Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Netizen Report : manifestation en Turquie, loi sur la censure et #UnfollowAbdullahGul

Protest against Internet censorship. Istanbul, May 2011. Photo by Erdem Civelek via Wikimedia Commons (CC BY 2.0)

Manifestation contre la censure en ligne, Istamboul, mai 2011. Photo d’Erdem Civelek via Wikimedia Commons (CC BY 2.0)

Ellery Roberts Biddle, Mohamed ElGohary, Lisa Ferguson, Hae-in Lim et Sarah Myers ont contribué à ce bulletin.

Le Netizen Report de Global Voices Advocacy présente un résumé des défis à relever, des victoires et des tendances émergentes en matière de libertés numériques dans le monde. Cette édition commence en Turquie où les manifestants sont sortis dans les rues pour contester la nouvelle loi qui pourrait faciliter et faire augmenter plus que jamais l’étendue de la censure et de la surveillance gouvernementales. Cette loi offre aux autorités turques de nouvelles possibilités d’accéder aux données des internautes, de les conserver ainsi que de bloquer les contenus considérés comme illégaux lors de situations « d’urgence », sans supervision judiciaire. Elle obligerait les fournisseurs de services Internet à rejoindre une association gérée par l’État chargée de l’implémentation des politiques relatives aux contenus et aux données.

Promulguée par le président Abdullah Gul, contre toutes attentes, la loi a été approuvée par le Parlement la semaine dernière. Peu après l’annonce de cette approbation, le président a perdu environ 80 000 abonnés sur Twitter, en partie grâce au mot-clic #UnfollowAbdullahGul.

Liberté d’expression : sites bloqués et coupures d’Internet au Venezuela

La semaine passée, alors que les manifestations se poursuivaient, le gouvernement vénézuélien semblait renforcer les mesures contre la liberté d’expression en ligne. Cette semaine, les autorités ont publié des détails [es] concernant le nouveau Centre stratégique pour la sécurité et la protection du pays, autorisé à censurer de manière unilatérale toute information qu’il considère comme une menace pour la sécurité nationale.

L’application Zello, fonctionnant comme un talkie-walkie et utilisée dans l’organisation des manifestations au Venezuela, a été bloquée un jour après que le président Madura a annoncé que le gouvernement utilisait cette application pour surveiller les manifestants. Comme pour les restrictions prises antérieurement concernant les images sur Twitter, l’entreprise publique de télécommunications CANTV est à l’origine du blocage.

D’autres sociétés de l’Internet ont multiplié les efforts pour maintenir les voies de communication ouvertes et contourner la censure. Zello a développé et publié une nouvelle version Android de son application en espérant éviter les blocages. En matière de connexion VPN, TunnelBear a fourni des services illimités et gratuits à la population vénézuélienne durant plusieurs jours.

En Égypte, trois journalistes d’Al Jazeera se trouvent derrière les barreaux depuis novembre 2013, avec plusieurs blogueurs et activistes politiques. Le 27 février, Al Jazeera a organisé un jour d’action mondiale consacré à la liberté de la presse.

La cour d’appel de Hanoi a confirmé la condamnation de Le Quoc Quan, blogueur et défenseur des droits de l’homme, à 30 mois de prison pour « évasion fiscale », selon le code pénal vietnamien. Nani Jansen, avocate pour Media Legal Defence Initative et collaboratrice de Global Voices Advocacy, qui participe à la défense de Le Quoc Quan, a rédigé récemment un résumé de l’affaire.

Surveillance : le problème n’est pas nouveau

L’Electronic Frontier Foundation (EFF) a publié un article historique proposant une vue d’ensemble de la surveillance gouvernementale des leaders politiques et des activistes afro-américains aux États-Unis. Les membres du parti communiste et les groupes d’activistes tels que les Black Panthers et Martin Luther King Jr étaient surveillés.

De nouveaux documents de la NSA, l’agence nationale de la sécurité des États-Unis, rendus publics par Glenn Greenwald, démontrent comment les autorités étasuniennes et britanniques ont surveillé  Wikileaks, The Pirate Bay et Anonymous, et exercé une pression internationale à leur encontre.

