Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le conflit de Crimée en 15 mèmes irrésistibles

Au lieu d'explorer des compromis, les protagonistes en ligne du désaccord redoublent d'arguments, dérivent vite vers les menaces, les attaques ad hominem et les comparaisons avec Hitler. La divergence d'opinions tourne à la guerre de mots, de part et d'autre on est convaincu que l'adversaire est idiot et/ou fourbe. Rien de neuf ? Hélas, c'est ce qui se passe sur RuNet avec le conflit de Crimée. Mèmes et macros images se prêtent à la rhétorique extrémiste plus qu'à l'argumentation nuancée. Ce qui ne les empêche pas d'être parfois très drôles !

1.

"Polite. Russian. Yours" Anonymous image found online.

“Polis. Russes. A vous.” imahe anonyme trouvée en ligne.

Ce mème belliciste joue sur l'appellation facétieuse donnée aux troupes d'occupation anonymes de la Crimée : “les gars polis,” en reliant l'expression au slogan des Jeux Olympiques d'hiver, “Hot, Cool, Yours.” [“Chaud, Froid, A toi” ou moins littéral, “A la mode/sexy, Cool, à toi”]. Il n'est pourtant pas très indiqué de minimiser la signification des soldats russes sur le territoire ukrainien en insistant sur leur politesse. Polis peut-être, mais quand même munis de fusils.

2.

"Organized Russian tourists travel to Crimea en masse"

“Des touristes russes, organisés et en masse, arrivent en Crimée !” Image anonyme trouvée en ligne.

De même, les troupes russes ne viennent pas en touristes. On peut justifier que ce mème moque le refus hypocrite de Poutine de reconnaître la présence russe en Crimée, mais le mème ne semble apparaître que dans des contextes où il sert d'approbation tacite de la supercherie (le point d'exclamation est un indice.)

3.

Russian destroyer "The Polite." Word bubble reads "The Gracious and The Courteous are right behind me"

Le destroyer russe “Le Poli.” La bulle : “Je suis suivi par l'Aimable et l'Affable”. Image anonyme trouvée en ligne.

Autre exemple va-t-en guerre qui donne à “poli” un sens menaçant. La Russie possède bien une Flotte de la Mer Noire, beaucoup plus opérationnelle que celle de l'Ukraine (de fait, il y a deux jours seulement, la Marine russe a bloqué la base navale ukrainienne en coulant un vieux navire à son entrée [russe]). Ce mème est particulièrement amusant parce qu'il suit la convention des noms de navires dans la marine russe : tous les bâtiments légers de type destroyers sont appelés avec des adjectifs personnels (Rapide, Courageux, Intrépide, etc.)

4.

"We are just a people's militia"

“Nous sommes juste un détachement populaire” Image anonyme trouvée en ligne.

De l'autre côté, une image comme celle-ci est également contre-productive. Certes, elle est drôle parce que c'est une exagération de la prétention transparente de la Russie que ses troupes sont un élément d'une milice de Crimée “spontanée”. En même temps, elle nie toute existence à une véritable milice auto-organisée de Crimée (il y en a une), et fait monter les enchères de la mitraillette au missile balistique intercontinental.

5.

Leopard, Bunny, and Bear - Sochi Olympic Mascots.

Léopard, Lapin et Ours – Les mascottes olympiques de Sotchi. Image anonyme trouvée en ligne.

Encore une blague avec Sotchi. Plus difficile à classer, mais tout à fait utilisable des deux côtés. Voyez comme les Russes sont sanguinaires, même leurs peluches circulent en tank. Voyez comme les Ukrainiens sont nuls, il nous suffit de peluches pour les contrôler. Oui, les J.O. ont été entachés par les manoeuvres politiciennes et l'agression, le Père Noël n'existe pas.

6.

"Banderovsty are attacking Crimea!"

“Les bandéristes attaquent la Crimée !” Image anonyme trouvée en ligne.

La télévision russe déverse un flot de propagande sur la présence de soi-disants “bandéristes,” ou partisans du nationaliste ukrainien et criminel de guerre allégué Stepan Bandera parmi les contestataires qui ont renversé le gouvernement Ianoukovitch. Il est vrai que ces radicaux ne sont qu'en petit nombre parmi les contestataires, mais ils sont bruyants, ils existent, et ils sont hostiles aux Russes et à la culture russe. Mais une chose est sûre, il n'y a pas d'invasion de têtes géantes de Stepan Bandera sur des soucoupes volantes.

