Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les étudiants macédoniens qui demandent de meilleures conditions de vie sont “antipatriotiques”

A collage by anonymous author spread via Facebook, combining photo of a dorm den with statues from Skopje 2014 project.

Collage d'un auteur anonyme diffusé sur Facebook, associant une photo de la salle commune d'un dortoir avec des statues provenant du projet Skopje 2014, d'une valeur estimée à 500 millions d'euros.

Début mars 2014, des étudiants demandant de meilleures conditions de vie dans les dortoirs de l'université publique ont lancé un blog intitulé “Operacija studentski” [mk, macédonien] (“Opération dortoir”) illustré de photos de conditions de vie déplorables dans les bâtiments. La campagne incitait d'autres à diffuser l'information, et a dès lors suscité beaucoup d'attention à la fois dans le pays et à l'étranger.

Alors que la grande majorité des gens soutiennent les étudiants, la campagne a été critiquée et ils ont été qualifiés d’ “anti-Macédoniens” et d'”antipatriotiques” par des éditorialistes macédoniens.

Les étudiants ont continué à réclamer de meilleures conditions [de vie] dans les dortoirs de l'université et l'Opération dortoir étudiant a récemment publié [mk] sur son blog qu'après à peine 20 jours de diffusion des images et descriptions de l'état de détérioration des dortoirs de l'université publique sur les réseaux sociaux, ils ont obtenu plus d'attention “qu'en parlant aux autorités au cours des 20 dernières années” :

Операција Студентски Дом се роди чекајќи заглавен лифт, додека другиот лежи струполен до него затоа што паднал пред неколку години, се роди во чекањето ред во менза во оној период кога треба да има храна ( не кажувам вкусна, здрава храна, велам оброк едвај топол), иницијативата се роди чекајќи ред за туширање и ред за одење во тоалет ( ти треба некој да чува стража-затоа што нема врата), се роди и кога излезени пред домот чекавме да се изгасне пожарот од дотраената инсталација, се роди кога тропкаме кај комшиите на спрат дали повторно нема интернет, дали има топла вода кај нив, заедно да одиме кај управниците или веќе биле.

L'initiative Opération dortoir étudiant est née suite à l'attente d'un ascenseur bloqué, tandis que le second était en bas de la cage – où il était tombé il y a plusieurs années. L'idée est venue suite à l'attente dans la file du hall d'entrée à l'heure où la nourriture devait se trouver à disposition (ne parlons pas de nourriture savoureuse ou consistante mais seulement un repas chaud), en attendant après les autres pour se laver ou aller aux toilettes (il faut que quelqu'un surveille la porte – parce qu'il n'y a pas de porte), pendant qu'on aurait pu mourir dehors à cause d'un incendie provoqué par une installation électrique vétuste, pendant qu'on demandait aux voisins s'ils avaient Internet ou de l'eau chaude, ou que ce soit pour aller ensemble le déclarer au gestionnaire…

Le magazine étudiant indépendant Izlez (Exit) a publié sur Twitter [mk] que l'accès à Facebook pour les résidents des dortoirs étudiants de “Goce Delchev”, l'un des dortoirs identifié dans les photos fournies par l'Opération dortoir, a été bloqué après la révélation de l'affaire :

Accès à #Facebook bloqué pour les résidents des dortoirs étudiants de “Goce Delchev”  à #Skopje ce soir. Diffusez !

Un jour plus tard, Macedonian Telecom (T-Home), le fournisseur d'accès Internet du dortoir, a écrit sur Twitter [mk] qu'ils n'étaient pas à l'origine du blocage mais que c'était leur client, le ministère macédonien de l'éducation et des sciences [mk] qui utilisait leur logiciel. Le marquage montre que le logiciel a été modifié par le ministère depuis cette révélation.

La réaction la plus vive a pris la forme d'une tribune [mk] sur un site pro-gouvernemental Puls 24 par G. Angeleski, une personne prétendant être un ancien résident du dortoir. Il reconnaissait que l'information concernant les conditions de vie était vraie mais que parler de cela était “antipatriotique” :

Како што во рамките на едно семејство, остануваат проблемите на тоа семејство, така и маките што си ги имаме во државичкава, треба да си останат меѓу нас. Ама проклет да е неартикулираниов сајбер простор на кој ова го пишувам во моментов. Поголема, посилна, поуверлива антимакедонска реклама од оваа не можеше да излезе. “Yes, this is a student dormitory, and yes, there are 1200+ students living in it as we speak”, е ова е насловот на, мислам американскиот портал imgur.com. Кликнете, кликнете на насловот и погледнете, ако случајно до сега на ви се појавило на почетна. Гледате колку сме познати. Е оти преку океанот мајтап си прават со нас, е за тоа душа ме боли. Па и под секоја слика си има опис, опис на место. Оти цел свет ќе знае, е за тоа душа ме боли. И додека живеев во тој дом душа ме болеше, ама сега повеќе ме боли.

