Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

En Chine, les média locaux passent sous silence l'explosion mortelle de Qingdao

(Tous les liens de cet article sont en chinois mandarin.)

L'explosion d'un oléoduc à Qingdao, une ville dans l'Est de la Chine, a tué au moins 52 personnes et blessé plus d'une centaine le 22 novembre 2013. L'oléoduc appartient à Sinopec Corp, une entreprise publique qui figure parmi les plus grandes compagnies pétrolières chinoises. Après l'accident, le porte-parole de Sinopec, Fu Chengyu, a présenté ses excuses publiquement sur la chaîne de l'État, CCTV.

Cependant, à Qingdao, les média locaux n'ont guère fait attention à l'explosion, omettant de mentionner le désastre dans les éditions du lendemain. Grâce à des photos de l'explosion circulant largement sur les média sociaux chinois, un groupe d'internautes critiques a vu le jour et s'est élevé contre le silence des média contrôlés par l'État.

“Baigu Lunjin” publié dans le journal Qingdao's Morning sur Weibo critique :

Screenshot from youku

La tragique explosion de l'oléoduc a tué au moins 52 personnes. Capture d'écran du site youku

要有多么大的毅力才能够面对47条鲜活的生命,几十户家庭的悲剧——选择性失声!作为媒体人,你们对得起流血的青岛吗?对得起那些无辜的亡灵吗?

Combien de persévérance faut-il pour rester silencieux quand on fait face à 47 vies, une perte tragique pour des dizaines de familles ! En tant que personne médiatique, Qingdao, mérites-tu ce bain de sang ? Mérites-tu la perte de ces vies innocentes ?

Au lieu de rapporter la vérité concernant l'incident, le compte Weibo officiel de Qingdao s'est transformé en plateforme d'éloges des hauts dirigeants. Il publiait le 24 novembre :

今天下午,习近平总书记在青大附属医院黄岛分院,亲切会见参与“11·22”中石化输油管线泄漏引发爆燃事故伤员救治的医护人员,对参与救治的全体医护人员致以衷心感谢和亲切问候。总书记对他们发扬救死扶伤的崇高职业精神给予充分肯定,叮嘱他们劳逸结合,科学调度,再接再厉,夺取最后胜利。

Cet après-midi, le Secrétaire Général Xi Jinping a rencontré cordialement l'équipe médicale qui a traité les patients blessés pendant l'explosion de Sinopec. Jinping a exprimé sa totale reconnaissance aux médecins et infirmières et a loué leurs efforts.

Des internautes ont tourné l'article en dérision, dont un en particulier, “CE sir”. Voici ce qu'il écrit :

一起青岛爆燃事件,死伤这么多人,竟被搞成了喜事!!

Une telle tragédie, de nombreuses personnes sont mortes ou ont été blessées, mais cet article semble parler d'une grande cause !

Des sources externes à Qingdao réagissent suite à la tragédie, comme le journal Beijing News qui pose les questions suivantes au sujet de l'explosion :

1 漏油为何轻易进入市政网络? 2、输油管道为何紧邻居民区? 3、#漏油至爆燃,地方政府为何7小时未疏散民众,避免悲剧发生?# 4、漏油发生后,中石化为何未第一时间报告海事部门? 5、中石化10月“安全大检查”,为何未能消除输油管线隐患?

1. Comment est-il possible que ce déversement de pétrole ait eu lieu si aisément dans le réseau municipal ? 2. Pourquoi l'oléoduc se trouvait si proche d'une zone résidentielle ? 3. Pendant les sept heures entre le déversement de pétrole et l'explosion, pourquoi le gouvernement local n'a pas été capable d'évacuer la population et ainsi sauver potentiellement des vies ? 4. Après le déversement de pétrole, pourquoi Sinopec n'a pas rapporté à temps l'incident dans le secteur maritime ? 5. Sinopec a mené un contrôle de sécurité en octobre, juste un mois avant, donc pourquoi n'ont-ils pas été capables de prévenir cette tragédie ?

La célébrité virtuelle “Pretendtobein NY” écrit :

这两天许多媒体忙着把灾难事故写成正面报道,让我想起动车事故后第七天,媒体收到禁令不许报道。当天新京报的头条是“七日雨未绝,一天两预警”,前一句暗示头七,后一句暗讽禁令;东方体育日报更是借国足直指“封口封博封不住哀思”。限制会一直存在,但真正有风骨的媒体总能找到办法亮出勇气和良知。

Les journalistes sont trop occupés ces derniers jours à rédiger des articles positifs sur les catastrophes, cela me rappelle la collision du train à Wenzhou. Sept jours après l'accident, tous les média qui l'ont relaté ont été censurés. Les gros titres du Beijing News étaient “Sept jours d'une pluie incessante, une journée à deux avertissements”. Le premier chiffre faisait allusion aux corps découverts pendant ces sept jours, tandis que le deuxième évoquait les avertissements d'une censure médiatique. L'Oriental Sports Daily affirme : “Vous pouvez faire taire une bouche, mais vous ne pouvez faire taire la douleur.” La censure existera toujours, mais la véritable force de caractère des média trouvera toujours le moyen de faire preuve de courage et de conscience.

L'écrivain Tianyou suggère :

建议在青岛爆燃遇难者头七的时候,将此日定为全国哀悼日,全国下半旗致哀。不仅是要向遇难者致哀,同时提醒全国的央企要注意生产安全。

Je propose que les drapeaux soient mis en berne pendant une journée nationale de deuil pour les pertes humaines. Ce n'est pas seulement une manière de pleurer les victimes, c'est aussi un moyen de rappeler aux entreprises publiques de faire attention à la sécurité de la production.

Réagissant à ce commentaire, beaucoup répliquent d'un ton sarcastique :

开了此例,旗杆上半截基本就没用了。

Si nous commençons à mettre en berne les drapeaux après cet accident, j'imagine que la partie supérieure du mât deviendra inutile.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site