7.

"Maidan Self-Defence Forces.  The American company." Anonymous image found online.

“Auto-défense de Maïdan. L'escadre américaine.” Image anonyme trouvée en ligne.

Le canular de l'entrée d'une escadre américaine de porte-avions en Mer Noire est peut-être le plus dangereux de tous. Les mèmes 7 et 8, qui le perpétuent, servent à donner des espoirs infondés d'assistance militaire étatsunienne aux Ukrainiens, et des craintes injustifiées d'intervention militaire des USA aux Russes. Peu importe qu'en vertu des traités internationaux, il soit impossible à un porte-avions de pénétrer en Mer Noire. En outre, le titre est ironique, puisque certains Russes accusent déjà les Américains d'avoir organisé le mouvement de contestation de Maïdan.

8.

"#aquamaidan" (a play on #euromaidan). Anonymous image found online.

“#aquamaïdan” (jeu de mots sur #euromaidan). image anonyme trouvée en ligne.

9.

"[Eskimo] not conqueror, [Eskimo] guard" Anonymous image found online.

“Tchouktche [ethnie du Grand Nord] pas conquérant, Tchouktche défenseur” Image anonyme trouvée sur Internet.

Se moquer des troupes russes parce qu'elles sont multi-ethniques n'est peut-être pas la meilleure idée, si on veut convaincre le monde qu'on est pas un nationaliste xénophobe.

10.

Putin is a Nazi. Clearly.

Poutine est un Nazi. Evident. Image anonyme trouvée en ligne.

La dernière fois que vous avez comparé à Hitler quelqu'un avec qui vous étiez en désaccord, vous avez réussi à le convaincre de la justesse de vos arguments ?Moi non plus.

11.

"If Putin is Hitler, then shouldn't followers of Stepan Bandera listen to him?" Anonymous image found online.

“Si Poutine, c'est Hitler, les Bandéristes doivent-ils lui obéir ?” Image anonyme trouvée en ligne.

 Et ainsi va la “polémique”.

12.

Obama hungry. Obama eat Ukraine. Anonymous image found online.

Obama a faim. Obama dévore l'Ukraine. Image anonyme trouvée en ligne.

Minute, Poutine n'est pas le seul Evil Overlord (™) [Seigneur du Mal] !

13.

"Capitol Hill really needs a new exterior design" to make it look like the Kremlin. Anonymous image found online.

“Le Capitole américain a juste besoin d'un relooking” pour le faire ressembler au Kremlin. Image anonyme trouvée en ligne.

Quitte à être chauvin pourquoi ne pas aller jusqu'au bout ?

14.

On the right,

A gauche, la “Compagnie d'auto-défense du canapé, #eurosofa” A droite, “Les troupes du canapé, le groupe de réaction lente.” Image anonyme trouvée en ligne.

Et ainsi la guerre continue à faire rage entre les “experts géopolitiques” russes et ukrainiens.

15.

I think the term of art is "puking rainbows." Anonymous image found online.

Image anonyme trouvée en ligne.

Mais quoi que vous fassiez, ne soyez pas avares de professions mielleuses d'amitié !

2 commentaires

  • […] Mèmes et "macro-image" se prêtent à la polarisation plus qu'à la nuance. Il n'est pas interdit d'en rire.Au lieu d'explorer des compromis, les protagonistes en ligne du désaccord redoublent d'arguments, dérivent vite vers les menaces, les attaques ad hominem et les comparaisons avec Hitler. La divergence d'opinions tourne à la guerre de mots, de part et d'autre on est convaincu que l'adversaire est idiot et/ou fourbe. Rien de neuf ? Hélas, c'est ce qui se passe sur RuNet avec le conflit de Crimée. Mèmes et macros images se prêtent à la rhétorique extrémiste plus qu'à l'argumentation nuancée. Ce qui ne les empêche pas d'être parfois très drôles ! …  […]

  • […] Mèmes et "macro-image" se prêtent à la polarisation plus qu'à la nuance. Il n'est pas interdit d'en rire.  […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site