Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

5 choses à savoir sur la tortue luth des plages de Porto Rico

El tinglar. Imagen tomada de Wikimedia Commons. CC-BY-2.0

La tortue luth. Image de Wikimedia Commons. CC-BY-2.0

[Tous les liens sont en espagnol]

Organisé le 5 avril dernier, le Festival de la tortue luth, pour sa neuvième édition, a tenté de sensibiliser l'opinion publique sur l'extinction progressive de cette espèce, une tortue marine, qui pond ses œufs sur les plages de Porto Rico. Selon le blog CoquíPR:

En Puerto Rico, las áreas de anidaje han disminuido en número debido al desarrollo de las playas y áreas costeras. Esta pérdida de habitáculo se debe principalmente a la construcción de proyectos residenciales, turísticos e industriales y a la expansión de zonas urbanas en áreas costeras. Sin embargo, los reflejos de las luces en áreas desarrolladas (como el alumbrado directo de playas) producen desorientación tanto de tortugas adultas como de neonatos. Muchos neonatos cuando salen del nido, en vez de regresar al mar, se desorientan por las luces y van en dirección contraria al mar, donde son comidos por depredadores, matados por automóviles o mueren por exposición al sol. A esto se suman las adversidades que pueden enfrentar las tortuguitas recién nacidas en su carrera al mar. Las mismas pueden ser dañadas por animales domésticos (como perros) o depredadas por aves marinas o cangrejos.

El vandalismo de nidos, robo de huevos y matanza de las hembras cuando salen a anidar son graves problemas que afectan la especie. Los tinglares son especialmente susceptibles a la ingestión de plásticos en el mar, cuando confunden los mismos con aguavivas.

A Porto Rico, les aires de nidification diminuent en raison du développement des plages et des zones côtières. Cette perte d'habitat est essentiellement due à la construction de projets résidentiels, touristiques et industriels ainsi qu'à l'expansion des zones urbaines. La pollution lumineuse dans ces zones aménagées (comme l'éclairage direct des plages) désorientent les tortues, adultes et nouveaux-nés. Au lieu de retourner à la mer, la plupart des tortues restent dans le nid: désorientées par la lumière, elles se dirigent vers la direction opposée, devenant des proies faciles pour les prédateurs, se faisant écraser par des voitures ou mourant d'une insolation. Les nouveaux-nés sont également confrontés à d'autres obstacles: ils peuvent ainsi être blessés par des animaux domestiques (comme les chiens) ou être la proie des oiseaux marins ou des crabes.

Le vandalisme de nids, le vol d’œufs et la chasse aux tortues femelles lorsqu'elles sortent du nid participent également à la disparition de l'espèce. Les tortues luth sont aussi particulièrement menacées par l'ingestion d'objets en plastique, qu'elles confondent avec des méduses. 
A l'occasion du Festival de la Tortue Luth, et afin d'informer le plus grand nombre de personnes, voici 5 données intéressantes quant à cette tortue :

1. La tortue luth est l'espèce de tortue marine la plus grande du monde.

Le magazine en ligne Mi Puerto Rico Verde fournit des informations supplémentaires sur les caractéristiques physiques de cette tortue:

El tinglar más grande documentado pesó 916 kilogramos, equivalente a poco más de 2,000 libras. […] El tinglar es de tonos oscuros con pequeñas manchas redondas blancas y rosadas.  Es fácilmente distinguible por sus siete estrías en forma de cordillera que corren a lo largo del carapacho y por las peculiares grandes aletas frontales.  Las hembras también tienen una mancha rosada característica en el tope de su cabeza.

La plus grande tortue luth recensée pèse 916 kilos […] Elle est de couleurs sombres avec de petites tâches rondes blanches et roses. Ses sept stries en forme de montagnes qui parcourent sa carapace, ses grandes nageoires frontales et la tache qui orne le haut de sa tête la rendent facilement identifiable.

2. La tortue luth est la seule espèce de tortue marine qui ne possède pas de carapace dure.

Selon la page Amigos de las Tortugas Marinas, une association qui contribue à la protection des tortues:

A diferencia de las demás especies de tortugas l tinglar] no tiene un caparazón duro o de concha si no más bien una cubierta de cuero que tiene siete aristas longitudinales la cual se siente al tacto con textura gomosa o de goma.  Esta forma de caparazón, más blando que el de las demás especies, es una adaptación para poder resistir las grandes presiones cuando se sumerge a profundidades considerables que pueden ser superiores a 3,000 pies, más profundo que cualquier otra especie de tortuga.  Si su caparazón fuera uno rígido y duro como el de las demás especies de tortugas se rompería o quebraría por efecto de la enorme presión del agua.

