Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Des millions de Thaïlandais privés de leur droit de vote

An elderly woman holds a sign that reads 'Respect My Vote' as she poses with her grandchild who holds a Thai national flag. Photo by Matthew Richards, Copyright @Demotix (1/15/2014)

Une femme âgée tient une pancarte où il est écrit “Respectez ma voix” et pose avec son petit-fils tenant le drapeau thaïlandais. Photo de Matthew Richards, Copyright @Demotix (1/15/2014)

[Sauf indication contraire les liens dirigent vers des pages en anglais]

Malgré les rassemblements anti-gouvernementaux en cours et la campagne de boycott de l'opposition, les élections ont pu se dérouler ‘dans le calme’ en Thaïlande. Cependant de nombreux Thaïlandais n'ont pas pu voter ou n'ont pas pu arriver jusqu'aux bureaux de vote à cause des manifestations. Selon les instances de contrôle des élections, au niveau national, le scrutin s'est déroulé dans 89,2 % des bureaux de vote, soit dans 83.813 bureaux sur 93.532.

On estime à 12 millions le nombre de personnes qui n'ont pas pu voter. Il y a 48 millions d'électeurs potentiels pour une population de 65 millions d'habitants.

L'élection du 2 février en chiffres

Les élections se sont déroulées dans une atmosphère de tension politique grandissante dans le pays. Les opposants manifestent dans les rues de Bangkok, la capitale du pays, depuis plusieurs mois et demandent la démission de la Première Ministre Yingluck Shinawatra. Yingluck est accusée [fr] d'être mandatée par son frère aîné, l'ancien Premier Ministre Thaksin Shinawatra.

Face à l'importance croissante des manifestations, Yingluck a dissous le parlement et annoncé l'organisation d'élections. Mais l'opposition s'est juré de boycotter les élections et appelle à la création d'un Conseil du Peuple. Le Parti Démocrate, dans l'opposition, prétend que des élections démocratiques et équitables ne peuvent pas se tenir tant que la famille Thaksin corrompue fera partie du processus électoral.

La carte ci-dessous montre les divisions politiques en Thaïlande. Le nord et le nord-est du pays sont majoritairement en faveur du parti au pouvoir alors que les provinces du sud, où sont situés la plupart des bureaux de vote empêchés, penchent pour le parti d'opposition.

Vert = pas de blocage des élections –  Orange = élections partiellement bloquées – Noir = élections complètement bloquées

‘Bangkok Post’ en exclusivité depuis l'hélicoptère piloté à distance par Sithikorn Wongwudthianun.

De nombreux électeurs empêchés de voter sont allés porter plainte dans les commissariats de police. Pour la seule ville de Bangkok, 488 bureaux de vote sur près de  7.000 ont dû être fermés à cause des manifestations.

J'ai déposé une main courante à la police pour n'avoir pas pu voter ET j'ai porté plainte contre la Commission Electorale au commissariat de Thonglor

Des électeurs furieux de n'avoir pas pu voter agitent leur carte d'identité et crient ‘nous voulons voter’. Ils ne vont pas pouvoir.

En raison de l'importance du nombre de bureaux de vote qui ont dû fermer, le résultat des élections n'a pas été publié et il va falloir attendre plusieurs semaines avant des élections partielles.

Les fonctionnaires chargés des élections scellent les urnes après le vote des derniers retardataires à Bang Sue à Bangkok

Saksith Saiyasombu explique que les électeurs empêchés de voter pourront mettre leur bulletin dans l'urne à une date ultérieure :

Que va-t-il se passer maintenant ? Il y a des centaines de bureaux de vote qui n'ont pas pu ouvrir aujourd'hui, et ils devront organiser de nouvelles élections à une date ultérieure. Ceux qui ont été empêchés de voter aux élections anticipées de dimanche dernier, pourront le faire aux élections partielles du 23 février. Les 28 circonscriptions du sud qui n'ont pas pu nommer de candidat devront reprendre toute la procédure à une date ultérieure.

@KhunPleum exprime sa déception sur la procédure électorale :

Quel triste état de chose sont devenues les élections thaïlandaises.

Sur Twitter, les mots-dièse #ThaiVote2014 et #vote2014 permettent de suivre les élections.

1 commentaire

  • […] la presse francophone Des millions de Thaïlandais privés de leur droit de vote (Global Voices Online) Thaïlande : élections législatives perturbées (RFI) Ouverture des […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site