Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les orques, prochaines stars des Jeux de Sotchi ?

Orcas jumping

Deux orques “de passage” près des îles Aléoutiennes, à l'ouest de l'Alaska. Crédit photo: Robert Pitman/NOAA (domaine public)

Tous les liens sont en anglais.

Cet article et un reportage radio d’Andrea Crossan pour The World ont été publiés dans un premier temps sur PRI.org le 31 janvier 2014. Une partie de ces contenus est republiée dans le cadre d'un accord de partage de contenu.

Comment cacher à la face du monde quelque chose qui pèse plus de six tonnes, fait 6 mètres de long et consomme des centaines de kilos de nourriture chaque jour ?

Listen to this story on PRI.org »

C'est le mystère que tentent de résoudre scientifiques et défenseurs de l'environnement, alors qu'ils recherchent huit orques supposées capturées dans les eaux russes.

Des rumeurs ont fait état de deux d'entre elles qui seraient prochainement exposées dans le cadre des Jeux Olympiques d'hiver 2014. Ce qui a déclenché une véritable tempête.

Une pétition en ligne, fortement relayée sur Twitter, exige que la compagnie russe White Sphere ne place pas ces orques dans un delphinarium à Sotchi. Lors du dernier décompte, la pétition avait recueilli 400 000 signatures.

S'il vous plaît signez cette pétition http://t.co/vUe0BDOSAQ. Empêchez la Russie de retenir des orques dans des aquariums au nom des Jeux Olympiques de Sotchi. Merci :)

De nombreux articles ont affirmé que la compagnie russe avait capturé ces orques dans la mer d'Okhotsk et qu'au moins une partie des animaux ont été placés dans des enclos près de Vladivostok. L'Agence Fédérale Russe pour la Pêche n'a pas souhaité répondre aux questions entourant les quotas de capture d'orques dans les eaux russes.

Un orque mâle a été aperçu près des îles du Commandeur, à l'Extrême-Orient.

“Des informations provenant de Russie font état de deux orques expédiés en Chine”, a déclaré Erich Hoyt, un chercheur membre de la Whale and Dolphin Conservation (Société pour la Conservation des Baleines et des Dauphins). “Nous avons eu la confirmation que deux ont été envoyées à Moscou. Cependant, aucune des quatre autres orques n'a été vue.”

Mais rien ne prouve que la White Sphere détient ces baleines – ou projette de les exposer à Sotchi. Un porte-parole a affirmé que la compagnie n'est “pas impliquée dans la capture d'animaux sauvages ni ne les transporte.” Il a également déclaré que la compagnie était informée de la pétition et était préoccupée par toute cette agitation.

Ces deux orques russes envoyées en Chine seraient probablement exposées dans un nouveau parc à thème chinois, Ocean Kingdom. Il dispose du plus grand aquarium du monde et annonce posséder une collection exhaustive de la vie marine, incluant des bélougas et des requins. Mais l'affiche ne dit pas s'il y aura des orques. Ocean Kingdom ne souhaite pas confirmer ou infirmer les rumeurs faisant état de leur présence.

De nombreux parcs marins gardant des orques en captivité se sont exprimés sur ce sujet. Une forte réaction probablement due, en partie, à l'impact du film documentaire “Blackfish”, qui traite de la mort d'une soigneuse de SeaWorld [en Floride], en 2010. Il expose également les méthodes utilisées pour capturer des orques sauvages.

“Nous pouvons assurément constater que les parcs marins du monde entier sont beaucoup plus discrets au sujet de “l'usage” des dauphins et des orques”, a déclaré Tim Zimmermann, le producteur associé et co-scénariste de “Blackfish”. ‘Il y a dix ans, je pense que vous auriez eu des publicités [de la part des parcs marins] déclarant fièrement qu'ils montraient des orques. Mais dorénavant, cela ressemble davantage à une opération secrète. Nous savons qu'ils possèdent des orques uniquement lorsque ceux-ci apparaissent dans les bassins.”

Andrea Crossan est une productrice de The World, basée à Boston. Elle couvre l'actualité canadienne et possède un chien de la taille d'un petit cheval.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site