Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Et si on commençait avec les bonnes nouvelles ?

Silver lining

Le dicton dit “à quelque chose malheur est bon”. Photo de Matthew Perkins sur Flickr (CC BY-NC-ND 2.0)

Voici une bonne nouvelle. Depuis des années, Global Voices a rapporté d'innombrables histoires pleines d'espoir, de courage et de créativité de par le monde. Voilà la mauvaise. Comme n'importe quel autre site, nous sommes souvent coupables de nous concentrer sur les histoires négatives et peut-être même responsables de vous déprimer. 

Avez-vous envie de lire Global Voices ? Etes-vous découragés, par le flux apparemment sans fin, d'histoires d'injustice et de souffrance humaine ? En 2014 nous prévoyons de suivre un journalisme plus porteur de solutions et avec un peu de chance montrer plus de lumière et d'humanité que d'obscurité et de désespoir. 

Ça ne signifie pas que nous allons ignorer les mauvaises choses, comme la violence ou la pauvreté. Mais nous voulons plus mettre en avant les faits nouveaux positifs. En fait, nous avons déjà commencé, en publiant des articles sur les bonnes nouvelles du Yémen dont vous n'avez probablement pas entendu parler, ou bien les millions d'enfants au Bangladesh qui ont reçu des manuels gratuits, ou comment les Angolais utilisent Internet pour préserver leurs langues

Beaucoup de nos histoires sont consacrées aux mouvements sociaux en ligne et aux citoyens qui se mobilisent pour améliorer les sociétés. Nous voulons raconter ces histoires de telle façon qu'elles inspirent l'espoir au lieu de compter sur les mises en scènes pessimistes des médias généralistes traditionnels. 

Pour commencer, nous avons créé une nouvelle rubrique sur le site Global Voices : Good News (Bonnes nouvelles)

Fin décembre, nous avons tenu une conversation sur GV Face au sujet de cette idée entre notre co-fondateur Ethan Zuckerman, notre rédactrice adjointe, Sahar H. Ghazi, la rédactrice d'Advocacy, Ellery Biddle, et moi-même. C'est un effort à faire sur le long terme pour changer, petit à petit, la façon dont nos auteurs, nos éditeurs et nous-mêmes racontons les histoires. 

Nous suivons le mouvement de nombreux autres sites web et organisations journalistiques qui sont les pionniers de ce type de reportages avec pour lignes directrices les informations positives, le journalisme tourné vers les solutions, des reportages constructifs… Même le Huffington Post a une rubrique Good News (où vous trouverez sûrement plus d'histoires d'animaux domestiques mignons que vous n'en verrez jamais sur Global Voices).

Le monde que nous voulons vous montrer sur Global Voices est beau. Il est habité d'individus courageux et créatifs qui croient en la construction d'un monde meilleur. Peut-être pouvons-nous donner à nos lecteurs le sentiment qu'il y a quelque chose à faire pour y contribuer également. Jetez un coup d’œil à nos Good News et dites nous ce que vous voudriez voir d'autre sur Global Voices.

1 commentaire

  • Je suis régulièrement GV en français et j’apprécie. C’est bien si vous parvenez à mettre d’avantage en avant les bonnes nouvelles et les personnes qui vont de l’avant même dans des situations très difficiles. Dans ce cadre, je sais d’expérience que ceux qui ne baissent jamais définitivement les bras et sans cesse recommencent à avancer ne sont souvent pas très visibles, particulièrement parmi ceux qui vivent dans la pauvreté et qui de ce fait sont souvent éloignés des réseaux de communication… L’ONG international ATD Quart Monde est présent dans ces zones de misère au nord comme au sud depuis plus de 50 ans et vient de faire son programme pour 2013-2017 : au centre, l’orientation est précisément d’aller à la recherche de ceux qu’on ne voit pas à cause de la grande pauvreté dans laquelle ils sont immergés, et de les rejoindre pour agir ensemble.
    Bon courage
    Bruno Couder

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site