Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Russie : où en sont les dons pour sauver TV Dojd ?

Images remixed by author.

Illustration Andreï Tselikov.

TV Dojd, la seule télévision entièrement indépendante de Russie, continue à lutter pour sa survie avec l'aide de ses téléspectateurs. Le téléthon d'une semaine [lire l'article Global Voices, en français] qui a débuté fin mars a permis de collecter des fonds suffisants pour continuer à émettre pendant un peu plus de 53 jours [russe, ru].

TV Dojd est née en avril 2010 sous la forme d'une chaîne de télé en ligne, et un an plus tard elle atteignait le million de téléspectateurs mensuels. Pendant l'élection présidentielle de 2012, elle en a attiré de nouveaux en étant la seule à accorder du temps d'antenne à des leaders de l'opposition. Avant de se faire récemment lâcher par 90 % des câblo-opérateurs de Russie, son audience atteignait 17,5 millions de foyers. Ce nombre a chuté par la suite à 2,5 millions.

Environ 70% des revenus de TV Dojd provenant de la pub, la situation nécessitait un changement de modèle économique. La direction a décidé de demander aux téléspectateurs des frais d'abonnement et des dons – méthode de renflouement utilisée par certaines télés et radios occidentales, comme le réseau National Public Broadcasting américain.

Les fonds ont été apportés par les internautes russes, à la fois en Russie et à l'étranger. Michael McFaul, l'ex-ambassadeur américain en Russie, a tweeté :

Suivez le téléthon lancé par TVDojd qui a lieu ce ce moment. TVDojd fait du journalisme indépendant et de qualité comme la Russie et le monde en ont besoin.

Le poète russe Andreï Lojkine demande [ru] sur un site d'autoédition pour écrivains (Proza.ru):

не лучше ли слышать, хоть иногда, альтернативное мнение? Если мнение будет только у государства, то с чем его сравнить будет можно?

N'est-il pas mieux d'entendre, ne serait-ce que de temps en temps, une opinion alternative ? Si l'on n'entend que celle de l'Etat, quels points de comparaison aura-t-on ?

Selon le propriétaire de TV Dojd  [ru], Alexandre Vinokourov, la chaîne a besoin dans l'immédiat de 20,6 millions de roubles (un demi-million de dollars) par mois pour survivre. Ce chiffre représente la moitié du budget initialement prévu pour 2014. En comparaison, la télé d'Etat Russia Today a dépensé 933 millions de roubles (26 millions de dollars) par mois en 2013. Vinokourov a déclaré que la chaîne réduisait ses coûts le plus possible – le directeur général ne touche actuellement que 14 000 roubles (400 dollars) par mois.

De nombreux soutiens à TVDojd viennent aussi d'Ukrainiens, qui la considèrent comme l'un des rares médias russes qui leur soit favorable. Selon le site Alexa, 68,2% du public de TV Dojd sur le Web vient de Russie et 11% d'Ukraine. Quoi qu'il en soit, l'audience ukrainienne est en hausse. Entre le 16 et le 29 mars, TV Dojd est passée de la 174e à la 132e place en Ukraine. La popularité du site Web est en hausse en Russie aussi, où il passe de la 101e place à la 76e.

Même si dans l'immédiat TV Dojd a des fonds suffisants pour émettre pendant deux mois supplémentaires et que son audience Internet augmente, personne ne pourra la protéger si le mastodonte de la censure russe s'en prend à elle. Comme le montrent les récents blocages de sites d'opposition [lire l'article Global Voices, en français], le Kremlin peut se permettre de bloquer n'importe quel site Internet, en toute impunité.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site