Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

15 trucs gratuits (ou presque) à faire à Bogota en Colombie

Bogota et son cout de la vie ont tendance à avoir mauvaise réputation. C'est très pertinent si l'on considère que le salaire mensuel moyen dans la ville en 2013 était de tout juste 1 million de pesos (environ 50 dollars US au taux d'échange actuel) et c'est aussi la ville de Colombie qui a les plus grandes inégalités, entre l'Estrato 6 (le niveau économique le plus élevé) où la moyenne est de 4,8 millions de pesos par mois, soit presque 14 fois le revenu moyen des habitants de l'Estrato 1 (le plus pauvre) avec 350 000 pesos. 

Dans son blog A Year Without Peanut Butter (Une année sans beurre de cacahuète), Natalie dresse la liste de “15 de ses activités et lieux préférés gratuits (ou presque) à Bogota”, dont des concerts gratuits dans les parcs, des expositions publiques d'art, des musées gratuits, des performances de rues et la ciclovía (les dimanches et pendant certains jours fériés les rues sont fermées à la circulation et l'accès est réservé aux piétons et aux cyclistes) :

Vous ne connaîtrez pas vraiment la ville tant que vous n'aurez pas flâné dans l'une des rues principales lorsqu'elles sont bondées de cyclistes, de gens en rollers, de punks à skate, d'enfants sur les tricycles, de chiens qui se prélassent dans les paniers ou qui trottinent à côté de leur maître, les vendeurs de jus de fruits, les réparateurs de vélo sur le long de la route et tout le reste. Tout ce dont vous avez besoin pour profiter de la Ciclovía, c'est une paire de chaussure, de l'eau et un certain engouement pour l'observation des gens dans le centre de la Colombie. 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site