Activisme des internautes : les Égyptiens réclament un plus haut débit

Down, down with slow routers [« À bas, à bas les routers lents »] est le cri de bataille de la page Facebook « Internet Revolution Egypt » [ar] qui sert de forum aux jeunes Égyptiens qui protestent contre les vitesses de connexion « insuffisantes ». Le groupe, qui possède des administrateurs dans quatre villes du pays, encourage ses abonnés à adresser leurs plaintes aux fournisseurs de service locaux.

Le collectif colombien de défense des libertés numérique RedPaTodos [« Internet pour tous »] a réalisé une traduction en anglais de sa vidéo illustrée à la main qui explique en quoi consiste la surveillance numérique pour l’internaute lambda.

Copyright : fair use en Australie ?

Il se peut que le gouvernement australien introduise une nouvelle réforme du copyright comprenant une doctrine du fair use [« usage acceptable »] similaire à celle appliquée aux États-Unis, comme le rapporte l’EFF. Actuellement, le pays possède une liste d’utilisations spécifiques considérées comme acceptables, toutefois la réforme pourrait mener à un régime plus large et plus libéral.

Industrie : les utilisateurs de Whatsapp migrent vers le service russe Telegram, par peur de Facebook

Telegram, une application de messagerie développée par le fondateur de VKontakte, compétiteur russe de Facebook, qui prétend proposer un chiffrement de bout en bout, a été téléchargée 8 millions de fois après l’annonce du rachat de Whatsapp par Facebook.

Alors que les manifestations contre le gouvernement se poursuivent, l’opposition contre l’ancien premier ministre, Thaksin Shinawatra, commence à se manifester dans le secteur des télécommunications. AIS, le plus grand fournisseur de service de télécommunication thaïlandais, fondé par Thaksin Shinawatra, place des publicités dans les journaux et envoye des messages texte sollicitant ses clients pouf qu’ils ne tiennent pas compte du boycott de l’opposition en soulignant que l’entreprise n’est plus connectée à son fondateur.

Le 18 février, AT&T a publié son premier rapport de transparence, qui a reçu un accueil mitigé à cause du nombre suspicieusement bas de demandes faites par le gouvernement pour obtenir des données des utilisateurs, publiées dans la catégorie des demandes relatives à la sécurité nationale.

La plateforme de stockage en ligne Dropbox a communiqué sa nouvelle politique de confidentialité, appliquée dès le 24 mars, qui présente la manière dont le service gérera les demandes extérieures de demandes d’information concernant ses utilisateurs, notamment les requêtes provenant des gouvernements. L’entreprise a juré de lutter contre les demandes générales, telles que la collecte de métadonnées de la NSA, et les limites imposées par le gouvernement concernant la publication du nombre de demandes reçues.

Internet et insécurité : n’utilisez pas Internet Explorer

D’après certaines informations, des hackers iraniens ont attaqué l’entreprise française Snecma, spécialisée dans la fabrication de moteurs pour l’industrie aérospatiale, en exploitant une faille du navigateur de Microsoft, Internet Explorer. Même si les chercheurs ne sont pas sûrs de la réussite  de l’attaque, le logiciel malveillant avait pour objectif de cibler les utilisateurs à distance, d’intercepter les données d’identifications des employés et des fournisseurs et de permettre aux hackeurs d’accéder à distance au réseau de l’entreprise. La même faille du navigateur avait été utilisée pour permettre une attaque contre le site Web d’une organisation officielle des vétérans de l’armée américaine (Veterans of Foreign Wars) plus tôt dans la semaine.

Troller pour s’amuser

Une étude réalisée par l’Université de Manitoba a trouvé des liens entre les comportements des trolls et les traits de personnalité de la triade noire, à savoir le narcissisme, la psychopathie et le machiavélisme. Cela signifie que les efforts déployés par les modérateurs pour éviter les trolls ne peuvent pas être très efficaces car leurs comportements seraient intrinsèques aux utilisateurs.

Publications et études

 

Abonnez-vous au Netizen Report par courrier électronique.

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site