Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Pourquoi rester au Kazakhstan, ou pas

Un débat sur les motifs qui poussent certains habitants du Kazakhstan à rester dans leur pays alors que d'autres choisissent d'émigrer s'est ouvert sur Internet. Il a commencé après le billet de Daniyar, “Qu'est-ce qui vous pousse à rester au Kazakhstan” [en russe] sur yvizion.kz. Le blogueur a identifié sept motifs principaux qui le pousseraient à rester dans son pays :

#1. Великая история…

#2. Гражданин РК…

#3. Женщины… Я люблю наших женщин…

#4. Природа…

#5. Друзья…

#6. Президент РК. Огромное спасибо, нашему президенту Назарбаеву Нурсултану Абишевичу.

#7. Любовь… к родине…

1. La grandeur de l'histoire…

2. Le fait d'être citoyen de [Kazakhstan]…

3. Les femmes… j'aime nos femmes…

4. La nature…

5. Les amis…

6. Le président du [Kazakhstan]. 1000 remerciements à notre cher président Noursoultan Nazarbaïev.

7. L'amour… pour la terre natale… 

Le blog a reçu rapidement plus de 110 commentaires, la plupart tournant autour du thème :” A l'est ou à l'ouest, la patrie, c'est la patrie”

Le début a poussé un autre blogueur, Artyom Volkov, à aborder la question d'un point de vue opposé. Dans son “Qu'est-ce qui vous pousse à quitter le Kazakhstan?” [en russe], Volkov cite cinq problèmes qui poussent les jeunes à tenter leur chance à l'étranger :

1. Низкое качество высшего образования…

2. Фальшивая демократия…

3. Страх перед будущим…

4. Проблемы с трудоустройством…

5. Экология…

1. Le bas niveau de l'enseignement supérieur..

2. Une fausse démocratie…

3. La peur de l'avenir..

4. Les difficultés pour trouver du travail…

5. Les problèmes environnementaux…

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site