Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Mise au pas de Lenta.ru, le site d'informations le plus populaire de Russie

Ainsi se termine une époque pour le portail russe de nouvelles Lenta.ru. Image mélangée par l'auteur.

Ainsi se termine une époque pour le portail russe de nouvelles Lenta.ru. Illustration de  l'auteur.

Galina Timchenko, longtemps rédactrice en chef du site web d'information le plus populaire de Russie, Lenta.ru, a perdu son emploi. A la suite du deuxième avertissement officiel des services de censure gouvernementaux à Lenta.ru en moins de douze mois (le prétexte légal pour la révocation de la licence de publication), le propriétaire Alexander Mamut a soudainement licencié Galina Timchenko, en la remplaçant par Alexey Goreslavsky, qui, dans le passé, a dirigé plusieurs projets de médias favorables au Kremlin. Les membres du personnel de Lenta.ru ont réagi avec une lettre ouverte de protestation, publiée sur la page d'accueil du site, qu'un autre site de nouvelles, Slon.ru, qualifie de lettre de démission collective. Individuellement, plusieurs des plus célèbres journalistes de Lenta.ru, dont Ilya Azar (qui était encore correspondante depuis la Crimée), ont indiqué sur Twitter et Facebook qu'ils refusaient de travailler sous Goreslavsky.

Les problèmes pour Lenta.ru ont commencé avec l'information que le Roscomnadzor (organisme de réglementation des communications de la Russie) avait publié un avertissement officiel à cause d'un lien hypertexte contenu dans un article publié le 10 Mars 2014. Le lien incriminé a été inséré dans une interview de la journaliste Azar à M. Andrei Tarasenko, chef de la section de Kiev du groupe paramilitaire nationaliste ukrainienne Pravyi Sektor, une organisation que le gouvernement russe a fréquemment accusée de troubles en Ukraine.

Le 3 Mars, le Roscomnadzor, appliquant une décision du procureur général de la Russie demandait à Vkontakte, le réseau social le plus populaire de la Russie, de bloquer l'accès depuis des adresses IP russes à 13 groupes nationalistes ukrainiens, y compris Pravyi Sektor.

Bien que Azar ait interviewé une personnalité de haut rang de Pravyi Sektor, Roscomnadzor n'a soulevé des objections que pour un lien hypertexte dans le texte qui renvoyait les lecteurs vers un entretien séparé avec Yarosh, publié sur un site ukrainien en été 2008. Lenta.ru a rapidement enlevé le lien hypertexte, laissant l'interview de Azar en ligne accessible au public. Toutefois, le rédacteur en chef, Galina Timchenko a écrit sur ​​Facebook ce matin, “tout le problème était dans le lien hypertexte”, suggérant aux lecteurs que le drame de la journée à Lenta.ru avait pris fin.

Trois heures plus tard, Timchenko a annoncé à nouveau sur Facebook, la fin de ses fonctions à Lenta.ru, remerciant pour “les moments intéressants.”

Qu'est-il arrivé ?

En regardant en arrière, le départ de Timchenko et la perte de confiance du public envers Lenta.ru que son licenciement a précipité ne sont pas si surprenants. En mai 2012, Timchenko a parlé ouvertement de démissionner de Lenta.ru, disant qu'elle avait l'intention de le quitter dans quelques années, pour des raisons semblables à celles de Boris Eltsine peu de temps avant que celui-ci ne remette le pouvoir à Vladimir Poutine. (“Je suis fatigué, je pars.”) Il y a deux ans, Timchenko disait que les manifestations populaires de l'”hiver du mécontentement” en Russie de 2011 à 2012 n'avaient pas eu d'impact particulier sur Lenta.ru, contrairement à la chaine de TV Dojd, une station de télévision qui était devenue le porte-parole de la nouvelle opposition dans les rues.

Galina Timchenko, Lenta.ru's former chief editor, ousted today.

Dans une interview publiée plus tôt cette année, Timchenko ne se comparait pas à Eltsine mais à Vsevolod Roudnev, le commandant du croiseur russe  Varyag, qui s'est sabordé plutôt que de tomber aux mains des Japonais en 1904. Environ deux ans se sont écoulés depuis qu'elle a indiqué son intention de quitter Lenta.ru, mais son départ aujourd'hui est tout sauf volontaire.

Son remplaçant, Alexey Goreslavsky, a dirigé deux médias connus pour être favorables au Kremlin: Vzgliad.ru, un site ouvertement partisan du gouvernement et l'Agence One, une entreprise de relations publiques. Critiquant la nomination de Goreslavsky aujourd'hui, le blogueur Alexeï Navalny a qualifié Vzgliad.ru “d'échec complet“, en dépit de son  budget très élevé. Quant à Agency One, elle est responsable d'une série de vidéos virales racistes destinées à soutenir la récente campagne pour la mairie de Moscou de Sergueï Sobianine. En décembre dernier, en sa qualité de représentant de Lenta.ru, Goreslavsky était l'une des seules personnalités des médias russes, même de loin, à prendre ses distances lors de la signature d'un mémorandum controversé du gouvernement sur ​​les mesures anti-piratages numériques.

L'indépendance de Lenta.ru a survécu à plusieurs bouleversements de l'entreprise, jusqu'au début de 2013, quand le propriétaire Vladimir Potanine (apparemment sous la pression du Kremlin pour faciliter une plus grande consolidation des médias en Russie) a convenu de fusionner ses activités avec un autre magnat des médias, Alexander Mamut. La fusion aurait du épargner à Lenta.ru de grands changements, si ce n'était la perte de Rafael Akopov, qui a quitté l'entreprise de Potanine quelques mois avant la fusion. Selon TV Dojd, Akopov a contribué au fil des ans à la protection de l'autonomie de Lenta.ru. Sans lui, dans le climat nationaliste de la Russie aujourd'hui, il est devenu beaucoup plus facile pour les propriétaires et les autorités publiques de s'immiscer dans la politique des sites d'information les plus populaires du pays. Lorsque Lenta.ru a utilisé le lien pour renvoyer vers les commentaires d'un Ukrainien nationaliste extrémiste et un ennemi de l'état, selon Moscou, c'était une excuse idéale pour purger la direction du site.

Voyez le résultat: Alexey Goreslavsky, et la destruction de la réputation de Lenta.ru.

1 commentaire

  • […] Dans le climat nationaliste de la Russie aujourd'hui, il est devenu beaucoup plus facile pour les propriétaires et les autorités publiques de s'immiscer dans la politique des sites d'information les plus populaires du pays.Galina Timchenko, longtemps rédactrice en chef du site web d'information le plus populaire de Russie, Lenta.ru, a perdu son emploi. A la suite du deuxième avertissement officiel des services de censure gouvernementaux à Lenta.ru en moins de douze mois (le prétexte légal pour la révocation de la licence de publication), le propriétaire Alexander Mamut a soudainement licencié Galina Timchenko, en la remplaçant par Alexey Goreslavsky, qui, dans le passé, a dirigé plusieurs projets de médias favorables au Kremlin. …  […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site