Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Des violences homophobes dénoncées sur les réseaux sociaux cubains, les autorités enquêtent

Afromodernidades

[Tous les liens dirigent sur des pages en espagnol.]

Dans son blog Afromodernidades l'intellectuel cubain Alberto Abreu Arcia rapporte un incident de violences physiques à l'encontre d'un groupe d'homosexuels le 4 octobre, à Cardenas, dans la province de Matanzas à l'ouest du pays. Informé de cet article, le Centre National d'Education Sexuelle (CENESEX en espagnol) a lancé une enquête.

Ceci montre une nouvelle fois que les évènements de la société civile rapportés sur les réseaux sociaux et les espaces digitaux finissent par avoir un effet sur les institutions.

La madrugada de hoy jueves estos actos de agresividad adquirieron connotaciones más violentas cuando varios hombres en un coche se presentaron en el Rápido ubicado en la esquina de Ruíz y Coronel Verdugo, frente a la Plaza Malacof, justo al doblar de mi casa, donde acostumbran a reunirse muchos de ellos y comenzaron a agredirlos verbal y físicamente, recibiendo uno de ellos, en la espalda, varios planazos machete.

Ce matin à l'aube, l'agressivité est devenue plus violente quand plusieurs hommes sont arrivés à Rapido, au coin de Ruiz et Coronel Verdugo, en face de la Place Malacof, juste avant d'arriver chez moi, là où ils se retrouvent souvent, et ils se sont mis à les attaquer verbalement et physiquement, en ont attrapé un qu'ils ont couché sur le dos et l'ont frappé avec le plat d'une machette.

Abreu, qui, en plus d'être un activiste est un chercheur en lettres reconnu, écrit un peu plus loin sur les implications pour les homosexuels d'exercer leurs simples droits de citoyen, et sur la responsabilité des institutions:

La actitud de este grupo de gays viene a recordar aquello, de que los derechos y los espacios no se mendigan, sino que se conquistan. (…) Y allí pienso estar, al lado de ellos, porque lo cierto es que a pesar del machete, los planazos, los fustazos, el coche, los cocheros y otros atributos de un entorno pre, uno se cansa. Si las leyes y las instituciones llamadas a ampararnos llegan: perfecto, sino ya da igual. Los maricones tan bien tenemos sangre en las venas, y vamos descubriendo otras formas de empoderarnos, quizás no tan civilizadas (contenidas, disciplinadas), pero son las armas, el otro saber: el saber de gente, que vamos encontrando noche a noche, para el vivir, pensar y enfrentar la calle.

L'attitude de ce groupe de gays nous rappelle que les droits et l'espace ne doivent pas être demandés mais doivent se conquérir (…) Et je pense que je dois être là, à leurs côtés, car franchement non seulement la machette, mais la mise à terre, les coups de fouets, les chauffeurs, et tous les autres accessoires d'une belle mise en scène, on en a marre. Si les lois et les institutions appelées à nous protéger arrivent, c'est parfait, mais ce n'est pas suffisant. Nous aussi les pédés nous avons du sang dans les veines et on peut trouver d'autres façons de nous faire respecter, peut-être pas très civilisées (ni contrôlées, ni réglo), mais ce sont nos armes, une autre approche: une façon de faire connaissance avec les autres, que nous retrouvons chaque soir, pour vivre, pour penser et affronter la rue.

Selon le blog, les messages de soutien n'ont cessé d'affluer des réseaux sociaux:

Todavía hoy continúan llegando correos de solidaridad por el texto Cocheros homofóbicos agreden a grupo gays en Cárdenas, firmados por diferentes blogueros, activistas y luchadores contra la homofobia entre los que se encuentran el Proyecto Arcoiris y el sitio Afrocubaweb.

Aujourd'hui encore les lettres de soutien continuent d'arriver […] de la part de blogueurs, d'activistes, d'opposants à l'homophobie; parmi eux le Projet Arc en Ciel (Proyecto Arcoiris) et le site Afrocubaweb.

De plus, le post d'origine signé par Abreu a été repris sur le Proyecto Arcoiris et diffusé à partir du compte @bitacorasdecuba :

 bitcub

Le 8 octobre, le Centre National pour l'Education Sexuelle (CENESEX), qui dépend du Ministère de la Santé Publique, a pris note de l’ information sur son site officiel : “Depuis plusieurs jours, une information sur de supposés actes de violence contre des homosexuels, à Cardenas dans la province de Matancera, circule sur internet et les réseaux sociaux gay et lesbiens (..)”

Un peu plus loin le Centre confirme son intention d'enquêter sur cette affaire :

Por lo que esto representa para la población LGBTHI cubana, y por su repercusión en materia de respeto a los derechos sexuales como derechos humanos mismos, el Servicio de Orientación Jurídica del Centro Nacional de Educación Sexual (CENESEX), desde que tuvo conocimiento del asunto desarrolla un proceso de indagación sobre los mencionados acontecimientos, el cual permitirá determinar su veracidad, darle seguimiento, y en próximos días publicar en este sitio nuestra versión de lo ocurrido.

En raison de ce que cela représente pour la population gay et lesbienne de Cuba, et des conséquences sur les droits sexuels comme sur les droits de l'homme, les services juridiques du Centre National pour l'Education Sexuelle ont mis en place une procédure d'enquête sur cette affaire dès qu'ils en ont eu connaissance. Ceci permettra de confirmer la véracité des faits, d'assurer le suivi de l'affaire et, dans les prochains jours, de publier sur notre site notre version des faits.

Dans un post publié le 22 octobre sur son blog, Abreu rapporte que des experts de l'institution se sont déplacés sur les lieux des faits:

De igual forma el pasado miércoles 16 de octubre un grupo de CENESEX visitó la ciudad de Cárdenas y realizó una minuciosa investigación sobre los sucesos descriptos en mi texto. Los resultados de la misma, según me comentaron, serán publicados en su sitio web.

De même, mercredi 16 octobree, un groupe du CENEX est venu à Cardenas pour mener une enquête approfondie sur les incidents que j'ai rapportés dans mon post. Les résultats serton publiés sur leur site, selon ce qu'ils m'ont indiqué.

Actuellement Abreu attend les résultats de l'enquête.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site