Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Un poème pour les contestataires qui occupent le Congrès à Taïwan

A protester in #CongressOccupied. Kong Fu Panda, a reporter at UDN.com, has granted Global Voices permission to republish. CC: NC.

Un artiste à #Occupons le Congrès. Photo de Kong Fu Panda, journaliste de zorgloob.com. Reproduit avec permission.

Le mouvement de protestations au parlement de Taïwan, ou Yuan Législatif, contre sa décision de ratifier le controversé accord commercial sur les services trans-détroit avec la Chine continentale, a gagné le soutien du milieu artistique.

Le poète, cinéaste et artiste Hung Hung [chinois] a dédié un poème aux manifestants. Le poème s'appelle « Une chanson pour les manifestants violents – En entendant les médias et les législateurs appeler les étudiants protestataires à #Occupons le Congrès ‘populace’ ». Hung Hung a lu le poème à la foule à l'extérieur du Yuan Législatif et l'a publié sur Facebook. Le poème a été partagé plus de 800 fois :

Hung Hung reading his poem in the public gathering outside legislative yuan in Taipei. Photo from Hung Hung's Facebook

Hung Hung lit son poème à la foule à l'extérieur du Yuan Législatif à Taipei. Photo de la page Facebook de Hung Hung.

我們來了,夏天也來了
我們的腳步,可以溫柔也可以堅定
我們的聲音,可以優美也可以嘶啞
我們的拳頭,可以揮向天空也可以揮向不義
我們的心,可以是血的紅也可以是青草的綠
我們越過圍牆佔領這條街、這個廣場、這個堡壘
當別人把這裡當作提款機、當作傳聲筒、當作逃生梯
我們把這裡當作溫暖的搖籃,當作哺育稻米的農田,當作未來之歌的錄音間
我們歌唱,對,我們歌唱
我們用歌唱佔領一個原該屬於我們的國家,原該保護我們的政府,原該支持我們生存的殿堂
把它從墳墓變成子宮,從垃圾堆變成果園,從地獄變成天堂
甚至我們不奢求天堂,我們垂下眼睛,把這裡當作自己的家
今夜,原不相識的你我,在這裡多元成家
今夜,我們甘願做愛的暴民
就像五二0訴願農民那樣的暴民
就像六四天安門學生那樣的暴民
就像把美麗島當號角的那樣的暴民
就像用野百合、用茉莉花改變世界的那樣的暴民
就像以自焚為武器的鄭南榕那樣的暴民
不過今夜,我們不焚燒自己
我們焚燒這嚴寒的冬夜
讓夏天一夜之間,來到我們眼前!

Nous arrivons, quand l'été arrive
Nos pas peuvent être doux, nos pas peuvent être fermes
Nos voix peuvent être belles, nos voix peuvent être rauques
Nos poings peuvent être levés vers le ciel, nos poings peuvent être levés contre l'injustice
Nos coeurs peuvent être aussi rouges que le sang, nos cœurs peuvent être aussi verts que l'herbe
Quand nous traversons le mur et occupons cette rue, cette place et cette forteresse
Quand d'autres considèrent cet endroit comme un guichet automatique, un mégaphone ou une sortie de secours
Nous considérons cet endroit comme un berceau chaud, un champ de riz et une chambre d'enregistrement pour nos futures chansons
Nous chantons, oui, nous chantons
Nous chantons pour occuper un pays qui est censé nous appartenir
Nous chantons pour occuper un gouvernement qui est censé nous protéger
Nous chantons pour occuper un palais qui est censé soutenir notre vie
Nous le transformons d'une tombe en un utérus, d'un tas d'ordures en un verger, d'un enfer en un paradis
Le paradis pourrait sembler trop luxueux
Nous baissons nos paupières et nous aimerions considérer cet endroit comme une maison pour nous
Ce soir, des inconnus comme vous et moi, nous devenons une famille diversifiée
Ce soir, nous sommes prêts à être des foules violentes pour l'amour
Comme ces agriculteurs qui protestaient le 20 mai *
Comme ces étudiants qui résistaient sur la Place Tiananmen le 4 juin **
Comme ceux qui tenaient Formosa comme leurs cors ***
Comme ces foules violentes qui changeaient le monde avec les sauvages lily† et jasmine††
Comme Cheng Nan-Jung††† qui a employé l'immolation de soi comme une arme
Mais ce soir, nous ne brûlons pas nous-mêmes
Nous éclairons cette nuit d'hiver qui est extrêmement froide
Pour que l'été vienne chez nous à l'aube prochaine

*La Protestation des 520 agriculteurs  a eu lieu en 1988 à Taïwan contre un accord de libre-échange agricole. Elle a abouti à une confrontation violente ; 130 manifestants ont été arrêtés et 96 poursuivis en justice.

** Fait allusion au mouvement étudiant en 1989 à Pékin quiat abouti à une répression violente des manifestants pacifiques.

*** Fait allusion à l'incident de Formosa Magazine en 1979 à Kaohsiung, qui a abouti en poursuites judiciaires à grande échelle contre des forces politiques locales.

†Fait allusion au mouvement étudiant ‘Wild Lily’ (‘Lis Sauvage’) en 1990 sur la Place de la Liberté à Taipei. Le mouvement a finalement mis un terme à la loi martiale et au système de parti unique à Taïwan.

††Fait allusion à une série de protestations et de soulèvements, connue comme le Printemps Arabe depuis 2010 jusqu'à aujourd'hui.

†††Cheng Nan-Jung s'est immolé par le feu en avril 1989, exigeant la liberté de parole à Taïwan.

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site