Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Une féministe chinoise parcourt 2000 km à pied pour protester contre les abus sexuels

Voyager seul et à pied est un concept encore peu connu des Chinois. Certaines femmes se laisseraient bien tenter par l'aventure, mais elles redoutent les agressions sexuelles. C'est pour cette raison que la militante féministe Xiao Meili a imaginé un projet intitulé La Marche Féministe de Meili [ou “Belle Marche Féministe”, puisque le prénom Meili signifie “beauté” en chinois]. Elle décrit cette marche comme une “manifestation contre les abus sexuels, pour promouvoir la liberté des femmes”.

Xiao, qui a tenu le rôle principal dans la version chinoise des “Monologues du Vagin”, a décidé de marcher de Pékin à Guangzhou dans le Sud de la Chine. Elle parcourt cette distance d'environ 2000 kilomètres afin de s'élever contre le harcèlement sexuel et les attouchements faits aux enfants. Depuis 4 mois qu'elle est sur la route, elle a fait circuler des pétitions, organisé des représentations et informé les gouvernements locaux des problèmes qui lui tiennent à coeur. Elle partage cette expérience sur son blog à travers des photos, des articles et des dessins.

Veteran feminist activist Xiao Meili(screenshot from youku)

Xiao Meili, militante féministe aguerrie (capture d'écran depuis youku)

Née en 1989 dans la province du Sichuan, Xiao a monté de nombreux projets pour l'égalité des sexes et la liberté des femmes. Pour la Saint-Valentin 2012, elle a revêtu avec deux autres militantes une robe de mariée ensanglantée- une manière de protester contre la violence conjugale. Elle a également occupé des toilettes pour hommes en réaction à l'inéquité des toilettes publiques chinoises, appelant le gouvernement à construire plus de sanitaires féminins (selon un rapport du Time Magazine, les hommes passent en moyenne 30 secondes aux toilettes, contre 90 secondes pour les femmes). En août 2013, elle s'est rasé la tête pour s'opposer aux discriminations faites aux étudiantes lors des inscriptions à l'université.

Xiao gagne actuellement sa vie en enseignant le dessin et en commercialisant des articles vintage sur Taobao, un site de vente en ligne. Elle appelle aux dons sur sa page Taobao pour financer son projet, encourage les femmes des villes qu'elle traverse à la rejoindre dans sa marche ou à l'héberger sur leur canapé.

Pour voir Xiao à l'oeuvre, regardez la vidéo ci-dessous [en chinois]:

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site