Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

En défense des langues malawites

Suite à la décision du gouvernement du Malawi de faire de l'anglais la langue de l'enseignement à partir du CP (grade one au Malawi), Steve Sharra défend les langues locales et plaide [en] en faveur du multilinguisme : 

Les professeurs et maîtres de conférence dans le secondaire et le supérieur observent une tendance qu'ont les élèves issus d'écoles privées à parler un anglais parfait, mais à avoir des capacités de raisonnement, d'écriture et de résolution de problèmes peu développées. Même lorsque l'Independent Schools Association of Malawi (Association des écoles indépendantes du Malawi ou ISAMA) signale que 80 % des étudiants sélectionnés pour entrer dans les universités malawites viennent d'écoles privées.

Des linguistes ont également trouvé que les enfants qui parlent plusieurs langues ont de meilleurs résultats scolaires que ceux qui n'en parlent qu'une, quelle que soit la langue. C'est pourquoi notre politique concernant la langue d'enseignement doit promouvoir le multilinguisme et non le monolinguisme. La plupart des Malawites de la génération précédente étaient polyglottes, ils parlaient en moyenne deux langues ou plus. La génération actuelle parle en moyenne deux langues, l'anglais et le chichewa. Si nous ne promulguons pas des lois pour encourager le développement des langues locales, les futures générations de Malawites seront réduits à parler une seule langue, l'anglais.

Le monolinguisme encourage l'insularité, un point de vue restreint sur le monde où les seules connaissances accessibles émanent d'une même source linguistique. Le danger de cette nouvelle mesure, sous sa forme actuelle, est qu'elle peut potentiellement nuire aux langues malawites. La nouvelle mesure signifiera qu'en tant que pays nous affecterons plus de ressources à l'anglais au dépend du soutien et du développement des langues locales.

1 commentaire

  • […] Suite à la décision du gouvernement du Malawi de faire de l'anglais la langue de l'enseignement à partir du CP (grade one au Malawi), Steve Sharra défend les langues locales et plaide [en] en faveur du multilinguisme : Les professeurs et maîtres de conférence dans le secondaire et le supérieur observent une…  […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site