Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le 29, on mange des gnocchi !

Ñoquis. Foto de simenon en Flickr, bajo licencia Creative Commons (CC BY-SA 2.0)

Gnocchi. Photo de Simenon sur Flickr, licence Creative Commons (CC BY-SA 2.0)

[Les liens renvoient vers des pages en espagnol] En Argentine, au Paraguay et en Uruguay, il existe une tradition populaire qui consiste à manger des gnocchi à base de pommes de terre le 29 de chaque mois. L'origine de cette coutume est incertaine, mais de nombreux blogueurs ont consacré des articles à cette coutume et partagent leurs recettes.

Le blog Sección del por qué date son origine au VIIIe siècle :

La tradition de servir des gnocchi le 29 de chaque mois provient d'une légende qui remonte au VIIIe siècle. En Nicosie (Asie Mineure) vivait le jeune médecin Pantaléon qui, après s'être converti au christianisme, a fait un pèlerinage à travers le nord de l'Italie. Là, il a pratiqué des guérisons miraculeuses pour lesquelles il fut canonisé. Lorsqu'il demanda une fois du pain à des paysans, ceux-ci l'invitèrent à manger à leur modeste table. Reconnaissant, il leur promit un an de pêche et de récoltes excellentes. Cette prophétie se réalisa et de nombreux autres miracles suivirent. Saint Pantaléon a été nommé patron de Venise au même niveau que saint Marc. Cet épisode se déroula le 29e jour d'un mois, et donc, pour le commémorer, on mange des gnocchi qui constituent un repas simple le 29 de chaque mois. Le rituel qui accompagne ce repas et qui consiste à mettre de l'argent sous l'assiette symbolise le désir de nouveaux dons. 

Carambola a son histoire favorite : 

Pendant la “Guerre d'Europe”, l'Italie souffrait d'une pénurie alimentaire. Le gouvernement distribuait alors des bons échangeables contre de la nourriture dans les points de distribution. Les familles les plus nombreuses éprouvaient de sérieuses difficultés pour se nourrir jusqu'à la fin du mois. Naquit alors la solidarité entre personnes : les voisins invitaient ces familles à venir manger des gnocchi (qui ont toujours été considérés comme étant un repas pour les pauvres). Sous chaque assiette, ils plaçaient un bon. Ce cadeau pouvait à son tour être échangé contre de la nourriture et leur permettait de manger jusqu'à la fin du mois.

Alejandra Moglia, auteure du blog Chocolate y Frambuesa ajoute encore ceci concernant l'origine des gnocchi :

Une autre histoire raconte que vers l'an 1690, dans un village de la région du Piémont, on avait perdu toute la récolte de blé. Normalement, on utilisait la pomme de terre uniquement comme nourriture pour les animaux, mais la misère était si grande qu'ils la cuisinaient, la mélangeaient à de la farine et inventèrent ainsi les gnocchi.

Nuria Eme de Cuaderno de recetas a publié une recette de gnocchi et ajoute :

[…] on les mange le 29 de chaque mois et apparemment l'origine (dans cette version, car il y en a plusieurs) est que, comme c'est un des derniers jours du mois, les personnes ayant peu de ressources et recevant leur salaire le premier du mois suivant devaient s'arranger pour manger des repas à base d'ingrédients peu onéreusx. Et il est bien connu que la pomme de terre et la farine ne sont pas excessivement chères. Et même si la tradition est cependant vieille, je crois que malheureusement elle est transposable et qu'elle garde toute son actualité. Lorsqu'on voit comment nous vivons aujourd'hui.

Claudia Calizaya explique dans cette vidéo comment elle les prépare :

Mais la tradition ne s'arrête pas à la nourriture. En Argentine, on appelle “ñoquis” (le terme espagnol pour gnocchi) les employés publics qui ne travaillent pas et qui se rendent à leur lieu de travail uniquement le 29 de chaque moi pour recevoir leur salaire ainsi que tous les autres employés qui font de même.

Légende ou tradition, en Amérique latine elle perdure. Pour ceux ou celles qui ne savent toujours pas les faire, voici une recette de gnocchi maison [fr].

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site