Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

“Roopbaan”, premier magazine LGBT du Bangladesh

[Liens en anglais] Un groupe de bénévoles a lancé le premier magazine du Bangladesh pour lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT) dans l'espoir de promouvoir une plus grande acceptation de cette communauté, qui fait face à une discrimination généralisée dans ce pays à majorité musulmane.

Le magazine de 56 pages a été baptisé du nom d'une figure folklorique bengalie, Roopbaan, qui symbolise la puissance de l'amour. La revue trimestrielle, dont les éditeurs souhaitent rester anonymes, ne sera pas disponible dans les kiosques, de peur d'aggraver les tensions en suscitant une réaction violente contre la communauté gay.

Page de couverture de Roopbaan, le premier magazine pour les LGBT du Bangladesh

Page de couverture de Roopbaan, le premier magazine pour les LGBT du Bangladesh

De nombreux internautes ont salué le lancement de la revue, même si certains ont reçu des réactions indésirables à leurs commentaires positifs. Nowmee Chéhab a commenté sur la page Facebook du qotidien Daily Star :

wow je me sens fier et partage l'esprit communautaire de cette initiative! Je suis très encouragé par les gens courageux qui ont monté ce magazine. Pour ceux qui font des commentaires religieux – laissez le jugement à Dieu – parce que Dieu est amour et acceptation des gens qui sont différents de vous. J'espère que nous pourrons aller vers un monde laïc où toutes les religions seront acceptées et aucune religion ne sera privilégiée par rapport à une autre.

L'utilisateur de Twitter de la diaspora bangladaise @Traveller_23 était heureux de voir que la parution de la revue a bénéficié d'une couverture médiatique :

Formidable de voir magazine #LGBTQ  #Roopbaan lancé au # Bangladesh + heureux que l'information ait été reprise par les médias

Robert W. Gibson, le haut-commissaire britannique au Bangladesh @HCRobertGibson, était présent lors du lancement du magazine. Il est heureux de soutenir cette initiative:

Heureux d'aider au lancement de #Roopbaan le premier magazine du Bangladesh destiné à la communauté LGBT. Je suis le 3ème à droite.

L'écrivain féministe Taslima Nasrin (@taslimanasreen) a félicité l'initiative :

“@Shriishyam : Le premier magazine de la communauté LGBT #Roopbaan lancé au Bangladesh. Qu”en pensez-vues ? Toutes nos félicitations

Emas Jubaer a ajouté :

Magnifique ! Enfin le Bangladesh s'ouvre. J'ai dû quitter le Bangladesh parce que je suis gay, maintenant j'ai envie d'y retourner et d'y réaliser quelque chose. Les gens qui débattent de ce sujet n'ont aucune idée de ce que c'est d'être un GAY au Bangladesh. Ils ne savent même pas la signification du mot GAY.

Le philosophe et militant Rainer Ebert a publié une vidéo pour célébrer le lancement de Roopbaan :

Le Bangladesh est le pays avec la deuxième plus grande population musulmane, et l'homosexualité est considérée comme un péché. Pendant l'ère coloniale la loi britannique anti-sodomie punissait l'homosexualité avec des amendes et même des peines de prison pouvant aller jusqu'à dix ans voire la peine mort. Abdullah Al Galib a critiqué cette publication :

l'homosexualité est une maladie mentale que l'on se crée soi-même. Au nom de la liberté, ils sont en train de détruire notre société. Je ne vais sûrement pas les reconnaître.

On peut trouver plus d'informations sur le magazine sur sa page Facebook.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site