Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

VIDEO : ‘Retrouvailles’, une publicité de Google qui touche au coeur Indiens et Pakistanais

[Sauf indication contraire les liens dirigent vers des pages en anglais.]

Une série de courtes annonces publicitaires de Google Inde est devenue virale en Inde et au Pakistan. Cette série montre comment le moteur de recherche facilite les échanges et aide les personnes séparées par la distance ou les frontières à se retrouver.

Sortie le 13 novembre 2013, la publicité de Google Inde Google Search : Retrouvailles est ressentie comme émouvante et touchante. Une liste de cinq vidéos publicitaires composent la série, dont ‘Fenouil’, ‘Cricket’, ‘Anarkali’, et ‘sans sucre’, mais la plus regardée est ‘Retrouvailles’, qui a déjà été vue plus de 1.523.788 fois.

La publicité ‘Retrouvailles’ dure trois minutes et demi, et parle de l'amitié, des doux souvenirs d'enfance, de la séparation et du retour à la tendresse passée. Sur le petit film publicitaire, disponible sur YouTube avec des sous-titres en français, un Indien du Pendjab raconte à sa petite-fille Suman des souvenirs de son enfance heureuse à Lahore, au Pakistan. Il se souvient de son ami d'enfance Yousuf et de la boutique de bonbons que son père avait dans le vieux Lahore, et lui raconte comment lui et son ami ont été séparés à cause de la partition de 1947 [fr]. Suman recherche alors sur Google les coordonnées de l'ami d'enfance de son grand-père et le contacte. Les deux amis finissent par se retrouver.

La vidéo Retrouvailles touche le problème sensible de la partition qui a séparé des amis et des familles. En 1947, avant de quitter l'Inde, les dirigeants britanniques l'ont séparée en deux, d'un côté le Dominion du Pakistan (devenu ensuite La République Islamique du Pakistan [fr] puis La République Populaire du Bangladesh [fr]) et de l'autre côté l’Union Indienne (plus tard la République Indienne), à l'origine selon des frontières religieuses provoquées par les tensions entre communautés hindoue et musulmane. Cependant la partition a laissé les deux nations dévastées. Les populations ont été forcés de migrer massivement d'un côté ou l'autre de la frontière, et les émeutes et actes de violence ont marqué profondément l'inconscient collectif. Encore maintenant, les blessures de la partition ne sont pas guéries et les relations entre les deux pays sont souvent tendues, marquées par les guerres, les luttes frontalières, les confrontations militaires et un conflit au Cachemire qui n'en finit pas. La partition a séparé des amis et des familles qui ne se sont pas retrouvés et/ou ont perdu le contact. Bien que les deux pays aient tenté d'améliorer leurs relations, même maintenant les relations restent fragiles et il est très difficile aux personnes de nationalité indienne ou pakistanaise de traverser la frontière, à cause des procédures d'obtention de visa très contraignantes.

Dans ce contexte, il est intéressant de voir comment l'annonce publicitaire joue sur la corde sensible, avec des blogueurs qui réagissent positivement dans les deux pays à cette publicité qui fait chaud au coeur.

Beena Sarwar, journaliste, blogueur, activiste des droits humains et responsable actif de la campagne Aman ki Aasha, une campagne pour la paix entre l'Inde et le Pakistan, a fait un lien sur la vidéo publicitaire dans la campagne ‘Milne Do’ contre les restrictions de visas entre l'Inde et le Pakistan :

Si cette vidéo ne vous émeut pas vous avez un coeur de pierre. Et si oh, c'était si facile. Pour les Pakistanais et les Indiens, il est pratiquement impossible d'obtenir un visa pour se rendre dans leurs pays respectifs.. Si la publicité Retrouvailles vous a ému, alors allez sur le lien de la pétition Milne Do (Pour que les gens se retrouvent) et signez (et faites suivre) la pétition contre les restrictions de visas entre l'Inde et le Pakistan. Chaque voix compte.

Mehreen Kasana écrit sur son blog :

De nombreuses familles, dont je fais partie, n'ont pas de famille en Inde, mais en même temps nous sommes nombreux à avoir des êtres aimés de l'autre côté de la frontière. C'est sans doute la plus belle vidéo que j'aie vu sur le sujet.. J'ai versé quelques larmes, sans mentir.

