Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Des traducteurs japonais collaborent pour promouvoir la technologie civique

 Des initiatives dans le domaine de la technologie civique, dont l'objectif est de profiter de la technologie pour améliorer la vie des communautés, surgissent ces dernières années partout dans le monde monde. Au Japon, des innovateurs dans plusieurs villes ont organisé des hackatons qui ont utilisé des données publiques  et eu comme résultat un développement rapide des logiciels et des applications.

 Pour beaucoup de Japonais les mots “civique” et “technologie” sont encore étrangers. Il n'est pas facile pour eux d'imaginer comment les technologies de l'information et de la communication peuvent servir à la société civile afin de résoudre des problèmes communautaires.

 En décembre 2013, des traducteurs bénévoles se sont rassemblés dans l'arrondissement Shibuya de Tokyo pour discuter du meilleur moyen de présenter un exemple pratique de la technologie civique aux Japonais. Ils ont trouvé ” Au-delà de la transparence“, un livre composé par l'organisation américaine sans but lucratif Un Code pour l'Amérique et qui compile des rapports sur la façon dont une communauté s'initie aux données ouvertes et partageables (selon la Licence des Communes Créatives (CC-NC-SA -3.0)). Les traducteurs ont décidé de lancer un projet collaboratif pour traduire ce livre en Japonais. On comptait parmi eux des journalistes free lance, des professeurs d'université, et des informaticiens ; chacun était très partant pour traduire en commun un livre.  

 Hiroyasu Ichikawa, qui est le chef du projet, parle de l'avantage de la traduction collaborative sur son blog [ja]:

今回日本語化翻訳プロジェクトを始めて思ったことがあります。それは1人では出来ないことも、同じ想いや目的を持った方同志で心地よくコラボレーションが行われた際、「1+1>2」が可能になるかもしれない!ということでした。

 Il y a quelque chose dont je me suis rendu compte après le début du projet: même si une personne ne peut pas le réaliser, quand on collabore avec des gens qui partagent vos idées, qui ont les mêmes objectifs, le résultat est multiplié, ce qui prouve que “1+1 > 2″ !

 Ce projet utilise le portail Transifex, une plateforme qui permet à chacun de participer aux projets de traduction, ne serait ce que pour quelques minutes durant son temps libre. On parle aussi de la possibilité que ‘Un Code pour le Japon, qui fait la promotion de la technologie civique au Japon, offre sa supervision en tant qu'éditeur. À présent, 25% des articles sont déjà en ligne [japonais], disponibles en Japonais. 

 L'objectif des traducteurs est d'achever le projet vers le printemps. Une fois la traduction faite, cela devrait provoquer davantage d'initiatives pour la technologie civique au Japon qui, l'on espère, seront pris en exemple par le monde anglophone.

The thumbnail is a screenshot of the Beyond Transparency translation project's page.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site