Јасно дека многу од вас ве боли за ова, оти вие секако не мислите да останете во државава. Да, многу од вас така мислат, ама кога ќе отидете по тоа Америките да работите и кога ќе му кажете дека сте од Македонија, ќе им биде шубе да се дружат со вас, да не имате некоја болест, оти таква слика сме оставиле. Уживаме во антимакедонските реклами, е за тоа душа ме боли. Јас сум живеел во тој дом, а и многу други кои ги познавам сеуште живеат во него и се луѓе на место, ама сега светот ќе не стави во класата со средноафриканските земји. Епа и вас треба душа да ве боли!

De la même manière que les problèmes d'une famille doivent rester dans la famille, les problèmes de notre pays Etat doivent rester entre nous. Maudit soit ce cyber-espace indifférencié que j'utilise pour écrire ceci ! Cela doit être le plus important et fort, le message anti-macédonien le plus persuasif qui soit.

“Oui, c'est un dortoir étudiant, et oui, il y a plus de 1 200 étudiants qui y vivent au moment où nous parlons” est le titre paru, je crois, sur un portail américain imgur.com. Cliquez, cliquez sur le titre et regardez, si vous ne l'avez pas déjà vu sur la première page [de votre compte Facebook]. Voyez comme nous sommes célèbres. En fait, je me sens blessé parce que ces gens à l'autre bout de la mer se moquent de nous. Ils ajoutent même des descriptions sous chaque photo, de véritables descriptions. Je me sens blessé parce que le monde entier saura désormais. J'étais blessé quand je vivais là-bas mais cela blesse davantage.

Je sais que beaucoup d'entre vous s'en moquent parce que vous voulez quitter le pays. Mais quand vous allez travailler en Amérique et que vous dites que vous venez de Macédoine, les gens ne vont pas sympathiser avec vous. A cause de ces images, ils agiront comme si vous aviez une maladie. Je me sens blessé parce que nous participons aux publicités anti-Macédoine. J'ai vécu dans ce dortoir et je connais beaucoup de gens qui continuent d'y vivre, mais désormais le monde nous classifiera avec les pays en développement en Afrique. Vous devriez aussi vous sentir blessés par rapport à cela !

Au cours d'une discussion sur Twitter au sujet de l'article ci-dessus, l'acteur et professeur Sinolichka Trpkova écrivait [mk] en référence à une récente campagne publicitaire du gouvernement :

Sans commentaire. C'est pire que l'état du dortoir. Gardez vos saletés sous le tapis, Macédoine – Eternellement.

L'Opération dortoir étudiant continue de publier des vidéos filmées dans le dortoir étudiant de “Goce Delchev”, faisant partie de l’université Saints-Cyrille et Méthode de Skopje. Au même moment, des sites plus influents tels que Business Insider aux Etats-Unis et le britannique Independent ont relayé l'information et des photos choquantes, dont certaines sont montrées dans la vidéo suivante.

En novembre 2013, Alternadil, un blogueur en visite venant de Serbie, comparait [serbe] ce dortoir à “un ghetto”. Un étudiant macédonien ripostait par un commentaire suite à sa publication :

Nazalost, studentski dom “Goce Delcev” je jedan od oni malo pristojnijih domova u Skoplje. Treba da vidis kako izgleda studendski “Stiv Naumov” ili neki od srednoskolskih internatima. E to je prava mizerija! Kada ih uporedim, Goce izgleda kao hotel sa bar 3-4 zvezdicama. Jos pateticniji trenutak je to sto je pozeljno da imas neke veze da bi imao mesto u dom ili malo bolju sobu. I to je tako vec godinama… Apsolutna mizerija! Razumem da nam je standard takodje mizeran, al nije do tolko!

Malheureusement, le dortoir “Goce Delchev” est l'un des plus récents à Skopje. Vous devriez voir le dortoir “Stiv Naumov” ou quelques dortoirs pour les étudiants de grandes écoles. Et c'est là que vous verrez la véritable misère ! En comparaison, “Goce” est comme un hôtel trois ou quatre étoiles. Le plus pathétique c'est qu'il faut avoir des relations même pour avoir un lit dans les dortoirs, ou pour déménager dans une chambre légèrement mieux. C'est comme ça durant des années… La misère absolue ! Je sais que notre niveau de vie est misérable aussi, mais pas à ce point !

1 commentaire

  • […] Si la campagne en ligne des étudiants macédonienssur l'état invivable des dortoirs à Skopje a recueilli un soutien général, un éditorialiste la trouve "anti-patriotique".Début mars 2014, des étudiants demandant de meilleures conditions de vie dans les dortoirs de l'université publique ont lancé un blog intitulé “Operacija studentski” [mk, macédonien] (“Opération dortoir”) illustré de photos de conditions de vie déplorables dans les bâtiments. La campagne incitait d'autres à diffuser l'information, et a dès lors suscité beaucoup d'attention à la fois dans le pays et à l'étranger. …  […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site