Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Japon : Le scandale financier du gouverneur de Tokyo fait les choux gras des internautes

Le 26 novembre 2013, Naoki Inose, gouverneur de la ville de Tokyo, a fait la une des médias à cause d'un scandale financier dans lequel il aurait reçu [anglais] 50 millions de yens (50.000 dollars) d'un organisme de santé avant son élection en décembre 2012.

Lors d'une conférence de presse, M. Inose a produit un document pour prouver qu'il s'agissait d'un prêt personnel et non de fonds pour financer sa campagne électorale. Il a présenté ses excuses aux habitants de Tokyo et à l’administration mais il est déterminé à ne pas remettre sa démission pour ce motif. Le gouverneur Inose a retrouvé un rôle de premier plan en portant la candidature [de sa ville] aux Jeux olympiques et paralympiques de 2020.

Le Code électoral japonais pour les représentants publics impose aux candidats de rendre compte de la provenance de chaque rentrée d'argent, dont les dons. M. Inose a omis 50 millions de yens. Un comité constitué par l'ancien Procureur Tamaki Mitsui a formulé une requête de renvoi devant le juge [japonais, comme les liens suivants, sauf mention contraire] pour ce motif.

Pour les utilisateurs japonais de Twitter, un scandale politique de ce genre est une nouvelle matière à mème. Les internautes ont utilisé l'image du gouverneur Inose tenant en main une facture, qui semblait assez légère pour une telle somme d'argent et l’ont modifiée en quelque chose de plus divertissant. Ils ont aussi joué sur son nom en l'appelant “Le Gouverneur Innocent”.

Le critique de cinéma @TomoMachi a commenté sur Twitter, après avoir été surpris de voir des articles montrant une simple note non cachetée dans sa main, le timbre étant un moyen de vérification courant au Japon.

C'est comme si un écolier venait de le faire il y a tout juste quelques minutes ! C'est une lettre de change de 50 millions de yens, sans intérêt, sans garantie secondaire, ou date d'échéance. Sait-il à quel point il est difficile pour un citoyen normal de contracter un prêt de 10 millions auprès d'une banque ? @craft_box: c'est terrible. (rire)

Le gouverneur a aussi été interpellé par le barman @george_10g qui, avec son art tridimensionnel du cappuccino [français], démontre qu'il peut écrire une note similaire.

Le goût du cappuccino a une double saveur : “La lettre de change présentée par le Gouverneur Inose a attiré mon attention, et je l'ai dessinée moi aussi (avec du café et du lait)”.

Peu après, l’ utilisateur @kono_mama a publié une version en noir et blanc de la lettre sur Twitter, se déchaînant dans une série de photomontages ironiques successifs.

Voilà ! Appropriez-vous cette image pour ceux qui aiment les mèmes !

L’utilisateur @AkizukiRitchan, ironisant sur l’image, la juxtapose sur le verso d'une page publicitaire. Ces prospectus communément distribués aux ménages font d'un côté de la publicité pour des articles d'épiceries, avec l'autre côté vierge souvent gribouillé par les enfants.

C'est comme si on avait écrit au verso d'un prospectus [publicité des supermarchés distribuée aux ménages]

L’utilisateur de Twitter Masataka, a modifié l’image en une sorte de note que les mères laissent aux enfants à la maison, pour s'assurer qu'ils mangent le goûter l'après-midi pendant qu'elles sont au travail.

Hé, c'est l'heure du casse-croûte [L’ image dit “ Cher Joe, il y a un beignet à la crème au frigo”]

Un autre utilisateur, @v_okajima, a créé une mise en abîme de copies de l'image.

Cette mise en abîme n'est-elle pas terrible ?

Une histoire a été ajoutée par les internautes japonais, d'un homme lisant un message l'air sérieux. Quand Jacques Rogge, membre du Comité olympique international, a présenté un carton avec le nom de Tokyo pour révéler le choix des Jeux de 2020, l’image de ce moment historique et de ce carton fut largement transformée en de nombreux collages ironiques, en y insérant des mots divers à la place de “Tokyo”. Ainsi a été fait pour la photo de Jacques Rogge, quelqu'un a créé un générateur de texte superposé pour le Gouverneur Inose. Grâce à ce mème rapide et répandu, créé par des internautes cyniques et plutôt apolitiques, le scandale reste dans l'actualité. 

Miniature de Keiko Tanaka

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site