Umar Alam au Pakistan, commente la vidéo sur YouTube :

Quelle surprenante réalisation de Google. Amour et respect du Pakistan.

On relève des tweets intéressant en Inde comme au Pakistan qui discutent de l'impact de la vidéo sur ceux qui l'ont vue, qui sont touchés et émus.

Un auteur et éditeur pakistanais, Musharraf A. Faroqi tweete :

Google mérite le paradis pour cela: http://t.co/JzyI2yqjPZ#Reunion

Anthony Permal, connu sous le pseudo Tony Khan parmi les utilisateurs de Twitter au Pakistan, tweete :

Je viens de regarder la publicité #India de Google pour la 4ème fois et je suis encore ému aux larmes. :’)

Le blogueur Muna Khan tweete pour dire que cette publicité a rendu son père nostalgique et qu'il souhaite retrouver ses anciens amis :

J'ai montré la vidéo Retrouvailles à mon père qui m'a demandé de rechercher sur Google les noms de ses anciens amis de classe en Inde pour avoir lui aussi des retrouvailles. Hé hé.

Le journaliste et photographe Sukanto Mukherjee (@Humerus) de Kolkata, Inde, s'est connecté sur la pâtisserie dont on parle dans la vidéo :

C'est la pâtisserie Fazal aujourd'hui à Lahore, celle dont parle la publicité de Google http://t.co/YS08rRAjoz [merci de faire suivre @ShirazHassan ]

Un journaliste indien, Tripti Lahiri tweete :

Plus d'un réfugié Pendjab de Delhi va soupirer, peut-être même verser une larme sur la publicité Partition/Retrouvailles du moteur de recherche Google http://t.co/VRIzdNy8HW

Twilightfairy (@twilightfairy), photographe professionnel basé en Inde, commente :

Tant d'âmes blessées par la partition ont besoin de guérir ! la publicité de Google Inde – Retrouvailles -http://t.co/hKPYcE6x6o

Roopa Gulati (@roopagulati), blogueuse indienne approuve. Selon elle :

Publicité Google pleine d'émotion… qui trouvera un écho auprès de tous ceux de la génération de mon père qui ont connu la partition Indo-Pakistanaise en 1947 http://t.co/cbQwOJGN6F

Quelques personnes sont plus critiques sur cette annonce publicitaire. Par exemple, Shivani Mohan, un professionnel de la communication en entreprise indien, tweete :

J'ai bien aimé la publicité Retrouvailles de Google mais il ne vaut mieux pas prendre les choses au pied de la lettre !

Quelques internautes font remarquer que l'idée et le scénario de l'annonce publicitaire de Google ont été “volés” ou “totalement inspirés” d'un court métrage pakistanais intitulé “Respect”, un petit film sur l'amitié et le pouvoir de la communication dans le contexte du Pakistan et de l'Inde, produit par Pak Sar Zameen Productions en août 2012.

Taha Kirmani (@TahaKirmani1), metteur en scène du film, réagit :

#GoogleIndia#Reunion#Ad est totalement inspiré de #Pakistan#ShortFilm#RESPECT.

Voici la vidéo sur YouTube du court métrage mentionné ci-dessus. Elle montre un jeune homme qui utilise les moyens technologiques pour permettre à son grand-père de reprendre contact avec ses amis d'enfance séparés par la Partition de 1947 :

Photo de la vignette: capture d'écran de la vidéo sur YouTube Google Search:Reunion

1 commentaire

  • […] => ‘Retrouvailles’, une publicité de Google qui touche au coeur Indiens et Pakistanais . 16/11/2013. «Une série de courtes annonces publicitaires de Google Inde est devenue virale en Inde et au Pakistan. Cette série montre comment le moteur de recherche facilite les échanges et aide les personnes séparées par la distance ou les frontières à se retrouver. Sortie le 13 novembre 2013, la publicité de Google Inde Google Search : Retrouvailles est ressentie comme émouvante et touchante (…).» Source : fr.globalvoicesonline.org/2013/11/16/157099/ […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site