Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : Des réformes pour minimiser la place de l'anglais dans le système éducatif

A language school in the Tianhe district of Guangzhou. Photo by Jussi Mononen CC: AT-NC-SA.

Une école de langues dans le quartier de Tianhe à Guangzhou. Photo de Jussi Mononen CC: AT-NC-SA.

[liens en anglais et chinois] Des réformes sont en cours dans certaines parties de la Chine pour diminuer l'importance de l'apprentissage de l'anglais dans le système scolaire du pays. Une initiative qui a été largement approuvée sur Internet.. 

Depuis octobre de cette année, la commission municipale de l'enseignement de Pékin a entamé une série de réformes visant à refroidir l'enthousiasme pour l'anglais dans le système éducatif. Par exemple, la commission a réduit de 150 à 100 le “poids” de l'épreuve d'anglais au Gaokao (équivalent du baccalauréat). Dans le même temps le “poids”  de l'épreuve de chinois a été augmenté de 150 à 180. Ces nouvelles normes devraient être effectives en 2016.

L'apprentissage de l'anglais en école primaire devrait être aussi repoussé de deux classes.

Ce changement de politique est soutenu par des instances de réflexion du parti communiste chinois comme l’Académie de Recherche du Renseignement  , dont le directeur, Zhang Shuhua, a déclaré devant la Conférence politique consultative du peuple chinois que, globalement, l'étude de la langue anglaise avait un effet nocif sur l'éducation. Zhang a insisté sur le fait que l'étude des langues devait être considérée comme le moyen d'une réforme et d'un développement social plutôt qu'une fin en soi.

Face a cette position de Pékin, les autorités éducatives des autres provinces ont pris des mesures encore plus radicales. Par exemple l'administration du Shandong a décidé de supprimer l'oral d'anglais pour le Gaokao en 2014, alors que celle du Jiangsu envisage de supprimer carrément l'épreuve d'anglais du Gaokao.

C'est réformes ont été largement approuvées par les utilisateurs des réseaux sociaux chinois. On y a tendance à considérer l'anglais et le chinois comme incompatibles l'un avec l'autre. Voici par exemple le commentaire d'un citoyen du Guangxi sur un article en une d'un média local à grande diffusion, Phoenix, consacré à cette réforme :

英语害了多少中国人,早该废除了。本来英语是一门语言,应该按学语言的方式来学英语,可国人却把英语当符号来学,死记硬背,应付考试了之。[…]曾经一段时期,很多专业要英语过多少级才能获得学位,这就使很多学生把时间都用来攻英语,而专业课却勉勉强强,学而不精。

语文不单是一门语言,它承载着祖国的千年文化,它不只是文学,也是人学。提高语文的地位,增加国学内容,削减英语的分量,利国利民。

Combien de Chinois ont souffert de cet apprentissage de l'anglais ? Il aurait dû être aboli depuis longtemps. L'anglais est une des langues humaines et doit être étudié à ce titre. Mais les élèves chinois s'acharnent à mémoriser le vocabulaire anglais comme des signes imprimés à des fins d'examen […] il y a eu une époque ou des universités exigeaient que leurs étudiants passent une épreuve d'anglais comme un pré-requis à l'obtention de leur diplôme. Les étudiants sont ainsi obligés de passer tout leur temps à étudier l'anglais au point de négliger leur propre matière d'étude. Le chinois n'est pas seulement une langue, il est la matérialisation de la culture millénaire de notre pays. Il est à la fois une littérature et une humanité. Promouvoir le statut de la langue chinoise et réduire celui de la langue anglaise sera bénéficique pour notre pays et notre population.

Un article anonyme largement diffusé sur Internet fait un rapprochement entre cette position nouvelle et la politique officielle de propagande du Rêve Chinois :

不立即废除英语高考,中国复兴梦是白日梦!【转】 学英语是是孩子的恶梦,中国人的肿瘤,应该做手术了。
[…] 为了学英语浪费了多少有志之士的心血?这是我国科技发展迟缓的一个重要因素。全民学英语是中国教育的一大失败,高层应当进行反思。

Aussi longtemps que les épreuves d'anglais feront partie du Gaokao, la renaissance du “Rêve Chinois” ne sera qu'une rêverie ! [Repost] la langue anglaise est le cauchemar des enfants, le cancer du peuple chinois, l'heure de la chirurgie est arrivée ! […] Combien de temps passé, des heures à suer en s'efforçant d'apprendre l'anglais ? C'est un facteur qui contribue au retard de développement de la science et de la technologie dans notre pays ! L'apprentissage de l'anglais dans les écoles primaires est un échec  du système éducatif chinois, et les plus hautes autorités devraient réfléchir à cela.

Certains enseignants sont mal à l'aise devant cette défense de changements aussi radicaux.  Ling Zongwei (@凌宗伟1376361860) repousse l'argument idéologique :

一个想复兴的民族,拒绝学外语,如何融入世界呢?我甚至怀疑取消英语教学与考试是一个阴谋。

Comment une nation peut-elle espérer une renaissance en rejetant l'apprentissage d'une langue étrangère ? Comment peut-elle s'intégrer au monde ? Je suis un peu sceptique sur cette nouvelle politique et j'aurais plutôt tendance à penser que cette volonté d'abolir l'enseignement de la langue anglaise est de l'ordre de la conspiration.

Xu Jianming (@许建民)  trouve également cette campagne inquiétante.

