Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Plus de 300 arbres coupés pour l'agrandissement d'un centre commercial à Porto Rico

Una de las fotos ampliamente compartidas en Twitter sobre la tala de árboles en Plaza Caribe. Foto tomada por el periódico La Perla del Sur y compartida en su cuenta de Twitter (@LaPerlaPR).

Une des photos largement partagées sur Twitter sur la coupe des arbres du Plaza del Caribe. Photo prise pour le périodique La Perla del Sur ( La perle du Sud) et partagée sur son compte Twitter (@LaPerlaPR).

 Les utilisateurs portoricains de Twitter ont été choqués par l'abattage de 302 arbres sur un terrain du centre commercial Plaza del Caribe à Ponce, au sud de Porto Rico. L'abattage de ces arbre est motivé par des projets d'agrandissement du centre commercial, dont celui des zones  de stationnement. Les utilisateurs en colère ont réagi non seulement en raison de l'abattage des arbres, mais aussi parce que la procédure d'obtention du permis d'abattre ces arbres n'a pas été transparente. 

Voilà ce qu'est devenue la Plaza del Caribe ! @JunteAmbiental @miprv @Aves_PuertoRico @arbolespr @LaPerlaPR 

Tristesse à Ponce. On coupe plus de 400 arbres pour construire plus de commerces

Dans quel média en dehors des comptes @laperlapr, @pab550 et @miprv a-t-on dit quelque chose sur le massacre de 300 arbres à @pdcponce ? Dans aucun autre ! Pourquoi ?

Le centre commercial a publié un communiqué de presse où il expose ses projets de compensation :

Dans le cadre de sa politique de bon voisinage et dans le respect des règlements et permis accordés, Plaza s'est engagé à aller au-delà de la plantation de nouveaux arbres exigé par la compensation. La réglementation demande 703 arbres et le centre commercial s'est engagé à en planter 960 : soit 258 de plus que ce qui est demandé. Sur ce total, 400 seront plantés sur les terrains du centre commercial et 561 dans le parc Monagas, à quelques kilomètres de distance du Plaza del Caribe

Le centre commercial a également annoncé son intention de transplanter 46 arbres sains sur les terrains du Plaza del Caribe. Néanmoins, Sandra Molina Colón, professeur d'écologie à l'université catholique de Ponce, affiche son scepticisme sur les chances de succès d'une transplantation d'arbres adultes dans un article publié dans “Mi Puerto Rico Verde” (Mon Vert Porto Rico) :

La probabilité de survie des arbres adultes est limitée par le processus même de la transplantation au cours duquel on coupe une grande partie du feuillage et des racines. C'est un peu comme couper les artères, veines et capillaires d'un être humain et garder tout de même l'espoir que depuis le cœur et l'aorte se développent de nouveaux vaisseaux sanguins permettant la survie…

La professeure Molina Colón signale également plus loin que le document de consultation environnemental réalisé pour ce projet présentait de multiples anomalies et erreurs. Et pourtant la municipalité de Ponce a tout de même acordé un permis pour l'abattage des arbres. Le Comité des Amis des Arbres (COAMAR) a demandé au Bureau des permis d'intervenir, mais sa requête a été rejetée. Il a demandé une nouvelle étude mais pendant le dernier week-end, avant toute réponse à cette demande, l'entreprise Fonalledas, propriétaire du Plaza del Caribe, a procédé à la coupe des arbres. Il n'a donc pas été possible à la COAMAR de déposer un recours en justice. Sandra Molina Colón a terminé son article sur la réflexion suivante :

On continue à se comporter comme des troglodytes, des milliers d'années en arrière ! Ce qui me déprime le plus est de m'apercevoir que des personnes bien au fait des sciences de l'environnement comme le technicien de l'entreprise Fonalledas, qui nous a permis d'enregistrer pendant la réunion où il nous avait invités pour présenter son projet, soit les mêmes qui défendent les grandes multinationales et plaident pour le droit à être de plus en plus riches, d'accéder au prestige d'une classe sociale à haut revenus.

C'est une lutte de David contre Goliat dont nous ne connaissons pas le dénouement.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site