Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les excuses du gouvernement Indonésien exigées pour le massacre d'un million de citoyens en 1965

Les mouvements de défense des droits de l'homme Tapol et East Timor and Indonesia Action Network ont lancé une campagne appelée ‘Say Sorry for '65’ (Excusez-vous pour [19]65) adressée au gouvernement indonésien concernant le massacre d'un million de citoyens pendant les campagnes anti-communistes des année 60 : 

En 1965 et 1966, un million d'Indonésiens ont été massacrés par des groupes militaires, paramilitaires et milices civiles. De plus des centaines de milliers furent blessés, violés, disparus ou emprisonnés sans procès. Les Etats-Unis et le Royaume-Uni avaient secrètement encouragé ces meurtres. 

Depuis cinquante ans, les victimes demandent justice et exigent des excuses officielles pour ce qui s'est passé en 65, mais l'Indonésie nie l'existence même de ces crimes. 

2 commentaires

  • […] viaGlobal Voices Online. […]

  • […] Les mouvements de défense des droits de l'homme Tapol et East Timor and Indonesia Action Network ont lancé une campagne appelée ‘Say Sorry for '65′ (Excusez-vous pour [19]65) adressée au gouvernement indonésien concernant le massacre d'un million de citoyens pendant les campagnes anti-communistes des année 60 : En 1965 et 1966, un million d'Indonésiens ont été massacrés par des groupes militaires, paramilitaires et milices civiles. De plus des centaines de milliers furent blessés, violés, disparus ou emprisonnés sans procès. Les Etats-Unis et le Royaume-Uni avaient secrètement encouragé ces meurtres. Depuis cinquante ans, les victimes demandent justice et exigent des excuses officielles pour ce qui s'est passé en 65, mais l'Indonésie nie l'existence même de ces crimes.  […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site