当下,取消英语教学和考试之风,似乎越演越烈。人有惰性,谁都不愿考试。当年文革,学生们不仅反对考试,还打倒教师,砸烂学校,的确轻松潇洒。结果,却是荒废了学业,虚度了年华,多少人抱憾终生。经济全球化以来,印度发展加快,原因就在于英语的普及。因此,英语教学不应强制推行,但也不应一风吹。

Le mouvement réclamant l'abolition de la langue anglaise dans l'éducation et les examens devient de plus en plus fort. Les élèves sont par nature paresseux. Pendant la révolution culturelle, ils étaient contre les examens et ont battu les enseignants et démoli les écoles. Tout cela va tellement de soi… finalement ils perdent leur temps, gâchent leurs études et le regretteront le reste de leur vie. En cette période de mondialisation, le développement de l'Inde, par exemple, est piloté par une bonne éducation de la population en langue anglaise. J'admets que nous nous ne devrions pas faire un apprentissage général et forcé de la langue anglaise mais l'abolir est une autre histoire.

“Grey-pigeon silver-water” (@灰鸽子银水) estime que cette politique mènera à un fossé éducatif :

根据我对山东河南高中教育的一些了解,高考取消英语,只是取消了穷孩子学英语的权利而已,人生,又一扇窗关掉了。至于沿海的,有钱人家的孩子,他们反正是要本科出国念的,或者会在国内大学大二出国交换的,反正会学好英语的。

Selon mon expérience d'enseignement dans les écoles secondaies des provinces du Shandong et du Henan, exclure les épreuves d'anglais du Gaokao signifierait priver les enfants les plus pauvres du droit d'apprendre l'anglais. Une fenêtre d'opportunité leur serait fermée. Dans les provinces côtières, les enfants de familles riches ont la possibilité de continuer leur formation supérieure à l'étranger ; ils peuvent également rentrer dans des dispositifs d'échanges pendant leur période universitaire. Ils ont toujours, eux, la possibilité d'apprendre l'anglais.

Certes, Wang Haitao le vice-président du Groupe Nouvelle éducation et technologie orientale, une institution d'enseignement privé qui mène des élèves à la compétence linguistique et les prépare aux examens, souligne avec délectation [en anglais] que cette décision va amener de nouvelles possibilités d'aide à des familles qui cherchent  à améliorer la formation en anglais de leur enfant. 

Jusqu'à présent l'opinion publique est en faveur d'une réforme du système éducatif : environ 72 % des 35 000 personnes contactées pour une enquête en ligne organisée par Sina Survey ont exprimé leur soutien à des réformes dans le système des examens nationaux. Néanmoins, dans un autre sondage en ligne organisé par la télévision publique CCTV, le même pourcentage voudrait voir retirer les mathématiques du Gaokao, sous le prétexte qu'elles ne servent à rien excepté à compter l'argent :

继北京高考英语降分引发热议后,数学又引发了大家的集体吐槽,认为数学难度太大,平时生活中,买菜什么的需要用到几何函数吗?关于“数学该滚出高考吗”的调查显示,7万多网友支持数学滚出高考,称自己仅是“做题机器”。

Après le débat enflammé sur la décision de Pékin de réduire la valeur de l'épreuve de langue anglaise au Gaokao, les mathématiques ont provoqué des réactions du public. Avons-nous besoin d'une fonction géométrique dans notre vie quotidienne pour acheter des légumes ? A la question de l'enquête : “Faut-il retirer les mathématiques des épreuves du Gaokao ?”, Il y a eu plus 70 000 réponses positives d'internautes qui se qualifiaient eux-mêmes de “machines à calculer”. 

3 commentaires

  • LAMBERT Elisabeth

    Et bien moi je trouve qu’ils devraient supprimer l’anglais complètement car c’est une langue très difficile pour ceux qui n’en sont pas nés et imposer cela à des pays non anglais, ceci est honteux. Les Chinois le comprennent bien du moins ils commencent à comprendre et s’ils pouvaient faire cela en France et en Italie et ailleurs, cela ne serait pas si mal que cela, ne pas imposer l’anglais. Il y a une langue internationale facile et simple faite pour la communication dont la France a été le seul pays à mettre son veto contre et dont de nombreux Chinois, Japonais, Brésiliens, etc en sont fans, moi même je l’ai utilisé en Chine, Brésil, Cuba, Inde, Angleterre, Amérique, Canada, Irlande, Allemagne, Pologne, Russie, Croatie, Italie, apprenez l’Esperanto, la plus facile des langues et pas nuisible comme est l’anglais car l’anglais est nuisible aux cultures et langues, il tue et est dangereux. L’Esperanto ne tue pas les cultures et langues mais les préserve. Les Chinois ont bien raison.

  • […] "Combien de Chinois ont souffert de l'enseignement de l'anglais ? Il aurait fallu le supprimer depuis longtemps."  […]

  • C’est très bien que les Chinois prennent conscience que l’anglais en surdose, ce n’est pas normal. Ils devraient diminuer l’importance de l’enseignement de l’anglais et favoriser, pour lui faire contre poids, l’enseignement des autres grandes langues étrangères dont le français. En effet, s’ouvrir au monde, c’est s’ouvrir aux langues (au pluriel) et non en apprenant le seul anglais qui est, en réalité, un enfermement dans la sphère de l’angloshère.
    En France aussi, on commence à protester contre l’omniprésence de l’anglais, voir notamment, un syndicat à Carrefour qui proteste énergiquement contre la politique anglicisante de cette enseigne :
    http://www.petitions24.net/non_a_langlicisation_de_carrefour_de_la_france_et_de_leurope

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site