Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Concours Web We Want : les dessinateurs de BD luttent avec leur créativité

Anti-surveillance comic by Francisco "Fankiniano" Cardozo via Flickr (CC BY 4.0)

BD anti-surveillance de Francisco “Fankiniano” Cardozo via Flickr (CC BY 4.0)

L'article a été publié à l'origine sur le blog World Wide Web Foundation Il y a un mois, le concours Web We Want a proposé aux artistes du monde de produire des bandes dessinées sur le sujet de la surveillance par la NSA en soutien à la Journée internationale #TheDayWeFightBack. Nous avons reçu plus de 70 propositions du monde entier et aujourd'hui, en tant que jury de l'équipe The Web We Want nous annonçons les gagnants. Toutes les propositions sont visibles sur notre compte Flickr ici.  En première place et recevant un prix de 1000 dollars US, c'est Francisco Javier “Frankiano” Cardozo Baudry. Il a tout juste 17 ans, un vrai digital native (natif du numérique) d'Asunción au Paraguay. Sa participattion “Do Not Fear, I care about you” [N'ayez pas peur, je me soucie de vous] (ci-dessous) montre comment la surveillance s'insinue dans chacun des moments de la vie quotidienne des jeunes d'aujourd'hui. Le PDF de sa BD de plusieurs pages est téléchargeable ici. Nous lui avons demandé de mettre à disposition une version modifiable pour que les activistes du monde entier puissent facilement traduire, adapter et utiliser son superbe travail. 

Anti-surveillance cartoon by Carlos Latuff via Flickr (CC BY 4.0)

Anti-surveillance cartoon by Carlos Latuff via Flickr (CC BY 4.0)

En deuxième place, c'est Carlos Latuff du Brésil, qui a fournit une oeuvre (à droite) représentant un unique dirigeant gérant les communications du monde entier. La troisième place est attribuée au dessinateur américain Jimmy Margulies, dont le travail met en évidence les écoutes téléphoniques des dirigeants étrangers.  Une vidéo (ci-dessous) proposée par le groupe de défense des droits Red PaTodos en Colombie mérite une mention honorifique et nous les encourageons à la charger sur des plate-formes collaboratives telles que DotSub, en intégrant son script, pour que d'autres puisse la traduire et y insérer des sous-titres. Elle explique très habilement les menaces et les défis de la vie privée en ligne.  Les BD produites par les activistes et les dessinateurs issus de différents pays et différents contextes montre un schéma commun : elles reconnaissent l'invasion de leur sphère privée, leurs vies privées, et leurs activités quotidiennes par ceux au pouvoir. Les agences de renseignement sont dépeintes comme des forces maléfiques par de nombreux auteurs et le président américain Obama est le personnage principal dans plusieurs propositions. L'ordinateur n'est pas montré comme l'unique méthode de surveillance – il y eu aussi des dessins consacrés à la surveillance téléphonique et aux caméras de surveillance, aux parents espionnant leurs enfants, à l'espionnage militaire des utilisateurs, à la surveillance physique et également au rôle des sociétés privées qui utilisent les bases de données et les habitudes des consommateurs comme business modèle. L'une des BD explique dans des termes simples ce que la NSA est en train de faire, tandis que d'autres montrent comment nous interagissons et observons à l'aide de nos outils Toutes les BD sont sous licence Creative Commons Attribution Share Alike 4.0, une licence qui permet à tous les activistes, journalistes, enseignants et créatifs du monde entier de les utiliser, les adapter, les modifier et les mélanger tout en gardant le contenu libre.  Le site Web We Want défend et lutte pour la protection des informations personnelles des utilisateurs et pour le droit à des communications privée. Attendez-vous à des nouvelles très bientôt !   Renata Avila dirige la campagne “the Web We Want”.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site