Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les droits de diffusion des Jeux de Sotchi laissent les téléspectateurs des Caraïbes sur leur faim

[Liens en anglais] Six équipes caribéennes sont en compétition au cours de ces Jeux olympiques d'hiver à Sotchi, en Russie : Bermudes, îles Caïmans, Dominique, Jamaïque, îles Vierges britanniques et les îles Vierges américaines. Evidemment, les passionnés de sport de toute la région veulent regarder – mais il y a un problème. SportsMax, une chaîne de télévision privée réservée aux abonnés, a remporté les droits exclusifs des Jeux 2014 de Sotchi pour les Caraïbes. “Inside The Games” [Au coeur des Jeux] relatait les détails :

L'accord, passé entre le Comité international olympique (CIO) et International Media Content Ltd (IMC), la maison mère de SportsMax, s'applique  à 21 pays et territoires allant d'Anguilla à Trinité-et-Tobago.

Il repose sur les droits de diffusion exclusifs en anglais sur toutes les plateformes médiatiques, avec une couverture en direct offerte à la fois sur SportsMax et SportsMax2 pour la durée des Jeux se déroulant à Sotchi.

Columbus Communications, propriétaire du réseau câblé Flow qui diffuse dans plusieurs territoires caribéens, s'en est remis aux médias sociaux de ses points de vente pour informer sur le problème :

Fans de [la chaîne] “Flow”, nous vous informons que SportsMax détient les droits exclusifs de diffusion des Jeux olympiques d'hiver 2014 dans les Caraïbes pour la période du 7 au 23 février 2014. La programmation des JO sera principalement diffusée sur Sportsmax 1 avec certains contenus sur Sportsmax 2. Par conséquent, nous sommes légalement obligés d'interrompre la couverture des Jeux sur toutes les chaînes inclues [dans le bouquet des chaînes offertes aux abonnés] mais non limitées à NBC et CBC qui transmettront des parties des Jeux de Sotchi. Au cours des périodes [de diffusion] interrompues, les chaînes concernées établiront une note d'information à nos abonnés les avisant de l'obligation d'interruption [de programme] et indiquant de suivre SportsMax. 

Nous comprenons le désagrément que pose ce problème, nous sommes conscients et  reconnaissons que le blocage de contenu est perturbant pour nos téléspectateurs, cependant nous DEVONS nous y soumettre. Lorsque les droits de diffusion pour transmettre un programme sont engagés (sic), nous sommes obligés de bloquer ce programme (quand cela est requis) autant par obligation légale que réglementaire (TATT). Ne pas s'y soumettre conduirait à des poursuites judiciaires contre Columbus Communications Trinidad Limited. Cet accord n'est pas spécifique à Trinidad, tous les fournisseurs de services télévisuels du monde ont pour obligation de se conformer à des dispositions similaires selon le réseau auquel les droits du pays concerné est soumis. 

Des Jamaïcains furieux ont publié des messages sur la page Facebook de Flow Jamaica à propos du fait qu'ils doivent payer pour regarder leur équipe défiler lors de la cérémonie d'ouverture et pendant les compétitions. Diego Armando Thomas disait à ce sujet :

Donc parce que je n'ai pas la chaîne #SportsMax sur [le bouquet] #Flow je n'ai pas le droit de regarder les #Olympics [JO] ? C'est ENORME. Vous bloquez les chaînes pour lesquelles je paie ? N'importe quoi !!!

Un autre téléspectateur, David Valentine, enjoignait les Jamaïcains à passer à l'action en écrivant à la Commission de diffusion Jamaïcaine :

C'est une situation intolérable : abuser des gens qui n'ont pas le choix. Ces fichus Jeux ne doivent pas être pris en otages, en obligeant les gens à payer pour quelques chaînes uniquement basées sur abonnements. Vous imaginez si Showtime [chaîne de TV payante américaine] avait les droits exclusifs des Jeux ?  Il y a quelque chose qui ne va pas dans cette f… histoire mon vieux. Ils sont vraiment corrompus. ECRIVEZ TOUS A LA COMMISSION DE DIFFUSION !!

D'autres ont exprimé leur écœurement sur Twitter :

J'aurais pu regarder les JO d'hiver, mais Flow a choisi d'accorder tous les droits à SportsMax qui ne les diffuse même pas en direct #SMH [NdT : argot Internet, “je secoue la tête”

Un téléspectateur qui s'est abonné au service SportsMax était mécontent de la couverture de la cérémonie d'ouverture :

J'essaie de regarder cette fichue cérémonie d'ouverture des Jeux d'hiver et ces connards sur #SportsMax discutent ! Vous allez la fermer, merde !!! Dégagez de mon écran !!!

Le câble concurrent Lime s'est attiré des téléspectateurs dans certains des pays où il diffuse, avec une période d'essai gratuite à SportsMax pour la durée des Jeux :

Testez Sportsmax gratuitement pendant la durée des Jeux d'hiver sur LIME TV

La question des droits de diffusion pour les chaînes de télévisions locales contre celles des entreprises du câble a été discutée dans ce message :

Les programmes de télévision produisent des revenus publicitaires pour les diffuseurs comme TV6 et CNC3. Pendant que les abonnés paient les fournisseurs de câble pour des chaînes privées, il faut remarquer que les programmes qui occupent les grilles de ces chaînes sont régies par des contrats indépendants.

SportsMax est native de la région, c'est un service de vidéo à la demande, et certains internautes se sont plaints de l'échec des diffuseurs gratuits à obtenir les droits [de diffusion] des jeux. Yvon Tripper s'exprimait dans un article du Bermuda Royal Gazette :

Le CIO accorde simplement des droits au plus grand enchérisseur. Rien ne peut empêcher un diffuseur des Bermudes de demander au CIO d'accorder les droits aux Bermudes uniquement, et ensuite n'utiliser que les réseaux de diffusion américains et canadiens. Si personne dans les Bermudes ne paie pour les droits de diffusion pour les droits de couverture [des athlètes] de l'île aux Jeux, alors ce n'est pas la peine de se plaindre quand quelqu'un d'autre le fait. Le CIO doit être heureux d'exclure les Bermudes de la région des Caraïbes si cela signifie qu'ils gagnent plus d'argent — eh oui, tout est affaire d'argent.

Comme Trinidad-et-Tobago ne prend pas part aux Jeux, aucun diffuseur hertzien n'en a acheté les droits, obligeant les téléspectateurs intéressés à souscrire auprès de SportsMax pour suivre en direct. Des abonnés au câble agacés se sont épanchés sur Twitter :

.@SportsMax_Carib a acheté les droits. RT @DayVan_TeaMal : Pourquoi les Jeux de Sotchi sont bloqués sur @Flowtt ?

@Flowtt bien, alors offrez Sportsmax gratuitement pendant ce temps

Les Jeux de Sochi durent jusqu'au 23 février 2014.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site