Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le nouveau gouvernement libanais ne convainc pas

[Liens en anglais] Quand la classe politique libanaise a annoncé son nouveau gouvernement, les internautes libanais ont réagi avec indifférence, ricanements et scepticisme.

Le blogueur de NOW Lebanon Anthony ElGossain a écrit un article satirique sous le titre “Chers concitoyens : Meilleurs voeux du nouveau gouvernement du Liban“, une lettre imaginaire écrite par les politiciens.

A ce stade, en outre, nous ne sommes pas prêts à reconnaître, promouvoir ou protéger les communautés de conscience : si vous deviez décider de vous identifier à la vision du monde, au moeurs sociales aux préférences économiques ou aux convictions politiques d'autres citoyens, nous vous invitons à explorer l'émigration, le désillusionnement, l'apathie, ou l'extrémisme.

La tête [du duo libanais d'électro-pop] Slutterhouse Rabih Salloum a posé la question qui semble être sur toutes les lèvres :

Screenshot from Facebook

Capture d'écran de Facebook

Y a-t-il de nouveaux noms dans le nouveau gouvernement, ou ils ont juste échangé leurs fauteuils ?

Gino Raidy de Gino's Blog dit son sentiment :

Quel affreux cabinet pleins d'incompétents aux mauvais postes…

Cerise sur le gâteau, la photo officielle du nouveau gouvernement s'est ensuite avérée photoshoppée [NdT : un ministre arrivé en retard pour la pose a été rajouté à la place d'un figurant] :

Picture from Facebook

Photo sur Facebook

La photo officielle du nouveau cabinet libanais photoshoppée

Ce dernier incident est une polémique à lui seul. Pour beaucoup, il suffisait à montrer qu'avoir un nouveau gouvernement ne ferait guère de différence. S'exprimant sur Al-Arabiya, le blogueur Karl Sharro de KarlRemarks a expliqué :

Photoshopper les ministres est la métaphore d'un gouvernement dépourvu de programme ou mandat politiques clairs et représentant le plus petit dénominateur commun, qui a été assemblé de façon artificielle uniquement comme une forme de placebo politique.

Sans compter que le nouveau ministre des Télécommunications, Boutros Harb, ne semble pas savoir se servir de Twitter :

@NicolaSahnaoui va nous manquer au Ministère, LOL

Pour calmer le jeu et apporter une analyse réelle de ce que représente le nouveau gouvernement, la blogueuse d’Eye on the East Marina Chamma a écrit un article appelé “Chaleureuse bienvenue au nouveau cabinet libanais” :

Quand il s'agit des affaires du pays, les Libanais ne doivent plus accorder le bénéfice du doute aux hommes politiques, très peu en sont dignes. Mais le moins que puissent faire ces gens, c'est d'écouter. Comme reflet de l'humeur du pays, oscillant en majorité entre l'optimisme très modéré et l'extrême désespoir sarcastique, voici quelques questions bienvenues et vérités qui s'imposent aux nouveaux-venus. Voilà à quoi tout cela se résume en réalité pour les gens, sans classement particulier :

Le billet apostrophe ensuite avec une certaine ironie chacun des membres de l'équipe sur ce qui l'attend dans sa nouvelle fonction.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site