Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Brésil : un documentaire en mémoire des expulsions du Pinheirinho

 

Capture d'écran du site du documentaire somostodosofilme.com

Capture d'écran du site du documentaire SomosTodosOFilme.com. Entre les photos des habitants de la communauté Pinheirinho, on distingue les mots injustice, souffrance, douleur, violence, honte, révolte.

(Article d'origine publié le 23 janvier 2013 en portugais. Sauf mentions contraires, les liens mènent vers des contenus en portugais.)

Deux ans après la violente expulsion des habitants du “Pinheirinho”, communauté de la ville de São José dos Campos, dans l'état de São Paulo, le grand public peut désormais assister au court-métrage documentaire “Somos Todos“ [“Nous sommes tous Pinheirinho”], sorti officiellement. Le film est disponible en ligne, et recueille les témoignages de victimes de cet épisode (connu sous le nom du “Massacre du Pinheirinho” – en français) et de militants soutenant cette cause :

Eram seis horas da manhã, em janeiro de 2012, quando oito mil pessoas, assustadas, começaram a chorar. Pinheirinho dali em diante não seria mais o lar que construíram há cerca de oito anos. Somos Todos dá rosto aos Pinheirenses e voz a dor de quem até hoje espera solução para uma reintegração de posse repleta de contradições judiciais e humanas.

Un jour de janvier 2012, à six heures du matin, huit milles personnes, effrayées, se mettent à pleurer. A compter de ce jour, Pinheirinho ne sera plus jamais le foyer qu'elles ont construit il y a près de huit ans. [Le court-métrage] “Somos Todos” donne un visage aux habitants de la communauté de Pinheirinho et donne à entendre la douleur de ceux qui, jusqu'à aujourd'hui, attendent une solutions pour récupérer leurs biens, selon un processus chargé de contradictions judiciares et humaines.

“Somos Todos” est sorti à Recife un an après l'expulsion, soit en janvierr 2013, et a déjà reçu des prix dans plusieurs festivals, notamment lors de celui de Visões Periféricas [Visions périphériques] à Rio de Janeiro, dans la catégories des “frontières imaginaires”, et le prix decerné par le jury de Porta Curta [site dédié aux courts-métrages brésiliens]. On peut ainsi voir le documentaire en version complète sur Youtube ou sur le site du projet.

Voici une présentation synthétique du documentaire d'après la description fournie par ses réalisateurs et producteurs, Bruna Monteiro e Nathália Dielú :

Sobre nós, muito mudou depois do Pinheirinho. Crescemos tanto depois de ouvir os pinheirenses, depois de sentí-los. Hoje, olhamos para o lado com muito mais força, muito mais vontade de transformar. Olhamos também para as nossas lutas pessoais de um jeito diferente, mais maduro. As casas do Pinheirinho foram destruídas. Os sonhos dos Pinheirenses, não. E para que haveríamos de nos emudecer, se os sonhos, tão grandes, transformam a vida, o mundo? Nós, Bruna Monteiro e Nathália Dielú, escrevemos cada um dos textos que vocês acabaram de ler. Nós, fizemos as entrevistas nos abrigos, na associação. Nós seguimos nessa direção pelo simples e enorme desejo de fazê-lo nos acompanhar. Não só no Pinheirinho de São José dos Campos, mas nos tantos que estão muito perto dos nossos olhos. Nós só conseguimos porque pessoas especiais nos ajudaram nessa missão. Esse site é resultado de um sonho, o de inspirar pessoas, o de lembrar o Pinheirinho como um episódio triste, que não pode ser abandonado. Nem por você, nem por nós.

Beaucoup de choses ont changé pour nous depuis [notre documentaire sur] le Pinheirinho. Nous avons tant grandi après avoir entendu les habitants de la communauté et ressenti ce qu'ils éprouvent. Nous regardons aujourd'hui les choses autour de nous avec beaucoup plus de force et beaucoup plus de volonté de les transformer. Notre regard sur nos luttes personnelles est différent, plus mûr. Les maisons du Pinheirinho ont été démolies, mais pas les rêves de ses habitants. Pourquoi devrions-nous donc nous murer dans le silence si les rêves, aussi grands soient-ils, permettent de transformer la vie et le monde ? Nous, Bruna Monteiro et Nathália Dielú, ont écrit chacun des textes que vous venez de lire. Nous avons conduit tous deux les entretiens dans les abris et dans [le local] de l'association. Nous poursuivons dans cette direction en raison de notre simple et profond désir que continuent de nous accompagner non seulement ceux de Pinheirinho de São José dos Campos, mais tous les autres qui nous entourent. Nous ne sommes parvenus [à réaliser ce documentaire] que parce que des êtes d'exception nous ont aidé dans cette mission. Ce site est le résultat d'un rêve : celui d'inspirer d'autres personnes, celui de se souvenir du Pinheirinho comme d'un épisode malheureux, que ni vous, ni nous, ne devons laisser tomber.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site