Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Un livre de coloriage pour dédramatiser l'homosexualité auprès des Russes

Les militants pour l'égalité des droits des homosexuels de la société de t-shirts FCKH8.com prévoient d'envoyer 10.000 exemplaires d'un livre de coloriage en faveur des homosexuels intitulé “Micha et ses deux mères” aux familles avec enfants à Moscou et Sochi, avant les Jeux Olympiques d'hiver de 2014. Le message du livre, résumé dans la phrase d'accroche “Gay c'est Okay !” (Гей – окей!), est de montrer aux enfants qu'être homosexuel n'est pas criminel. Sur le journal Komsomolskaya Pravda, Angelina Galanina a qualifié [russe] le livre de coloriage de “propagande.” Les réactions du net russe sont variées, au vitriol ou modérées [russe]. kolyaka [ru] utilisatrice de LiveJournal lance malicieusement : 

Так примерно во времена железного занавеса к нам проникала запретная литература, тлетворная музыка и даже библии в СССР забрасывали. Как относиться к подобной раскраске? Не знаю.

C'est à peu près comme ça que la littérature censurée, la musique dangereuse et même la Bible arrivèrent jusqu'à nous à l'époque du rideau de fer et inondèrent l'URSS. Que faire d'un tel livre de coloriage ? Je ne sais pas. 

fckh8.com's new Russian-English coloring book. T-shirt reads, “Gay is okay!”

1 commentaire

  • Bonjour,
    Ces livres ont été édité pour montrer aux gens qu’il n’y a pas à avoir honte d’être homosexuelle. C’est surtout pour banaliser ces couples homo.

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site