Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La santé mentale des enfants aymara au Chili

Le site Indigenous News a analysé une étude [en] réalisée par BMC Psychiatry [en] sur 748 enfants de 9 et 15 ans, provenant de 9 établissements scolaires fréquentés par des élèves issus de classes socioéconomiques défavorisées de la ville d’Arica, au nord du Chili. 37 % des enfants ayant participé à cette étude était de familles aymaras.

Dans l’organisation traditionnelle des familles aymaras, les plus âgés conseillent les plus jeunes, la mère est généralement chargée des tâches domestiques et de l’éducation des enfants alors que le père prend les décisions et répond aux besoins financiers de la famille.

L’étude conclut :

Les enfants aymaras ont migré de l’altiplano andin à la ville mais ce déplacement n’a pas donné lieu à une augmentation de l’anxiété et de l'apparition des symptômes liés à la dépression. Un plus grand contact avec la culture aymara peut être un facteur de protection contre ces symptômes. Cela souligne un avantage supplémentaire de la conservation des traditions culturelles au sein de ces populations.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site