Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les mille-et-un soucis de Sotchi

One of the rings fails to open during the Olympic opening ceremony -- a minor setback in an otherwise masterful performance. YouTube screenshot.

Un des anneaux ne s'ouvre pas, pendant la cérémonie d'ouverture des J.O., un incident mineur pendant un spectacle par ailleurs magistral. Capture d'écran YouTube.

Les journalistes ont commencé à fondre sur Sotchi la semaine dernière, et tweets et photos de chantiers inachevés ont aussitôt fait les titres à l'Ouest comme en Russie. Les journalistes se sont plaints de tout, depuis l'eau rouillée jusqu'aux poignées de porte défectueuses. Un compte Twitter appelé @SochiProblems est apparu, moquant le soi-disant désastre des Jeux Olympiques d'hiver russes.

Ainsi, un reporter de CNN s'est plaint qu'une seule des chambres réservée pour son équipe était disponible, et a posté une photo de lui-même dans sa chambre d'hôtel avec une tringle de rideau tombée :

Voici l'unique chambre d'hôtel que @Sotchi2014 nous a donnée jusqu'à présent. La pagaille.

Cette publicité négative a déplu à beaucoup de Russes. Un blogueur a supposé [russe] que le reporter a pu faire le dégât lui-même pour monter un sujet d'article :

[…] гражданин, скорее всего, сам отломал держатель карниза, и теперь всем демонстрирует моральное убожество режима резидента Путина.

[…] ce monsieur a sans doute cassé lui-même la tringle, et démontre maintenant à tous la médiocrité morale de la présidence Poutine.

Entre-temps, un sondage du Centre Levada [anglais] publié mercredi a établi que 53 % des Russes approuvaient la tenue des J.O. à Sotchi. En revanche, 38 % de ceux qui ont répondu pensaient également que la corruption était le moteur principal des Jeux. L'Internet russe semble corroborer ces deux sentiments. L’illustre écrivain Boris Akounine [russe]) pense que les gens devraient avant tout soutenir les athlètes, et ignorer les problèmes.

Kirill Shulika de DemVybor a écrit [russe] sur son compte Facebook à propos de l'importance de parler et critiquer. Sinon, dit-il :

Проблема-то тут как раз в том, что все разговоры о заговорах и желании навредить в проведении Олимпиады опасны тем, что и дальше все будет то же самое. Я имею в виду гигантские затраты и при этом ржавую воду, отсутствие душа или наличие граждан России, которым в нарушении всего отказано в посещении соревнований, несмотря на купленные билеты.

Le problème est justement que tout ce discours sur les conspirations et le désir de nuire à la tenue des Jeux Olympiques est dangereux parce qu'après tout restera pareil. Je fais allusion aux dépenses gigantesques, et avec cela l'eau rouillée, l'absence de douches, ou l'existence de citoyens de Russie à qui, en violation de tout, on a refusé l'accès aux compétitions, malgré leur achat de billets.

Le blogueur et lieutenant d'Alexeï Navalny, Leonid Volkov, a aussi trouvé [russe] hors de propos le refus de la critique :

Ничего обидного нет ни в @SochiProblems, ничего страшного нет в том, что какие-то вещи не доделаны, и какие-то косяки случаются. Страшна и позорна, невероятно постыдна только неадекватная реакция на иронию – поиск “врагов” и “заговоров”, истории про “журналистов, которые специально отрывают дверные ручки.”

Il n'y a rien d'offensant dans @SochiProblems, il n'y a pas de mal à ce que certaines choses ne soient pas achevées, et qu'il y ait quelques loupés. Ce qui est mauvais et honteux, c'est la réaction invraisemblablement ignominieuse et simplement inappropriée à l'ironie – la recherche d’ “ennemis” et de “conspirations”, les histoires de “journalistes qui arrachent délibérément les poignées de portes.” 

Il n'en regardera pas moins les Jeux, a dit Volkov.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site