Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le Mexique et les États-Unis censurent un site d’activistes avec l’aide de GoDaddy

Des activistes mexicains ont confirmé que les autorités, en collaboration avec l’ambassade des États-Unis à Mexico et avec la rapide assistance du fournisseur de noms de domaine GoDaddy.com, avaient censuré 1DMX.org, une plateforme d’information où les internautes peuvent laisser des commentaires et engager des discussions, utilisée notamment lors des troubles sociaux début décembre 2013. Le contenu supprimé du site rendait compte en détail des abus commis à l’encontre des activistes et contredisait les versions officielles des services de sécurité.

L’exploitant du site commente dans la vidéo ci-dessous que GoDaddy n’a pas donné d’explication claire et transparente à ce sujet :

As a first email reply, GoDaddy.com argues that the site was taken down because of a violation of the terms of service. However, on the next day, in a second email, the company reveals that the real reason behind the suspension of the domain is that there is an undergoing law enforcement investigation. Without clarifying neither the authority behind this investigation nor its motives, GoDaddy.com says that for more information, one must contact a Homeland Security Investigations Special Agent at the U.S. Embassy in Mexico.The Agent was contacted. However, he refused to give any information on the case, with an unjustifiable opacity.

Dans un premier courrier électronique, GoDaddy.com affirme que le site a été fermé pour violation des conditions d’utilisation du service. Toutefois, le jour suivant, dans un second message, la société révèle que la véritable raison de la suppression du domaine est une enquête en cours. Sans clarifier qui est chargé de l’enquête et les motifs de celle-ci, GoDaddy renvoie les personnes souhaitant obtenir de plus amples informations vers un agent spécial du département de sécurité nationale de l’ambassade des États-Unis à Mexico. Cette personne a été contactée, mais a refusé de fournir des informations sur l’affaire, faisant preuve d’une opacité injustifiable.

Les exploitants du site ont utilisé les procédures légales appropriées disponibles au Mexique et une ordonnance a été émise demandant aux autorités de publier les informations concernant cette affaire. Cependant, très peu d’éléments ont été fournis à ce jour.

Le 5 mars 2013, GoDaddy.com a confirmé que l’agence ayant demandé aux autorités des États-Unis de censurer le site 1DMX.org était le centre spécialisé en réponse technologique de la police fédérale. Cet acte de censure a été exécuté par le Secrétariat de l’Intérieur, via la Commission de sécurité nationale. Le commissaire Manuel Mondragón doit donc être tenu pour responsable de la censure de 1DMX.org.

Screen Shot 2014-03-04 at 12.39.14 PM

Au Mexique, la censure s’inscrit dans un contexte plus large de restrictions des libertés numériques. En effet, le gouvernement a également fait l’acquisition de systèmes de surveillance sophistiqués, tels que FinFisher et Remote Control System.

Les récentes révélations à ce sujet sont préoccupantes pour les Mexicains et la liberté d’expression, dans un contexte d’une violente réalité et de fréquentes répressions. Cette affaire soulève aussi des inquiétudes parmi les utilisateurs de GoDaddy, qui ne sont pas certains que l’entreprise appliquera des procédures équitables et les lois en vigueur dans de telles situations.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site