Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les incendies de forêt de Sumatra asphyxient l'Indonésie et ses voisins

A burning forest in Riau, Indonesia. Photo by Virna Puspa Setyorini, Copyright @Demotix (6/20/2013)

Une forêt brûle à Riau, en Indonésie. Photo Virna Puspa Setyorini, Copyright @Demotix (6/20/2013)

Les incendies de forêt dans l'Ouest de l'Indonésie se sont intensifiés ce mois-ci, ce qui affecte les habitants de Riau, de l'Ouest et du Nord de Sumatra. Les incendies de forêt sont aussi tenus responsables d'avoir produit un épais nuage de fumée qui descend sur la Malaisie et Singapour, pays voisins.

Le nombre des foyers d'incendie a dépassé les 2 000 au début de ce mois. Pour maîtriser l'incendie, le gouvernement a fait disperser six tonnes de sel au-dessus de Riau pour déclencher une pluie sur 13 000 hectares de la zone touchée.

La pollution atmosphérique s'est aggravée surtout à Riau, une zone considérée comme le « point zéro » de la catastrophe causée par le smog. Plus de 33 300 habitants de Riau ont déjà souffert d'une infection aiguë des voies respiratoires à cause du nuage. Un nombre encore plus grand d'habitants, y compris des enfants, ont été diagnostiqués avec l'asthme et la toux.

La cause de l'incendie était la déforestation par le feu, pratiquée surtout par des compagnies de plantations agricoles. De grands agriculteurs sont aussi accusés d'avoir provoqué l'incendie « perpétuel » des forêts par leurs méthodes de labourage polluantes.

 Le Président indonésien, Susilo Bambang Yudhoyono (SBY), a expliqué que l'incendie de forêt était une catastrophe à la fois naturelle et provoquée par l'homme :

 Le feu et la fumée ont été causés non seulement par des conditions météorologiques extrêmes, mais aussi par les locaux et les entreprises qui ont voulu faire des brûlis. * SBY * 

On s'attend à ce que la catastrophe en cours affecte aussi l'approvisionnement de l'Indonésie en pétrole. Riau représente de 30 à 40 % de la production pétrolière nationale. 

Fire density in Riau, Indonesia. Image from World Resources Institute

La densité des feux à Riau, l'Indonésie. Image de World Resources Institute

 Des mots-clic de Twitter #PrayForRiau (Priez pour Riau), #MelawanAsap et #RiauHaze (Nuage de Riau) sont utilisés par des internautes indonésiens afin de surveiller la situation autour du nuage de fumée et de l'incendie :

q=%23PrayforRiau&src=hash”>#PrayforRiau (priez pour Riau) tout le monde. On espère une forte pluie à Riau. Amen

Comment pouvons-nous survivre dans cette ville ? S'il vous plaît #PrayForRIAU 

Ne nous arrêtons pas maintenant, jusqu'à ce que ces sociétés agissent de manière responsable. Si nous nous arrêtons, l'année prochaine sera pareille.

C'EST CE QUI NOUS MANQUE ! DE L'AIR PUR COMME CECI ! ET PAS COMME ÇA !

Je sais combien il est dur de vivre dans un endroit où ça va mal, quand vous ne pouvez pas aller où que ce soit parce qu'on y voit rien dehors

Nous méritons le titre de la première ville qui a le nuage de smog plus dangereux au monde, et le Président s'en fout.

5% d'oxygène seulement. C'est épouvantable.

Ce n'est pas le châtiment des dieux. C'est l'oeuvre d'irresponsables.

Faisons de ceci une question internationale ! Nous devons nous unir pour ARRÊTER ceci.

1 commentaire

  • […] Les feux de forêt qui se sont intensifiés ce mois dans l'ouest de l'Indonésie ce mois provoquent un smog qui affecte également Singapour et la Malaisie. Les incendies de forêt dans l'Ouest de l'Indonésie se sont intensifiés ce mois-ci, ce qui affecte les habitants de Riau, de l'Ouest et du Nord de Sumatra. Les incendies de forêt sont aussi tenus responsables d'avoir produit un épais nuage de fumée qui descend sur la Malaisie et Singapour, pays voisins. …  […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site