Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

“Mes rêves à moi” : Une révolte contre le patriarcat au Kazakhstan

Une blogueuse du Kazakhstan écrit [en russe] sur sa transformation d’ “épouse et mère”, le rôle assigné aux femmes par la société patriarcale, en “femme libre”. Elle appelle ce processus une “révolution dans ma tête” :

Et alors j'ai eu une illumination… J'avais des rêves à moi, des rêves qui ont peu à voir avec ma famille ou mon mari. C'est mon droit d'avoir ces rêves ! Je veux me réaliser dans un métier ; je veux que mon cerveau, mes diplômes et mes compétences soient utilisés au profit de la société. Je veux être indépendante financièrement. Je veux que mon mari et mon fils soient fiers de moi, pas seulement parce que je suis une bonne cuisinière et ménagère au quotidien. [Je veux qu'ils soient fiers de moi] comme professionnelle, citoyenne, une femme qui a accompli beaucoup tout en restant une mère et une épouse aimante. Je veux m'intéresser à plus que le terrain de jeu des enfants, les rhumes, la cuisine et l'armoire à vêtements. Je veux être moi-même !

Elle donne ensuite une liste de conseils aux jeunes filles et femmes désireuses de rompre avec les règles et conventions sociales de la société patriarcale.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site