Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Comment respecter le “Lundi sans viande” quand on est de Trinité-et-Tobago ?

Afrobella, blogueuse de la diaspora de Trinidad, aime écrire sur tout ce qui touche au style – la mode, la beauté, la forme – mais de temps en temps, elle se montre très éloquente sur le thème de la cuisine, qui bien sûr, fait partie du style de vie. Ses intérêts culinaires portent généralement sur la cuisine des Caraïbes, et les défis auxquels elle est confrontée pour trouver les ingrédients antillais tout en vivant dans une métropole d'Amérique du Nord. Défis qu'elle réussit néanmoins. Aujourd'hui, elle partage sa propre version de la Rainbow Pizza, une recette d'exception, du moins au Caraibes. Le résultat est un délicieux repas – sans viande - alors que la viande est peut-être l'aliment de base le plus prisé du régime alimentaire antillais.

Son billet commence en mentionnant la genèse du concept du “Lundi sans viande” :

[Cela] remonte aux efforts de conservation des aliments durant la Première Guerre mondiale, mais il a connu depuis la dernière décennie un regain de popularité en tant qu'initiative de sensibilisation à la santé publique. L'idée derrière ce concept est d'améliorer la santé publique en ne mangeant qu'une fois par semaine de la viande afin de réduire les risques de cancer, de maladies cardiovasculaires et de diabète tout en diminuant votre empreinte carbone et en améliorant la qualité de l'environnement.

Elle poursuit :

J'aime cette idée, et j'ai eu envie de manger moins de viande et plus de légumes pendant quelques temps. Mon mari n'est pas vraiment emballé. Lui, il veut de la viande matin, midi et soir, et tous les jours. Ça rend les choses plus difficiles pour moi. Je dois donc redoubler d'efforts pour créer un plat délicieux et sain que nous aimerons tous les deux.

Afrobella y parvient pourtant. Après avoir consulté quelques recettes sur Pininterest, elle apporte à cette pizza sa propre touche personnelle “en faisant monter les enchères et en ajoutant des légumes rôtis” :

Lorsque j'ai mis la photo sur mon compte Instagram et ma page Facebook, la réaction a été incroyable ! Tout le monde me demandait la recette. Et c'est tellement facile à faire. Vraiment tout bête. Alors, laissez-moi la partager avec vous !

Rainbow Pizza, a la Afrobella.

La Rainbow Pizza façon Afrobella.

Vous pouvez trouver la recette et suivre les étapes de sa réalisation ici. Puis, ajoutez les légumes dans l'ordre des couleurs de l'arc-en-ciel :

Décorez avec des bandes aux couleurs de l'arc-en-ciel ! Comme je l'ai dit, j'ai suivi de droite à gauche l'ordre suivant : les champignons, les brocolis, le poivron jaune, le poivron rouge, les tomates rôties et l'oignon rouge. Certains de mes légumes étaient des restes de légumes rôtis… si peu d'efforts et délicieux à chaque fois !

Puis dégustez l’arc-en-ciel (désolée, je n'ai pas pu m'en empêcher)!

Il y avait un défi avec cette pizza :

Comme ce sont des bandes réalisées avec des légumes, selon la façon dont vous les disposerez, vous ne pourrez peut-être pas inclure tous les morceaux. La prochaine fois que je fais cette pizza, je la fais sur une pâte circulaire pour y mettre tous mes légumes en une seule tranche.

C'était un délice, tout simple. Et si vous avez des enfants, ils aimeront sûrement !

En espérant que les amateurs de viande, ou comme on les appelle aux Antilles, les “bouches à viande”, seront d'accord. Bon appétit !

La photo utilisée dans ce billet appartient à Afrobella, reproduite avec sa permission.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site