Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Marche contre la réouverture d'une centrale nucléaire sur l'île japonaise de Kyushu

C'est le plus grand rassemblement tenu à Satsuma Sendai City. Les habitants de cette ville ne veulent pas parler d'énergie nucléaire. Les régions possédant des centrales nucléaires ont reçu un soutient financier du gouvernement. Prise le 15 Decembre 2013 par rieko uekama. Copyright (c) Demotix

Des jeunes mamans défilent, brandissant un drapeau avec l'inscription en allemand “Energie nucléaire, non merci” à Satsumasendai le 15 décembre 2013. L'idée de la transition de l'énergie nucléaire aux énergies alternatives est souvent mise en avant lors des manifestations anti-nucléaires. Photo par rieko uekama. Copyright Demotix

Environ 1.800 personnes ont marché le 15 décembre 2013 pour protester contre la réouverture de la centrale nucléaire de Sendai, selon les organisateurs de la manifestation. Après deux années de suspension de ses activités, l'entreprise Kyushu Electric Power a demandé en juillet une révision à l'Autorité de Régulation Nucléaire, avec l'intention de remettre en marche la centrale nucléaire, provoquant un sentiment d'insécurité chez les citoyens qui sont contre l'énergie nucléaire.

Le nombre peut sembler minime, pour une petite ville inconnue de Satsumasendai à la pointe sud-ouest de l'île de Kyushu, une communauté qui depuis longtemps, dépend de l'énergie nucléaire pour son économie, pourtant il se dit que c'est le plus grand rassemblement de protestation de ces 40 dernières années de silence, contre la centrale nucléaire trentenaire. 

Greenpeace Japon a envoyé une lettre le 29 Novembre, demandant au Gouverneur de la Préfecture de Kagoshima de ne pas autoriser le redémarrage de la centrale. Le média citoyen Miyazaki a couvert la manifestation sur YouTube [liens en japonais].

1 commentaire

  • […] Greenpeace Japon a envoyé une lettre le 29 Novembre, demandant au Gouverneur de la Préfecture de Kagoshima de ne pas autoriser le redémarrage de la centrale. Le média citoyen Miyazaki a couvert la manifestation sur …  […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site