Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les doubles voeux de Poutine à la Russie

Putin's New Year address cat-bombed. Anonymous image distributed online.

Les voeux télévisés de Poutine avec lancer de chat, image anonyme diffusée sur Internet.

Tandis que la Russie finit de fêter l’Ancien Nouvel An (celui du calendrier julien), on évoquera les réactions de certains internautes russes le 31 décembre 2013, quand le Président Poutine a ajouté un rebondissement à son traditionnel message de voeux. Le président russe a enregistré deux allocutions, une première, difffusée dans l'Extrême-Orient russe [russe], qui fête le Nouvel An avec onze heures d'avance sur l'ouest de la Russie, où c'est la seconde [russe] qui a été diffusée.

Le premier discours taisait les attentats qui s'étaient produits à peine quelques jours avant, tuant 31 personnes à Volgograd [Global Voices]. Mais Poutine a tout autant négligé les inondations catastrophiques de l'an dernier en Extrême-Orient. Ces omissions ont provoqué les internautes, qui y ont trouvé un manque de tact. Ce tweet, par exemple, a été retweeté 157 fois :

Dans les voeux de Nouvel An de Poutine, pas un mot de Volgograd, où il a eu 63,41 % des voix le 4 mars.

Un commentateur de l'article d'Echo Moskvy sur le premier discours a écrit [russe] :

Вот подонок, как будто не было череды терактов. Только и говорит, как в этом году Россия(ОН САМ) стала богаче.

Le salaud, comme s'il n'y avait pas eu une série d'attentats. Tout ce qu'il dit, c'est comment la Russie (LUI) s'est enrichie cette année.

Certains ont été plus indulgents. L'utilisateur de LiveJournal old_den a justifié [russe] que l'allocution avait probablement été enregistrée longtemps à l'avance :

Все плюются и негодуют, потому что он не вспомнил о терактах. …Обращение было записано около месяца назад.

Tout le monde crache et s'indigne parce qu'il a omis les attentats. …L'allocution a été enregistrée il y a un mois.

Même si certains doutaient que les voeux du Nouvel an seraient remaniés, on a bientôt eu conaissance d'un second discours, enregistré à Khabarovsk, en Sibérie, qui mentionnait les explosions de Volgograd et les inondations de l'Extrême-Orient. On a su plus tard que Poutine s'était rendu en avion à Khabarovsk [russe] avec la famille de Bair Banzaraksaev, le seul mort des inondations, pour passer le Nouvel An en compagnie des victimes de la catastrophe.

Stanislav Belkovsky commente le doublon des voeux [russe] sur Dojd-TV :

Если раньше был тандем Путин-Медведев, то сегодня есть тандем Путин-Путин. Один Путин озвучивает одно обращение, другой Путин – другое. Это свидетельствует о мощном переходе власти в … систему двойников.

Si avant il y avait le tandem Poutine-Medvedev, maintenant il y a le tandem Poutine-Poutine. Un Poutine sonorise une allocution, et l'autre Poutine, une autre. Ceci atteste d'un puissant mouvement du pouvoir vers… un système de doublons.

Pour sa part, Edouard Limonov d'Autre Russie s'est demandé [russe] pourquoi Poutine a choisi Khabarovsk et non Volgograd :

Зачем было ехать в Хабаровск, ВВП, где тяжёлое время уже миновало? Ошибка. Нужно было высадиться в Волгограде. И обнимать родственников погибших.

Pourquoi aller à Khabarovsk, V(ladimir)V(ladimirovitch)P(outine), où les temps difficiles sont déjà du passé ? Une faute. Il aurait fallu descendre à Volgograd. Et embrasser les proches des victimes.

D'autres blogueurs ont critiqué Poutine pour le coût de ses voyages à travers le pays, à fins supposées d'améliorer son image dans l'opinion :

Интересно, во сколько обошлось налогоплательщикам России это однодневное путешествие Президента из Москвы в Хабаровск? Одного керосина сожгли тонн 30….

Je voudrais bien savoir combien a coûté aux contribuables de Russie cette excursion d'une journée du Président de Moscou à Khabarovsk ? Déjà qu'on a brûlé 30 tonnes de kérosène…

Alors que 2013 tirait à sa fin, des blogueurs ont attendu en vain [russe] une troisième allocution de Poutine, avec l'espoir qu'il reprendrait les mots de Boris Eltsine :

Ждем третьего обращения с заветным: “Я устал, я ухожу…”

Nous attendons le troisième discours avec la confidence “Je suis fatigué, je m'en vais…”

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site