Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

20-40 % du financement destiné au secteur de l’eau en Afrique est perdu à cause de la corruption

L’accès à l’eau est un droit fondamental. Photo tirée du site actionaid.org, publiée avec autorisation.

Sur le West Africa WASH Journalists Network, Mustapha Sesay, ambassadeur pour l’intégrité dans le secteur de l’eau en Afrique de l’Ouest, explique [en anglais] :

L’accès à l’eau potable à un prix abordable est un droit fondamental, mais celui-ci ne reçoit pas et de loin l’attention nécessaire. La corruption dans le secteur de l’eau est très importante et implique toutes les classes, du citoyen ordinaire aux politiciens en passant par les dirigeants des institutions et même des organisations non gouvernementales du secteur. Le rapport Corruption in the water sector [« Corruption dans le secteur de l’eau »] du Water Integrity Network, publié dans l’ouvrage Training Manual on Water Integrity [« Manuel de formation sur l’intégrité dans le secteur de l’eau »] indique qu’en Afrique subsaharienne, 44 % des pays n’atteindront probablement pas l’objectif du Millénaire pour le développement relatif à l’eau potable et 85 % des pays n’arriveront pas à réaliser l’aspect concernant l’assainissement. Selon les estimations de la Banque mondiale, 20 à 40 % du financement destiné au secteur de l’eau est perdu à cause de pratiques malhonnêtes.

2 commentaires

  • […] Sur le West Africa WASH Journalists Network, Mustapha Sesay, ambassadeur pour l’intégrité dans le secteur de l’eau en Afrique de l’Ouest, explique [en anglais] :"L’accès à l’eau potable à un prix abordable est un droit fondamental, mais celui-ci ne reçoit pas et de loin l’attention nécessaire. La corruption dans le secteur de l’eau est très importante et implique toutes les classes, du citoyen ordinaire aux politiciens en passant par les dirigeants des institutions et même des organisations non gouvernementales du secteur. Le rapport Corruption in the water sector [« Corruption dans le secteur de l’eau »] du Water Integrity Network, publié dans l’ouvrage Training Manual on Water Integrity [« Manuel de formation sur l’intégrité dans le secteur de l’eau »] indique qu’en Afrique subsaharienne, 44 % des pays n’atteindront probablement pas l’objectif du Millénaire pour le développement relatif à l’eau potable et 85 % des pays n’arriveront pas à réaliser l’aspect concernant l’assainissement. Selon les estimations de la Banque mondiale, 20 à 40 % du financement destiné au secteur de l’eau est perdu à cause de pratiques malhonnêtes."  […]

  • […] Sur le West Africa WASH Journalists Network, Mustapha Sesay, ambassadeur pour l’intégrité dans le secteur de l’eau en Afrique de l’Ouest, explique [en anglais] : "L’accès à l’eau potable à un prix abordable est un droit fondamental, mais celui-ci ne reçoit pas et de loin l’attention nécessaire. La corruption dans le secteur de l’eau est très importante et implique toutes les classes, du citoyen ordinaire aux politiciens en passant par les dirigeants des institutions et même des organisations non gouvernementales du secteur. Le rapport Corruption in the water sector [« Corruption dans le secteur de l’eau »] du Water Integrity Network, publié dans l’ouvrage Training Manual on Water Integrity [« Manuel de formation sur l’intégrité dans le secteur de l’eau »] indique qu’en Afrique subsaharienne, 44 % des pays n’atteindront probablement pas l’objectif du Millénaire pour le développement relatif à l’eau potable et 85 % des pays n’arriveront pas à réaliser l’aspect concernant l’assainissement. Selon les estimations de la Banque mondiale, 20 à 40 % du financement destiné au secteur de l’eau est perdu à cause de pratiques malhonnêtes."  […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site