Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Madagascar lance un programme de crédits carbone et veut lutter contre la déforestation

 Illegally logged rosewood from Masoala and Marojejy in Antalaha, Madagascar via wikipedia CC-BY-2.0

Abattage illégal de bois de rose de Masoala et Marojejy à Antalaha, à Madagascar via wikipedia CC-BY-2.0

Le nouveau gouvernement de Madagascar semble s'engager dans une démarche concertée pour freiner la déforestation. Tout d'abord, le nouveau président Hery Rajaonarimampianina a fait de la lutte contre les trafics de bois de rose une priorité, lors du premier conseil des ministres. Ensuite, la Wildlife Conservation Society a annoncé que le gouvernement de Madagascar avait approuvé un programme de vente de crédits carbone avec Microsoft et son partenaire, la CarbonNeutral Company, ainsi qu'avec Zoo Zurich. Les fonds provenant des crédits carbone seront versés à Makira REDD+, un projet pour la conversation, le renforcement des capacités et la mise en oeuvre d'activités liées à la conservation de la forêt primaire de Madagascar. Il reste à voir si ces déclarations seront suivies d'effets sur le terrain.

2 commentaires

  • […] Le nouveau gouvernement de Madagascar semble s'engager dans une démarche concertée pour freiner la déforestation. Tout d'abord, le nouveau président Hery Rajaonarimampianina a fait de la lutte contre les trafics de bois de rose une priorité, lors du premier conseil des ministres. Ensuite, la Wildlife Conservation Society a annoncé que le gouvernement…  […]

  • […] Le nouveau gouvernement de Madagascar semble s'engager dans une démarche concertée pour freiner la déforestation. Tout d'abord, le nouveau président Hery Rajaonarimampianina a fait de la lutte contre les trafics de …  […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site