Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le Noël des artistes syriens

Les chrétiens syriens fêtent Noël tandis que la guerre civile de leur pays entre dans sa quatrième année, avec déjà plus de 100.000 morts et des millions de réfugiés dans les pays voisins en quête d'abri. Au milieu d'un hiver inhabituellement rigoureux, ils prient pour leur retour, comme le montre ce reportage d’Al Jazeera.

L'année qui s'achève a apporté à la Syrie abondance de ravages, de mort, et un nombre phénoménal d'enlèvements, qui ont réduit au désespoir la plus grande partie de la population. Un désespoir visible dans les oeuvres des artistes qui, par moments, expriment mieux en une seule oeuvre d'art qu'en des millions de mots la détresse d'un pays.

Portraits de Pères Noëls syriens

Evoquant les enlèvements en Syrie, Jawad a peint un Père Noël kidnappé, en haillons, agenouillé le pistolet sur la tempe :

[Photo source: Art by Jawad Facebook Page]

[Source photo : Art par page Facebook de Jawad]

Sur une autre oeuvre, d’Anas Salameh, la dépouille mortelle du Père Noël est emmenée du camp de réfugiés palestiniens d'Al Yarmouk en Syrie :

[Photo source: Anas Salameh's Facebook profile]

[Source photo : profil de la page Fazcebook d'Anas Salameh]

On voit ici le Père Noël en larmes parce que ses cadeaux sont arrivés un petit peu trop tard pour les enfants martyrisés de Syrie :

Done by Comic4 Syria كوميك لأجل سوريا [Photo Source: Comic4 Syria كوميك لأجل سوريا Facebook Page]

Réalisé par Comic4 Syria كوميك لأجل سوريا [Source photo : page Facebook de Comic4 Syria كوميك لأجل سوريا]

Et là, il est assis, accablé, près de leurs tombes :

Artwork by Wissam Al Jazariry [Photo Source: Wissam Al Jazariry Artworks Facebook Page]

Oeuvre de Wissam Al Jazariry [Source photo : page Facebook des oeuvres de Wissam Al Jazariry]

L'esprit des fêtes : carillons, arbres de Noël et décorations

Une parodie de la chanson de Noël Jingle Bells appelle à la liberté et au renversement de Bachar Al-Assad. Son auteur, du nom de Mogwli Mowgli, est mort sous la torture :

Anwar Al Eissa peint un ornement métaphorique, trempé dans le sang, suspendu dans un réfrigérateur vide, comme pour symboliser le froid affreux que connaissent de nombreux Syriens en ce Noël :

[Photo Source: Anwarts Facebook Page]

[Source photo : page Facebook d'Anwar]

Amjad Wardeh peint un sapin de Noël en débris d'explosion :

Joyeux Noël et meilleurs voeux de Bachar !

Tandis que Hani Abbas crée le sien avec des tentes de réfugiés :

[Photo Source: Hani abbas cartoon]

[Source photo : dessin de Hani Abbas]

L'artiste d'Alep Mohamad Alweis écrit “Joyeux Noël” avec un flocon de neige fait de barils, allusion aux 100 barils d'explosifs lancés sur Alep la semaine dernière :

[Photo Source: Mohamad Alweis's Facebook Profile]

[Source photo : profil de la page Facebook de Mohamad Alweis]

Dans les ténèbres s'élève pourtant une lueur d'espoir et de foi en un lendemain meilleur. Regardez comment le cinéaste syrien Eyad Aljarod filme les enfants de Saraqeb, musulmans et chrétiens, fêter Noël et partager leurs rêves :

Bells 2013 – أجراس 2013 par eyad aljarod sur Vimeo.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site