Contrairement aux autres espèces de tortues, la tortue luth ne possède pas de carapace dure ou de coquille, mais un dos cuirassé avec sept arêtes horizontales, qui semble être fait de gomme ou de caoutchouc. Cette forme de carapace, plus tendre que celles des autres espèces, est conçue pour résister aux fortes pressions lorsqu'elles plongent à plus de 3 000 pieds, une profondeur où ne vont pas les autres tortues. Si leur carapace était rigide et dure, elle se briserait sous l'énorme pression de l'eau.

3. La lune et les étoiles servent de points d'orientation pour les tortues

La pollution lumineuse est un grave problème pour la tortue luth lorsqu'elle retourne dans son nid. Le magazine en ligne Corriente Verde, qui traite de l'environnement, explique que:

Las tortugas neonatas usan el reflejo del brillo de la luna y las estrellas en el mar como punto de referencia, para saber hacia dónde dirigirse para llegar al océano. Ésa es una de las razones por las cuales no se deben construir edificios u otras estructuras cerca del mar, ya que las luces o focos de los edificios pueden confundir o desorientar tanto a las crías neonatas como a las tinglares adultas, haciéndoles creer que el mar se encuentra en dirección de las bombillas.

Les nouveaux-nés utilisent le reflet de la lune et les étoiles pour se diriger dans l'océan. Ceci explique pourquoi bâtiments et autres structures ne peuvent être construits à proximité de la mer, les lumières ou les enseignes des immeubles pouvant désorienter les nouveaux-nés ainsi que les adultes, et les pousser à se diriger vers la lueur des ampoules.

4. La femelle de cette espèce effectue une migration plus longue que toutes les autres espèces de tortues marines.

Amigos de las Tortugas Marinas nous en apprend un peu plus sur les distances extraordinaires que peuvent parcourir les tortues luth femelles:

Las hembras de tinglar realizan las más largas migraciones de todas las especies de tortugas marinas. Entre sus áreas de alimentación y playas para anidar, pueden realizar viajes de hasta más de 3,000 millas o 6,000 Km. Los tinglares son tortugas oceánicas que viven la mayor parte del tiempo alejadas de las costas con excepción de su temporada de anidación en las cuales regresan a las playas de los trópicos. Después de aparearse en el mar, las hembras regresan a las cálidas playas de arena de los trópicos para construir su nido y depositar entre 75 y 100 huevos.

Les tortues luth femelles effectuent les plus longues migrations de toutes les espèces de tortues marines. Entre leurs aires d'alimentation et les plages dans lesquelles elles font leurs nids, elles peuvent parcourir jusqu'à plus de 6 000 km. Ces tortues océaniques passent la plupart de leur temps loin des côtes, sauf pendant la période de ponte, durant laquelle elles se rendent sur les plages tropicales. Après l'accouplement en mer, les femelles se dirigent vers des plages chaudes afin d'y construire leur nid et d'y déposer entre 75 et 100 œufs.

5. Le sexe de la tortue luth est déterminé en fonction de la température du sable.

A nouveau, Amigos de las Tortugas Marinas fournit des informations détaillées sur ce sujet: 

La temperatura del nido determina el sexo de las tortuguitas, temperaturas más altas resultan en hembras y un poco más bajas resultan en machos. Por lo cual podemos pensar que los huevos del tope que estarán más caliente por la radiación solar sobre la arena deberán resultar en hembras y los que están más profundos deben resultar machos, pero no siempre es así, pues hay otros factores como las lluvias y el oleaje que pueden afectar las temperaturas en el nido.  La temperatura promedio del nido es de unos 29.5°C – 85°F.

La température du nid détermine le sexe des tortues: les femelles naîtront lorsque la température sera élevée, tandis qu'un climat plus frais amènera à l'éclosion de mâles. Les œufs se trouvant sur le dessus du nid, chauffés par le soleil, devraient donc produire des femelles, tandis que ceux situés en-dessous devraient contenir des mâles. Mais les précipitations et la houle sont également des facteurs pouvant influencer la température du nid ; celui-ci est en moyenne estimé à 29,5°C.

Voici un bref mais excellent documentaire sur les tortues luth:

Partie 1

Partie 2

Partie 3

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site