Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le plus célèbre acteur russe a-t-il pris position contre Vladimir Poutine ?

Russian actor Konstantin Khabensky. YouTube screenshot.

L'acteur russe Constantin Khabenski. Capture d'écran YouTube.

Constantin Khabenski est l'un des acteurs les plus célèbres de la Russie. Le public international le connaît mieux pour ses rôles dans les films “Night Watch” et “Day Watch”, réalisés par Timur Bekmambetov. Il a tenu aussi des seconds rôles dans des films occidentaux comme “La Taupe” et “Wanted : Choisis ton destin”. Le 15 mars 2014, à la veille du référendum sécessionniste en Crimée, un post est apparu sur une page du réseau social VKontakte [équivalent de Facebook] censée lui appartenir, où l'acteur dénonçait Vladimir Poutine et exprimait son soutien à l'Ukraine. Dans les posts suivants, Khabenski révélait que sa messagerie était submergée de courriers haineux après son post pro-Ukraine.

Dans de nombreux pays, les prises de position politique d'un acteur pour critiquer un président en exercice sont chose parfaitement ordinaire. En Russie, il est excessivement rare pour une personnalité habituée des écrans de télévision ou de cinéma de critiquer – et à plus forte raison de dénoncer – Vladimir Poutine. En réalité, les personnalités aussi célèbres que Khabenski sont plutôt enclines à chanter les louanges du président en temps de crise internationale.

Par exemple, au moins cinq cents personnalités du monde de la culture ont récemment signé une lettre ouverte pour soutenir la position de Poutine sur “l'Ukraine et la Crimée”. Cette lettre et la liste des signataires sont publiées sur le site officiel du ministère de la Culture. L'hebdomadaire d’opposition “Novaïa Gazeta” a aussitôt riposté avec sa propre lettre ouverte réunissant les signatures de personnalités opposées à la guerre, dont plusieurs acteurs et musiciens, mais aussi un certain nombre de journalistes libéraux.

Mais la célébrité de Khabenski et le langage sans équivoque avec lequel il condamne le Kremlin font tout de même de ce post quelque chose de particulier. Il s'agit du jugement d'une véritable icône culturelle, non du murmure de quelque courant de la sous-culture russe. Khabenski a aidé à personnifier les Jeux olympiques de Sotchi, où il a participé à des publicités pour MegaFon et est apparu dans la vidéo des JO où des acteurs russes de premier plan interprètent les grands moments de l'histoire nationale. D'ailleurs le portail d'information NewsRu.com a choisi de traiter la déclaration de Khabenski comme une nouvelle de premier plan. (Au moment où l'auteur rédigeait ces lignes, l'article était toujours en ligne). [Dans la mise à jour de ce 17 mars, l'acteur dément être l'auteur de ces posts, Ndlt])

Il y avait d'ailleurs une vraie raison de soupçonner que Khabenski n'était pas l'auteur du post pro-Ukraine et anti-Poutine sur VKontakte. Le compte officiel en question ne se revendique pas “page officielle” même s'il affiche une marque verte – qui n'est pas la marque de reconnaissance officielle des pages VKontakte. Si vous regardez attentivement les codes du site, vous verrez que les pages que VKontakte reconnaît comme officielles portent une marque bleue immédiatement à droite du nom de l'utilisateur. (Si vous regardez la page du Premier ministre Dmitri Medvedev, vous en aurez un exemple très clair.)

Autrement dit, la page VK de Khabenski n'est pas certifiée, mais son propriétaire réel veut faire croire aux lecteurs qu'elle l'est. De quoi éveiller notre méfiance : la page est probablement une fausse.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site