Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Interview avec Abdou Salam Ousmane, un des contributeurs du Projet “Cartographions Pour le Niger”

Rising Voices est heureux de présenter une des élèves du projet Cartographions Pour le Niger, un des projets ayant reçu une bourse Rising Voices cette année. Trois étudiants de ce projet ont répondu à nos questions pour présenter le projet. Voici le deuxième interview: 

Mahaman, Fatiman, and Abdousalam, students of the Mapping for Niger project.

Mahaman, Fatiman, et Abdou Salam, les contributeurs au projet Cartographions pour le Niger.

Je m'appelle Abdou Salam et je vis actuellement à Niamey, la capitale du Niger, où je fais mes études.  Mais je suis originaire de Zinder,  une ville qui se situe à presque 1000 kilomètres à l’Est de Niamey. C’était la première capitale du pays. 

 
Je suis étudiant en géographie et voici mon parcours : en 2012 j’ai participé au forum international francophone Jeunesse et Emplois-Verts ; j’ai reçu un certificat de formation sur l’entrepreneuriat pour les jeunes et la création de micro-projet.  
 
En informatique,  j'utilise souvent Word;  en deuxième année, on nous a formé sur Adobe Illustrator pour la cartographie mais j'ai encore besoin de plus de formation car on nous a juste appris à digitaliser une carte à partir d’une carte originale en version papier. J’ai décidé de participer à ce projet parce que ce projet cadre avec ma formation c'est-à-dire la géographie. C’est aussi l’occasion de mieux connaitre le GPS, son utilisation et son utilité.
 
Pour ce projet, nous avons scindé l’équipe en plusieurs groupes, parce que la programmation qu’on a fait pour la collecte des données GPS a coïncidé avec les grandes vacances. Un groupe est resté à Niamey et d'autres sont partis à l’intérieur du pays pour les vacances. Moi, j’ai passé mes vacances à Zinder et nous étions partis avec un GPS et une caméra puis nous avons pris des images et des coordonnées dans la ville de Zinder et chacun a cartographié et édité les coordonnées qu’il a prises.
 
J’ai déjà écrit une dizaine d'articles sur le projet que je publierai bientôt. J'aime prendre des photos et publier des articles sur le blog, mais j'ai encore des difficultés avec certains outils du numérique. Je publierai aussi des articles sur les réalités et l'actualité de mon pays.
 
J’écris plutôt en français. Avec mes amis je parle Haoussa à 90 pour cent,  mais pour ceux qui ne comprennent pas le Haoussa, on parle Français. Avec ma famille, je parle Haoussa à 100 pour cent car ils n’ont pas eu la chance d’aller à l’école et d'apprendre le français. Ecrire en Haoussa serait difficile pour moi parce que le Haoussa a son propre alphabet et qu’il faut plusieurs années d'études pour l'écrire correctement. 

 

Vous pouvez lire les articles d'Abdou Salam sur le blog Cartographions  pour le Niger. Cet interview a été réalisé par  Laura Morris.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site