostituer les victimes. La partie est finie.

machao, un lecteur, au même endroit, a également critiqué le tweet d'AVT :

Toda esta gente de la AVT hace mucho tiempo que perdió toda su credibilidad y lo que es peor toda su dignidad. Qué mal debieron llevar el cese permanente de la actividad armada de ETA, se les acabó el chollo.

Tous ces gens de l'AVT ont depuis longtemps perdu leur crédibilité, et, ce qui est pire, leur dignité. Comme ils ont dû mal supporter la cessation définitive de l'activité armée d'ETA, pour eux la partie est finie.

C'est Amnesty International que d'autres internautes ont critiqué, comme lobonegro, accusant l'organisation de sympathies avérées sur le quotidien [conservateur] ABC :

Claro, claro. Y A.I. es una asociación benéfica para proteger a la gente decente y desamparada, ¿ verdad?. Como por ejemplo hace habitualmente en China, en Corea del Norte, en Cuba, en Venezuela, en Rusia y su paraíso de libertad o ahorita mismo en Siria o el cuerno sur de Africa. ¿ a que si?

Mais oui, mais oui. Et A.I. est une association de bienfaisance pour protéger les gens honnêtes et désemparés, vrai ? Comme par exemple elle le fait habituellement en Chine, en Corée du Nord, à Cuba, au Venezuela, en Russie et son paradis de liberté ou en ce moment même en Syrie ou la corne sud de l'Afrique. N'est-ce pas ?

L'usager de Twitter J.J. Salas endosse les déclarations de l'AVT :

Critiques et insultes à l'@_AVT_ pour dénoncer une réality, car A.I. s'est toujours positionnée en faveur des prisonniers d'ETA et jamais avec ses victimes.

Mais la large majorité des internautes a défendu le travail de l'organisation internationale. Daniel Morgado a écrit sur VdeVerdadNews :

Protest organized by ATV in Madrid. Photo from the blog Auténticos builders of peace.

Manifestation de l'AVT à Madrid. Photo du blog Auténticos constructeurs de paix.

La AVT vuelve a estar en boca de la gran mayoría de los españoles y las españolas, y no precisamente por sus méritos sino más bien por sus errores. Cabe recordar que según nos informaba el diario El Plural ya en 2007, esta misma asociación cuenta con el respaldo de grupos “tan democráticos y respetuosos” como son Alianza Nacional, La Falange, España 2000, Frente Nacional, Juventudes de la Falange Española,…; que “apoyan de manera inquebrantable a la AVT y sus reivindicaciones”. 

La grande majorité des Espagnols hommes et femmes, ont l'AVT à la bouche, et pas précisément pour ses mérites mais plutôt pour ses erreurs. Il convient de rappeler que selon ce que le journal El Plural nous a déjà appris en 2007, cette même association compte sur l'appui de groupes “aussi démocratiques et respectables” qu'Alliance Nationale, La Phalange, España 2000, Fronte national, Jeunesses de la Phalange espagnole…, qui “appuient de manière inébranlable l'AVT et ses revendications.”

D'autres usagers de Twitter ont relié pour rire le tweet de l'AVT à l'habitude de certains représentants du gouvernement de relier tout mouvement “gênant” à ETA :

Des inventeurs de “Le 15M[ars] c'est ETA,” “la PAH c'est ETA,” et “le 11M[ars] c'était ETA” arrive… @_AVT_: “Amnesty International c'est ETA”

Donc avec l'incorporation d'Amnesty International nous fermons maintenant le cartel.

L'AVT a été créée en 1981 et réunit les families des victimes d’ETA, de l’IRA, des Groupes de résistance anti-fasciste du premier octobre et des attentats islamistes. Sa présidente actuelle, Angeles Pedraza, a perdu sa fille dans les attentats de Madrid du 11 mars 2004 de Madrid [ces liens sont en français]. Au long de son existence, l'AVT a éré accusée d'être affidiée au Parti Populaire actuellement au pouvoir en de nombreuses occasions et responsable de conflits polémiques avec le précédent gouvernement du PSOE (socialiste) et d'autres associations de victimes du terrorisme de couleurs idéologiques différentes. Mais elle est aussi reconnue pour son action de défense des victimes et survivants du terrorisme.

Dans un entretien avec Paco Novales pour le site d'information Mas publié le 4 septembre 2013, la présidente de l'AVT, Angeles Pedraza, l'a formulé ainsi :

¿Cuáles han sido los logros y aciertos de la AVT desde su creación? ¿Ha habido algún error?
R: Somos humanos, así que errores tiene que haber. Pero la AVT ha tenido grandes logros en su lucha por las víctimas del terrorismo. En los duros ochenta ayudó a sacarlas de la clandestinidad a la que estaban obligadas a acogerle, supo movilizar a la sociedad contra la injusticia y frente a los terroristas, consiguió que empezase a aplicarse la doctrina Parot para hacer las condenas más justas,… y muchas más.

(…)

P.- Si tuviera capacidad para hacer o eliminar leyes, ¿qué medidas adoptaría?
R: Eliminaría todos los beneficios penitenciarios para los asesinos y adoptaría la cadena perpetua.

Quelles ont été les satisfactions et les succès de l'AVT depuis sa création ? Y a-t-il eu des erreurs ?
R: Nous sommes humains, il y a donc nécessairement des erreurs. Mais l'AVT a eu de grands succès dans sa lutte pour les victimes du terrorisme. Dans les dures années 80 elle a aidé à les sortir de la clandestinité dans laquelle elle était obligée de les accueillir, a su mobiliser la société contre l'injustice et contre les terroristes, obtenu que commence à s'appliquer la doctrine Parot pour rendre les condamnations plus justes,… et bien plus encore.

(…)

P.- Si vous aviez la capacité de faire ou supprimer des lois, quelles mesures adopteriez-vous ?
R: J'éliminerais tous les avantages pénitentiaires pour les assassins et adopterais l'incarcération à perpétuité.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site