Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Quand les seniors coréens de New York font plier MacDonald's

 Des seniors d'origine coréenne ont fait la Une de l'actualité à New York pour avoir flâné des journées entières dans un McDonald's en ne commandant que des frites et du café. Quand ils en ont été chassés pour entrave au bon fonctionnement de l'entreprise, certains membres de la communauté coréenne ont appelé au boycott de l'enseigne. 

L'article du New York Times sur ces vénérables squatters dans un McDonald's a provoqué le buzz durant le weekend, et McDonald's s'est empressé d'éteindre l'incendie dès le lundi à l'aide d'une “McResolution!“. Ils ont promis d'autoriser les heures de présence assise pour les seniors durant les périodes de faible affluence et même de s'associer aux centres pour personnes âgées afin d'assurer le transport du et vers le restaurant.

Cependant, les Coréens accoutumés chez eux à ces seniors qui passent leur temps dans les établissements de restauration rapide de Séoul, la capitale de la Corée du Sud et l'une des villes les plus surpeuplées et actives au monde, semblent comprendre le choix épineux de McDonald's. Voici quelques réactions lues sur les sites de la Corée du Sud :

Image by Flicker User Kansir (CC BY 2.0)

Image sur Flickr de Kansir (CC BY 2.0)

Le fiasco de McDonald's. J'espère vraiment que les gens ne vont pas ajouter “la race” dans l'équation. Ce n'est pas comme s'ils avaient été expulsés à cause de leur race ou de leur nationalité. En insistant sur le fait que ce soient des “Coréens” qui aient été mis à la porte, ils se ont eux-mêmes mis dans l'embarras. C'est tellement navrant, et tout simplement gênant. Je comprends pourquoi c'est arrivé.

La raison pour laquelle je n'adhère pas au boycott d'un McDonald's à New York, est due à la façon dont ils abordent le problème, c'est tellement cliché.  Le quartier de Jongmyo à Séoul est rempli de personnes âgées qui traînent dans les chaînes de fast food. Ce n'est pas un trait de la “culture” coréenne, mais un problème de la société coréenne. Il est juste regrettable qu'ils aient exporté cette habitude dans une autre pays.

Les internautes remettent en cause l'Association des parents coréens de New York, le groupe qui a lancé le boycott, et se demandent même s'ils ont le droit de représenter l'ensemble de la communauté coréenne. Certains membres de cette association, en particulier la présidente, sont accusés d'appartenir à l'extrême-droite, laquelle a fait parler d'elle à l'automne dernier à New York en bloquant une manifestation pacifique contre le scandale des manipulations électorales. L'internaute @hippietech a écrit [ko] sur le sujet :

자극적인 제목으로 민족성 자극하는 저질 기사. 한인사회 발끈한 적 없습니다. 몇몇 노인들이 진상짓 했을뿐

Je vois tant d'articles trash et sensationnels qui provoquent des problèmes ethniques. Non.  Les communautés coréennes ne se sont pas senties offensées (par l'affaire McDonald's) et il s'agit juste d'une poignée de seniors en colère qui ont provoqué un scandale.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site