Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le Premier Ministre russe Dmitri Medvedev choisit Facebook pour s'exprimer sur l'Ukraine

"Dmitry Anatolyevich, are you sleeping again? Dmitry Anatolyevich?" Anonymous image found online.

“Dmitri Anatolievitch, vous dormez de nouveau ? Dmitri Anatolievitch ?” Image anonyme trouvée en ligne.

Le Premier Ministre Dmitri Medvedev, qui était resté aussi muet que son patron le Président Poutine au sujet de l'Ukraine et de son intégrité territoriale, a choisi un canal inattendu pour s'exprimer enfin. Il, ou probablement un de ses assistants, s'est fendu d'une entrée [russe] sur son compte Facebook, qui a déjà recueilli plus de 5.000 commentaires, 6.000 “j'aime” et 3.000 partages. Il y faisait plusieurs constatations, dont voici la plus étrange :

Да, авторитет президента Януковича практически ничтожен, но это не отменяет того факта, что по Конституции Украины он – легитимный глава государства.

Oui, l'autorité du président Ianoukovitch est pratiquement nulle, mais ceci ne change rien au fait que de par la constitution ukrainienne il est le chef de l'Etat légitime.

Il continuait en suggérant que le Parlement ukrainien mette Ianoukovitch en accusation si telle est sa volonté. Cette description (exacte) de l'autorité de Ianoukovitch a amené certains utilisateurs de Twitter à extrapoler sur la stature vacillante de Medvedev lui-même.

Arnold Schwarzenegger and Dmitry Medvedev with swapped heads. Anonymous image found online.

Arnold Schwarzenegger et Dmitri Medvedev ont échangé leurs têtes. “Jumeaux” inversés. Image anonyme trouvée en ligne.

Un tweet repris plus de 150 fois a plaisanté :

Pendant la durée de la guerre on a ramené Dmitri Medvedev chez sa grand-mère

Un autre blogueur a tweeté :

Medvedev a trouvé quelqu'un d'encore plus pitoyable que lui et qui continuera à essayer de sautiller sur le cadavre politique.  

D'autres ont relevé qu'un président à l'autorité nulle est un “oxymore [russe].”

"Don't worry Vic[tor], we've got this." Anonymous image found online.

“Ne t'inquiète pas Vitek, on a trouvé ça.” Image anonyme trouvée en ligne.

Et Medvedev de conclure son texte sur Facebook en appelant l'Ukraine un “parent pauvre” : 

России нужна сильная и стабильная Украина. Предсказуемый и экономически состоятельный партнер. А не бедный родственник, вечно стоящий с протянутой рукой.

La Russie a besoin d'une Ukraine stable et forte. D'un partenaire prévisible et économiquement sain. Pas d'un parent pauvre, qui tend éternellement la main.

Le ton des commentaires à la note est d'abord positif (“Oui, je suis d'accord” et “Bien dit”), mais vire rapidement à la critique de l'attitude russe en Ukraine et de l'intervention ostensible en Crimée. Il reste à Medvedev, ou son équipe de presse, à leur répondre.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site