Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Sotchi 2014 : sang sur la glace, fureur sur le Net

Vladimir Putin sees all of your shenanigans.

Vladimir Poutine voit toutes vos machinations. Coproduction Kevin Rostrok / Andreï Tselikov.

Quand les équipes de hockey russe et américaine se rencontrent sur la glace, ça finit toujours par un drame. Le dernier match aux JO de Sotchi, remporté 3 à 2 par les USA, n'a pas fait exception. Pendant que les Américains fêtaient ça, le sentiment d'injustice de certains supporters russes fanatiques grandissait : en fin de match, les Russes ont marqué un troisième but que l'arbitre n'a pas pris en compte, conformément aux règles de la fédération internationale (IIHF) parce que la cage de but américaine avait été légèrement déplacée. Ce qui a sans doute coûté la victoire à l'équipe russe.

"There was a goal! Even we saw it." says a Russian cosmonaut. Anonymous image found online.

Un cosmonaute russe : “Il y a but ! On l'a vu d'ici.” Image anonyme trouvée en ligne.

Le décalage de la cage de but était si léger que la plupart des spectateurs du match ne l'avaient même pas remarqué. La confusion autour des raisons de ce but refusé a dégénéré en colère et en théorie du complot, aidée par la nationalité américaine de l'arbitre. Sur le fil Twitter de la chaîne d'opposition TVRain, on a pu lire cette phrase:

Au fait, l'arbitre qui n'a pas compté le troisième but contre les Américains à cause du gardien de but américain qui a déplacé sa cage intentionnellement, c'est aussi un Américain.

Ce qui est sous-entendu ici, c'est que – même si pour le CIO russe, “l'arbitre n'a pas de nationalité” – l'arbitre américain n'a pas pris en compte le but russe pour favoriser “son” équipe. Un sentiment qui a d'ailleurs rassemblé les Russes de tous bords politiques. La députée pro-Kremlin Maria Kojevnikova a écrit dans un tweet que le gardien des buts américains avait sciemment déplacé sa cage, tandis que le député de l'opposition Dmitri Goudkov, refusant de croire que l'arbitre était américain, qualifiait tout ceci de “vaste délire”. Le site nationaliste Spoutnik & Pogrom a fait remarquer que le jeu reflète ainsi la faiblesse de la Russie sur la scène internationale :d'abord les Russes autorisent les Américains à arbitrer leur jeu, et ensuite ils se plaignent du résultat, au lieu de réfléchir à la situation dans sa globalité.

Certains ont décidé d'exprimer leur mécontentement à Michael McFaul, ambassadeur des Etats-Unis en fin de mandat qui s'était extasié sur Twitter de la sélection américaine. Un tweet de McFaul criant “Victoire !” s'est attiré cette réponse :

@McFaul L'arbitre américain a triché en annulant le point. Une de vos caractéristiques nationales ?

A quoi un McFaul excédé réplique à son tour : “Ça suffit !” Un McFaul clairement sur la défensive, à qui a échappé l'humour de ce tweet parodiant la théorie du complot :

J'ai tout vu ! RT@vdzyubenko Le comité régional de Washington et @McFaul nous ont volé la victoire ! ))

La Russie reste dans la course pour la médaille d'or au hockey, même si sera plus difficile depuis ces tirs au but. Espérons que Vladimir Poutine, fanatique de hockey, ne les prendra pas au tragique – comme l'imaginent certains mèmes:

Putin over-reacts to Russia's hockey loss.

Poutine a excessivement mal pris les tirs au but contre l'équipe russe de hockey.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site