Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les producteurs indépendants de tofu, une catégorie en voie de disparition au Japon

Traditional tofu maker

Photo d'un magasin de tofu, dans lequel le tofu est produit et vendu. Image Flickr, de sawako (CC BY NC ND 2.0)

[Les pages citées sont en japonais] Selon le journal japonais Yomiuri, les producteurs de tofu traditionnel japonais, qui fabriquent et vendent leurs produits dans leurs magasins, sont sur le point de disparaître. Lors des dix dernières années, 5 000 producteurs de tofu auraient mis la clé sous la porte.

La revue spécialisée Toyoshimpo a expliqué en détails que le nombre de producteurs de tofu diminue année après année. Actuellement, on recense moins de 10 000 vendeurs de tofu au Japon.

Les choses se compliquent pour ces fournisseurs indépendants en raison de la hausse du coût du soja. Les supermarchés et épiceries réclament une baisse des prix aux producteurs de tofu, tandis que les producteurs indépendants qui vendent leur tofu doivent rivaliser avec la production de masse de tofu bon marché, au milieu de la stagflation [fr] économique du Japon.

Les nouvelles ont été répercutées sur Twitter, où les utilisateurs ont évoqué les producteurs de tofu de leur communauté et ont commenté sur l'état de ce secteur d'activité.

Le journaliste Shoko Egawa a répondu anxieusement à ces nouvelles:

L'article explique que “la concurrence sur les prix du tofu augmente, et les producteurs de tofu vivent des temps difficiles. Si ces producteurs ne revoient pas leur prix ou commencent à vendre leur tofu aux supermarchés, ils disparaîtront.” Maintenant c'est un problème ! – Les producteurs de tofu ferment leurs portes, disent qu'il ne tirent plus de bénéfice bien qu'ils soient ouvert 365 jours par an -

Kiwi Shiroyama a exprimé des sentiments d'impuissance, et commenté avec tristesse que malgré ses efforts personnels pour soutenir la communauté de producteurs de tofu, par exemple en évitant de s’approvisionner dans les grandes surfaces, cela n'a fait aucune différence : 

J'ai toujours fait l'effort de privilégier les magasins locaux plutôt que les grands supermarchés, pourtant mon vendeur de tofu favori a fermé sa boutique. – Les producteurs de tofu ferment leurs portes, disent qu'il ne tirent plus de bénéfice bien qu'ils soient ouvert 365 jours par an -

Tofu seller

Photo d'un magasin de tofu, prise par vintagecat, Flickr(CC BY-NC-ND 2.0)

Hiroko Inagaki recommande aux gens d'avoir un regard critique sur les conséquences du tofu à bas prix :

Il est certainement étrange d'avoir du tofu maintenu à bas prix alors que les prix des autres producteurs augmentent. Maintenir le prix aussi déraisonnablement bas pourrait compromettre la sécurité alimentaire. Il est toujours agréable d'avoir des prix bas, mais nous devons examiner plus attentivement le coût et voir ce que cela cache. – Les producteurs de tofu ferment leurs portes, disent qu'il ne tirent plus de bénéfice bien qu'ils soient ouvert 365 jours par an – 

Home made tofu store

Des consommateurs achetant du tofu à un producteur, à Tsukishima, Tokyo. Image d'urawa, Flickr (CC BY 2.0)

Don Worry demande aux producteurs de tofu d'augmenter leurs prix :

Chers producteurs de tofu, s'il vous plaît arrêtez de rivaliser par les prix et commencez à produire de délicieux tofus et sans danger, et du lait de soja fait à partir de soja cultivé au Japon. J'en prendrai tous les jours. – Les producteurs de tofu ferment leurs portes, disent qu'il ne tirent plus de bénéfice bien qu'ils soient ouvert 365 jours par an -

Tofu lined up in glossary store

Une variété de tofu est disponible dans les épiceries, mais les familles indépendantes qui produisent et vendent du tofu disparaissent peu à peu.
Image de shibuya246, Flickr (CC BY-NC 2.0)

Atsuko Momoi souhaite beaucoup de succès à son producteur préféré de tofu :

J'espère que les activités de mon producteur de tofu préféré perdureront. Je les soutiens car leur tofu est excellent et a une âme. – Les producteurs de tofu ferment leurs portes, disent qu'il ne tirent plus de bénéfice bien qu'ils soient ouvert 365 jours par an -

Chieda Aritake explique avoir une connexion personnelle avec les terribles nouvelles concernant les producteurs de tofu :

Ma famille a toujours produit du tofu, mais a dû fermer l'entreprise après la mort de ma grand-mère. – Les producteurs de tofu ferment leurs portes, disent qu'il ne tirent plus de bénéfice bien qu'ils soient ouvert 365 jours par an -

tofu store owner

Photo d'un producteur de tofu, avec des machines à fabriquer le tofu derrière lui. Photo d'iMorpheus, Flickr (CC BY 2.0)

ASTORIA_11105 conseille aux consommateurs d'assumer leur juste de part de responsabilité dans cette situation :

Je pense que le public a tort de blâmer la crise économique et de ne pas payer le prix approprié. Les consommateurs doivent réaliser que s'ils ne permettent pas aux producteurs de tofu de tirer profit de leur activité, cela retombera sur les consommateurs. Les producteurs de tofu ferment leurs portes, disent qu'il ne tirent plus de bénéfice bien qu'ils soient ouvert 365 jours par an -

Vignette : photo de tofu japonais (CC-BY 2.0) sur Flickr de www.bluewaikiki.com

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site